Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Davina Claire !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 Seth de Vaillac, a true hunter ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 31
MessageSujet: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Sam 16 Déc - 14:23




Seth De Vaillac




☩ Nom: De Vaillac ☩ Prénom: Seth☩ Alias: écrire ici votre nom de sorcier ou votre surnom. ☩ Âge: 19 ans ☩ Lieu de naissance: Nouvelle-Orléans ☩ Date de naissance: 5 mai 1998 ☩ Quartier de résidence: Marigny ☩ Orientation sexuelle: Hétéro ☩ Situation familiale: Célibataire ☩ Occupation: Chasser, enfin presque ☩ Groupe: Humain ☩ Avatar: Dylan O'brien ☩ Crédits: Cranberry





☩ More about you.

Anecdotes ✙ Lorsque l'on me regarde, on observe un jeune adolescente profitant de ses moments d'insouciance...et pourtant. Mon quotidien était rythmé par des chasses plus absurdes les unes que les autres. Bien que mon nom fût De Vaillac, je n'aimais pas chasser, comme le reste de ma famille. C'était mon plus gros secret. Personne ne le savait, comme personne ne savait que je fréquentais des êtres surnaturels la nuit, pour sympathiser avec eux, au lieu de les tuer.

Je maîtrise à la perfection l'art de manier les couteaux, grâce à mon père, qui fut un excellent professeur. Je connaissais toutes les marques, toutes les techniques pour se servir de cette arme, et, au jour d'aujourd'hui, elle restait de loin mon arme favorite.

J'étais énormément proche de ma mère, Judith, qui veillait sur moi, comme je veillais sur elle. C'était sans doute la seule personne en qui j'avais vraiment confiance...
☩ And your other side.

Ta morale ✙ Malgré le fait que je sois un chasseur, du moins, c'est ce que tout le monde pensait, ma curiosité pour le monde surnaturel grandissait de jour en jour. Lorsque la nuit tombait, je sillonnais les rues de la Nouvelle-Orléans, à la recherche de ces fascinantes créatures. Étrangement, j'avais envie d'en apprendre plus sur eux, de comprendre leur mode de vie, de comprendre les avantages et les défauts de ce monde si mystérieux.
Don & Particularités ✙ Sportif dans l'âme, j'excellais tout particulièrement dans la course. Lors de mes années au lycée, j'avais gagné de nombreuses compétitions de course à relais, ou de 100m, ce qui rendait fier ma famille. Grâce à mon père, je sais manier à la perfection tous types de couteaux. Frôlant l'inconscience, je m'entraînais à jongler avec eux, lorsque l'ennui prenait le dessus. 

Ambitieux

Arrogant
Têtu

Sportif
Protecteur

Manipulateur


☩ Behind the screen.
☩ Pseudo|Prénom: Kol ^^
☩ Âge: U.C.
☩ Pays|Région: Toujours France
☩ Comment es-tu arrivé(e) ici: Pub
☩ Que penses-tu du forum: Génial !.
☩ Fréquence de connexion: 7/7.



Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 31
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Sam 16 Déc - 19:35




Bienvenue chez les De Vaillac




Ici ta petite citation.

5 mai 1998, Nouvelle-Orléans. ✙ L'aube commençait à se lever petit à petit sur la célèbre ville de Lousiane, répandant ainsi une fraîche fraîcheur à l'intérieur des avenues. Le soleil pointait timidement le bout de son nez, chassant l'obscurité, pour infiltrer ses rayons d'une jaune-orangé vif dans les moindres habitations et recoins de la ville. C'était en cet instant de renouveau, d'une nouvelle journée, que j'avais choisi de naître, à l'hôpital du coin. Etant le dernier de ma famille, j'étais impatiemment attendu par mes parents.  Les De Vaillac avaient choisi d'avoir deux progénitures, au cas ou l'une d'entre elles mourraient au combat. Si cet événement arrivait, la famille de chasseur n'allait pas perdre toutes leur descendances. Avoir deux enfants étaient en quelque sorte...une protection de l'héritage familial.

Durant mon enfance, j'étais comme le petit protégé de mon père et de ma mère. Pour une raison que j'ignore encore, mon père se montrait particulièrement aimable envers moi, et ma mère s'inquiétait pour le moindre rhume ou bouton que j'avais. Hypocritement, il ne montrait pas ce même amour utopique envers ma sœur, Serah De Vaillac. Etant la plus grande de la fratrie, elle se vit attribuer une éducation beaucoup plus dure et sévère par ses parents, ce qui l’amènera à une extrême jalousie envers moi. Je pouvais facilement la comprendre, je n'aurais absolument pas voulu être à sa place. Je ne savais, ou du moins ne comprenais pas cet acharnement qu'ils avaient tous les deux envers ma grande sœur.
5 mai 2002, Nouvelle-Orléans. ✙ Lors de mon 4ème anniversaire, tandis que les autres enfants de mon âge recevaient des jouets et des bonbons, je reçus comme cadeau, un couteau en plastique. Ma mère avait préféré qu'il ne soit pas vrai, étant donné que je n'avais pas encore conscience de la gravité d'une vraie arme, et que es gestes étaient encore brusques. Un accident était vite arrivé.

En me confiant ce jouet qui semblait anodin pour un jeune enfant de mon âge, mon père jouait avec moi quotidiennement, avec un vrai couteau. Il m'apprenait à me battre, m'apprenait les bases du combat, sans, pour autant, jamais me blesser. A 4 ans, je savais déjà comment administré un coup de poing efficace et comment blesser avec un couteau. Il m'inculquait également, à travers des jeux, ou, des histoires, les valeurs des De Vaillac qu'étaient : L'entraide, le respect, le courage et la dignité. Si je perdrais le combat fictif avec mon père, je devais immédiatement me ressaisir en ne baissant pas les bras, mais en persévérant, malgré mon jeune âge.

Ma vie changea subitement lorsque je rentrais à l'école et commençait le début de ma longue et éprouvante scolarité. Je n'aimais pas vraiment l'école, je trouvais ça tellement long, ennuyant, et inutile. Je me faisais, certes, rapidement des amis, mais mes résultats n'étaient pas au beau fixe. Plus les années passaient, et plus ma moyenne générale diminuait, faisant décrocher des regards noirs à mon père lors des réunions à l'école. Au fil des années, mon père s'était endurci et devenait de plus en plus sévère et exigeant avec moi. Il commençait à agir quelque peu comme avec Serah. Alors, lorsqu'il apprenait à propos de mes résultats pitoyables lors des tests de leçon ou autre, il ne cachait pas son mécontentement.
Ma mère, n'aimant pas ces conflits entre mon père et moi, cachait certaines de mes mauvais résultats, afin que mon père ne les découvrent jamais. Cependant, j'étais devenu la fierté de ma famille pour mes excellents résultat sportifs au collège. J'aimais ça, j'aimais me surpasser, toucher mes limites, alors je ne pouvais que briller en natation et en course d'endurance ou de vitesse.

5 mai 2012, Nouvelle-Orléans. ✙ Lors de mon treizième anniversaire, je ne reçus pas de téléphone, de jeux vidéos, ou de place de concert, comme la plupart des adolescents de mon âge, mais ma première arme : Un pistolet semi-automatique. J'étais plutôt surpris de recevoir un tel objet, très peu banal. En bonus, j'avais également reçu un livre quelque peu étrange. En effet, c'était un véritable fascicule où toutes les espèces surnaturelles étaient regroupées par ordre alphabétique. Il y avait des informations sur eux concernant leur mode de comportement, leur nutrition, leur nombre, et le plus important : Comment les tuer.
Au début; je pensais qu'il s'agissait d'une simple blague faite par Serah ou par mes parents, mais, au vu du regard meurtrier que mon père m'avait lancé quand j'avais osé dire que ce n'était que des légendes urbaines, je changeais vite d'avis.

Chaque jour, mon père me faisait apprendre les informations essentielles sur ces espèces, m'interrogeant ensuite sur mes révisions. Moi qui n'avait jamais appris un chapitre de ma vie, je dus me mettre rapidement au travail. En effet, mon père me criait littéralement sur moi lorsque je n'étais pas assez précis sur le sujet, ou lorsque j'osais faire des erreurs. Il m'ordonnait alors de retourner étudier jusqu'à temps que mes connaissances soient parfaites. Je ne l'ai jamais dit à personne, mais j'avais une trouille bleue de lui, de ses paroles, ou de ses actions.

2 jullet 2012, Nouvelle-Orléans. ✙ Alors que je venais de terminer mon avant-dernière année de collège, je partis m'entraîner quotidiennement avec mon père, ma mère et Serah dans le bois près de notre maison lors de mes vacances scolaires. Mon père m'apprenait à m'améliorer avec, cette fois-ci, un vrai couteau, ma mère m'apprenait à soigner des blessures de moyennes importances, et Serah, ma sœur, m'apprenait à tirer à l'arc, au pistolet, enfin, à toutes les armes qu'elle connaissait. Il était vrai que je m'améliorais très vite, pour le plus grand plaisir des De Vaillac, mais, pourtant, je n'avais jamais tué personne, et je ne savais pas si j'en serais capable...

Comble de l'ironie, et comme ci mon père avait lu dans mes pensées, quelques mois plus tard, il m'emmena à ma première chasse. Il s'agissait d'un simple nid de vampire, dans l'Ohio, qui, selon mon père : Était simple à abattre. En réalité, j'eus beaucoup de mal à éliminer ces monstres car je n'étais pas assez rapide et assez réfléchi. Je reçus même plusieurs coups au visage. Je savais pertinemment que mon père n'était pas fier de moi, mais pourtant, il ne me fit pas de reproches...Ce qui attisa un peu plus la jalousie de Serah, qui, contrairement à moi, se faisait passer un savon lorsqu'elle ratait une chasse.

Plus les semaines passaient, plus mes compétences progressaient, s’amélioraient. J'avais de moins en moins de mal lors des diverses chasses auxquelles je participais, je devenais même demandeur de sang, de meurtre, comme si c'était une besoin vital en moi. Cependant, et presque honteusement, je commençais à m'intéresser de la mauvaise manière à ce monde si ambigu. En effet, je voulais comprendre leur mode de vie, leurs désirs, leurs objectifs et je commençais à ressentir une certaine empathie pour eux. Après tout...Ils n'étaient pas tous mauvais dans le fond...


5 mai 2017, Nouvelle-Orléans. ✙ Aujourd'hui, âgé de 19 ans, j'étais bien lassé de la chasse, bien que je ne le montrais pas, pour respecter les traditions et les valeurs des De Vaillac. J'avais une peur bleue de la réaction de mon père s'il apprenait mes fréquentations tardives la nuit, j'avais une peur blueue de Serah qui me passerait un savon si elle apprenait mes secrets. Fort heureusement, je pouvais néanmoins me confier à ma mère, qui me comprenait et qui m'aidait...J'espère secrètement qu'elle ne répétera jamais mes songes à voix haute, lors d'un dîner de famille...

Étrangement, je continuais mes études, cette fois à l'université, en licence des activités sportifs. J'étais l'un des meilleurs de ma promotion, et je comptais bien, pour l'une des rares fois dans ma vie, travailler dure pour décrocher les plus prestigieux titres des universités américaines.







Dernière édition par Seth De Vaillac le Dim 17 Déc - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Sam 16 Déc - 22:47


Bienvenue mon cher frère, prête à te tirer les cheveux ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Sam 16 Déc - 23:29


Olleh What a Face,

Re-bienvenue avec ce personnage What a Face.
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 41
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Sam 16 Déc - 23:38


Re bienvenue
En plus Dylan
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 72
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Dim 17 Déc - 0:57


Du sang neuf ! Re petit chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 31
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Dim 17 Déc - 10:05


Merciii haha ^^ Cool
Revenir en haut Aller en bas
The moon mades ​​us his slaves.
The moon mades ​​us his slaves.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 177
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Dim 17 Déc - 10:46


Dylan
Amuse toi bien avec ce très bon choix de personnage Smile
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   Dim 17 Déc - 11:54



Bienvenue chez les fous !




Félicitations Stehounet, tu es maintenant validé(e) !.

Bienvenue ici petit frère ! J'espère que tu es prêt à faire honte, honneur à ta famille ! Tellement contente de te valider, amuse toi avec ce nouveau personnage parmi nous .

Tu fais à présent partie officiellement des membres du forum ! Nous t’invitons à recenser ton avatar ICI afin qu'il t'appartienne définitivement. Tu peux ajouter ta fiche de liens et répertorier tes rps ICI pour te faire de nouveaux amis et quelques ennemis aussi ! Et tu peux créer des scénarios ICI si tu souhaites compléter des liens préexistants pour ton personnage. Enfin, nous espérons que tu as bien pris le temps de lire toutes les annexes, sinon nous t'invitons à le faire maintenant. Pour terminer, n'hésites pas à te rendre à la Boutique du Diable pour dépenser tes précieux dollars !

Amuse-toi bien,
et viens vite te joindre à nous pour profiter de la ChatBox !


Le Staff de PFR.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Seth de Vaillac, a true hunter ?   


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seth Tienyue (Serpentard)
» A hunter ... a bear
» True Blood
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» Let your love come true

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Présentations :: Présentations validées-