Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Davina Claire !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 I was raised in a deep dark hole • Donna Holloway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 46
MessageSujet: I was raised in a deep dark hole • Donna Holloway   Jeu 14 Déc - 0:24



I was raised in a deep dark hole.
Go tell Aunt Rhody, go tell Aunt Rhody, go tell Aunt Rhody that everybody's dead. I was raised in a deep dark hole, a prisoner with no parole. They locked me up and took my soul, ashamed of what they'd made. Go tell Aunt Rhody, go tell Aunt Rhody, go tell Aunt Rhody, that everybody's dead. I called to him and he will come, she'll answer him like he's the one. His arm's outstretched but when she's done, he'll be torn apart. Go tell Aunt Rhody, go tell Aunt Rhody, go tell Aunt Rhody, that everybody's... Go tell Aunt Rhody, go tell Aunt Rhody, go tell Aunt Rhody, that everybody's. Everybody's, everybody's, dead.


Il y a quelques personnes déjà présentes, pas bien nombreuses mais c'est un jour de semaine et il est relativement tôt. Dix minutes déjà que Livia observe sa soeur à travers la vitrine, qui sourit, qui se montre agréable avec ses clients et qui semble mettre un point d'honneur à ce que sa boutique soit rangée au carré et propre. Livia faisait semblant de s'attarder sur les pâtisseries présentées à l'entrée, sur les différents menus et les prix. Tout pour continuer à observer cette soeur qu'elle avait pourtant déjà croisé. Elle avait fais exprès de louer l'appartement à côté de chez elle pour y stocker ses armes et la surveiller de temps en temps, en plus de la maison qu'elle avait achetée et dans laquelle elle vivait. Le bonheur d'avoir de l'argent. Naturellement, elle avait fait en sorte de la croiser lorsqu'elle rentrait du travail, puis elle avait été lui demander un peu de farine, et enfin elles avaient commencer à discuter sur le pas de la porte. Avant de venir, Livia appréhendait comment sa soeur pouvait être, mais maintenant qu'elle avait obtenu un peu plus d'informations elle sentait que c'était quelqu'un de bien.

Aujourd'hui, c'était directement dans sa librairie qu'elle avait décidé de se rendre. Etant donner qu'on passe plus de temps sur son lieu de travail qu'à la maison, il semblait logique pour la cadette de voir l'humeur de Donna dans un environnement plus peuplé que son appartement. Elle se lança donc après une longue hésitation et passa le pas de la porte, un léger sourire sur les lèvres. Lorsque Donna accrocha son regard, elle fit un mouvement poli de la tête en guise de salutation. Il était tôt, la matinée venait à peine d'être entamée, et bien que Livia ne travaillait pas aujourd'hui elle s'était trouvée incapable de rester au lit. C'était l'occasion parfaite pour un peu de travail de relation. Elle se dirigea vers le comptoir et leva nonchalamment les yeux vers les menus accrochés au mur, alors qu'elle venait de passer dix minutes à les décortiquer dehors. Elle approcha du comptoir et garda ses mains sagement dans son dos alors que les patisseries lui donnaient envie d'étaler ses doigts sur la vitre. "Bonjour Donna... Je ne travaillais pas ce matin, alors je me suis dis que j'allais venir prendre mon petit déjeuner ici." inventa-t-elle.

Le mensonge était devenu tout un art chez Livia qui prenait un malin plaisir à masquer ses émotions lorsqu'ils viraient vers l'affectif. Montrer à Donna qu'elle avait de l'intérêt pour elle risquerait de lui faire peur et Liv' voulait tout sauf ça. C'était tout ce qui lui restait... Elle tenait à sa mère mais n'avait jamais été proche d'elle. Encore moins depuis qu'elle était traquée par les assassins de son père. Elle ne voulait prendre aucun risque et se refusait à prendre contact avec sa mère, qui devait être morte d'inquiétude la connaissant. Mais ça valait mieux que morte tout court. Alors faire peur à Donna et risquer de la perdre, elle aussi, c'était hors de question. Livia ne savait pas pourquoi elle se raccrochait autant à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, mais c'était plus fort qu'elle. Il y avait quelque chose dans son coeur qui la poussait à agir ainsi et elle n'avait pas envie de faire marche arrière. Pas pour l'instant. "Je voudrais... Un thé au citron et une parte de tarte au citron meringuée." Elle quitta des yeux la part qui lui faisait envie dans la vitrine pour les relever vers elle en souriant. "J'adore le citron." Non, tu crois ? Elle paya son petit déjeuner et balaya la salle du regard. "Y a pas grand monde pour l'instant... Tu viens discuter un peu avec moi ?" proposa-t-elle gentiment en espérant profondément qu'elle accepte. Sinon et bien... Elle profiterait de son tête à tête avec son amas de citrons, tant pis.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Black Hole RPG
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Mid-City :: Books'n'Pastry-