Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Félix Payton !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 Intrigue N°1 - Civil wars.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
We control everything.
We control everything.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://pray-for-redemption.forumactif.com
✣ Messages : 116
Message posté le Sam 28 Oct - 0:39

Pour un meilleur jeu pour tout le monde nous vous demandons de suivre ses quelques règles pour l’intrigue :

→  Privilégiez les réponses courtes pour faire avancer un maximum l’intrigue.
→  Il n’y a pas d’ordre de réponse vous postez quand vous le voulez.
→  The Devil se réserve le droit d’intervenir quand il le veut dans l’intrigue et en participant à celle-ci vous acceptez que je m’amuse avec vous.
→ Vous n’êtes pas INVINCIBLE, même si vous êtes une créature surnaturelle n’oubliez pas que vous pouvez pas toujours encaisser / éviter les coups ou quoi que ce soit d’autre.






CIVIL WARS

Samedi 28 Octobre

Rien ne présager la tournure que cette journée banale allé prendre, protéger dans leurs habitats dorés bien loin d'imaginer qu'un tonnerre grondant depuis des lustres présagé à ce jour d'éclater, les habitants commencent leurs journées comme à leur habitude. Quoi de mieux qu'une bonne douche pour débuter ? Ou pour mal commencer. Cette nuit lorsque tous étaient tranquillement dans les bras de Morphée une ombre s'est amusé à glisser de la verveine dans les canalisations de la ville. Quelle surprise ont eu les délicieux vampires lorsqu'ils se sont retrouvés sous la morsure brûlante de leur Némésis naturel. Criant vengeance, nos chères montres descendent dans les rues de la paisible ville encore endormie, réveillez par les protestations à l'extérieur vous sortez à votre tour. Déterminé à faire taire les voix dérangeantes ou bien juste curieux. Cependant… Cette fois-ci oublier le mot rédemption, oublier l'espoir d'en sortir indemne, d'effacer l'ardoise des péchés et faire comme si rien ne s'était déroulé. Cet acte est littéralement une déclaration de guerre et les vampires sont bien décidés de trouver leurs coupables pour le brûler sur la place publique. La chasse à l'homme ayant déjà commencé tous se soupçonnent, plusieurs groupes de nos chers amis se sont déployés sur le grand territoire qu'est la ville. Séparé, chacun a sa petite idée sur le criminel, certain pensant que c'est un coup des sorciers, d'autres des chasseurs féroces et enfin une partie dise que c'est évident que ce sont les loups-garous. Les pauvres âmes ayant assisté à ce début de crise disent qu'un groupe à attraper un sorcier et l'ont torturé pour avoir des informations. Mais rien. Nada. Juste la colère grimpant d'un échelon. Ratissant encore plus minutieusement ses brutes se dirigent à présent vers le quartier français n'hésitant cependant pas à attraper la première personne sur leurs chemins pour le passer au crible. Cet événement installe le doute dans votre esprit, pouvez-vous vraiment faire confiance à votre entourage ? Cette femme séduisante qui vous tente ? Cet amant qui partage votre lit ? Vos frères et sœurs dont les relations sont tendues ? Vos amis qui ne sont pas comme vous et que vous savez au fond vous les dégoûtez ? Tant de questions et si peu de réponses. Juste une seule affirmation : Vous n’êtes plus en sécurité.  
 
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 79
Message posté le Sam 28 Oct - 15:13





CIVIL WARS

Samedi 28 Octobre

Le mince filet de soleil venait titiller dangereusement ses paupières encore endormies. L’atmosphère se réchauffait petit à petit, donnant un aspect chaleureux à la pièce. Le manoir paraissait très idéal vu de ce point de vu là, mais en réalité, l’enfer y régnait. C’était dans cet enfer invisible, mais pourtant pesant que Kol vivait quotidiennement. Entre trahisons, pleurs, cris et quelques fois bonheur, l’originel vivait une boucle sans fin, pourtant, il était toujours là, aux côtés de ses frères.
Se réveillant doucement à cause de la lumière du jour, il sortit de manière nonchalante de son lit, un œil encore fermé. Le matin n’était jamais la période favorite de l’originel, il préférait dormir jusqu’au soir, là où il pouvait librement s’amuser. Allumant l’eau de la douche, il se déshabilla en se frottant les yeux puis se mit en dessous de l’eau qu’il pensait chaude. Il reçut alors des piques d’eau brûlante sur son corps, en particulier sur son visage. Sa peau lui brûlait, ses cris couvraient à peine la cascade de poison qui tombait sur lui. Fermant les yeux, serrant les dents, il tâtonnait la cabine de douche pour mettre la main sur le robinet, et le fermer. Il ouvrit violemment la porte de la douche et sorti.

-Bloody hell ! Si c’est une blague, ce n’est absolument pas drôle de mettre de la verveine dans l’eau ! Cria-t-il pour avertir ses frères, bien qu’il ne connaissait pas le coupable, pensant que c’était eux.

Cependant, il comprit rapidement que ce n’était pas sa propre famille, lorsque qu'il remarquait des messages de ses amis, lui disant que leurs douches avaient été aussi piquantes.

Agacé, il décidait, après de s'être habillé, de sortir dans les rues qui devenaient de plus en plus mouvementées et inquiétantes. L'atmosphère avait changé, les habitants devenaient soucieux, prudents, paranoïaques parfois. Kol n'échappait pas non plus à cette folie frénétique. Il se sentait observé, suivi, traqué parfois...

Il se rendait dans le quartier français, là où pas mal de chasseurs se réunissaient. Il était presque sûr que le piège de ce matin venait d'eux. Alors, lorsqu'il en repérait au loin, il les emmenait dans une ruelle peu peuplée pour leur faire passer un mauvais quart d'heure, essayant de leur soutirer des informations. Ces actions se concluaient par un lamentable échec et par des dizaines de cadavres, laissés par ces ruelles.
Il posait ses mains sur ses hanches, regardant avec attention les nombreux passants. Qui cela pouvait-il bien être ? Niklaus ? Serah ? Amaël ? Marcel ? La boulangère ? Il ne savait pas, et cela l'agaçait fortement.
 
Revenir en haut Aller en bas
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 485
Message posté le Sam 28 Oct - 20:16





CIVIL WARS

Samedi 28 Octobre


Aujourd'hui, je pensais que j'allais passer une journée des plus calme et tranquille, mais il n'en était rien.

Je partais pour la boutique farce et attrape pour la soirée d'Halloween et vu que j'habitais pas trop loin, j'ai décider d'y aller à pied armé de mon parapluie, on est jamais à l'abri d'une grosse pluie, mais je remarquais une chose, l'ambiance était oppressante et rien qu'en voyant le visage de certains habitants, je voyais de la peur, mais aussi de la méfiance. Je ne comprenais pas ce qui se passais et j'avoue que je m'inquiétais beaucoup pour les personnes que je connaissais.

Me voilà arrivé sur le chemin de la boutique auquel je vois la façade totalement décoré de fausse toile d’araignée et d'un squelette en vitrine quand soudainement, je reçois un message d'Ambrosia, mon ex petite vampire, me disant que toute l'eau de la ville est infectée par de la verveine ou, autrement dit de la veine de Vénus. Je ne savais vraiment pas comment répondre à cette très fâcheuse nouvelle et encore moins la réaction. Je réfléchis une minute et je repartais sur mes pas pour m'asseoir sur un banc quelques minutes.
D'un sens, je ressens de l'inquiétude pour mon entourage vampirique, mais également du regret pour tous les autres vampires qui ne mérite pas ce genre de châtiment.

Je ne sais pas qui a bien pût faire cela, mais il a du courage et du culot d'avoir agi ainsi et sûrement une bonne raison pour empoisonner les eaux de la ville pour minimiser les chances de survie de certains vampires.

Mais pour quelle raison et dans quel but le coupable a fait ça ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 358
Message posté le Dim 29 Oct - 0:07


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.

«  Are we the hunters ? Or are we the prey ? This is a wild game, game of survival. »
Les fortes protestations résonnent le long des rues pourtant habituellement si calmes à cette heure du matin, la plupart des habitants encore endormis, enfin l’étaient avant de se faire réveiller brutalement par ses voix fortes, tout comme toi à cet instant. Grommelant en te levant tu n’hésites pas à aller pousser une gueulante par la fenêtre ordonnant qu’on se taise, un passant te réponds et une petite dispute éclates entre vous. Puis soudainement ça te frappe. L’odeur omniprésente de tes congénères. Fronçant les sourcils, cette révélation déclenche un déclic et l’ancienne discorde se transforme en discussion banale quand tu poses la fameuse question : Qu’est-ce que vous faites ici ? On t’explique rapidement la situation, envoyant directement un message à ton ex petit-ami ainsi que tes connaissances vampiriques pour voir s’ils vont bien, tu descends à ton tour dans les rues. Toujours vêtue de ton pyjama, ce qui est le dernier de tes soucis, tu refermes ta robe de chambre en satin en déambulant dans les rues chausser de tes chaussons licornes, le masque de nuit encore sur la tête tu t’approches du premier vampire que tu croises. Ah. Tu ne le connais pas celui-là.

« - Et du coup on va où là ? Je n’ai pas tout suivi. »
(c) DΛNDELION




She's got a bad reputation.
ℳILKOVICH VIBES✧Tout était insipide et incolore, chaque chose que j'aimais devenait un souvenir insupportable, je ne voyais plus la lumière, juste son ombre. Un sombre orage fit irruption dans ma vie, le bourgeon de ma jeunesse mourut dans la tempête. - @Bleulivide (Icons : BONNIE/ASTRA)
Revenir en haut Aller en bas
The moon mades ​​us his slaves.
The moon mades ​​us his slaves.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 291
Message posté le Dim 29 Oct - 0:40


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.

«  Are we the hunters ? Or are we the prey ? This is a wild game, game of survival. »
Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que l’information concernant le bordel de ce matin revienne à tes oreilles, encore endormis comme la plupart des citoyens de la ville, tu as été tiré des bras de Morphée par la sonnerie stridente de ton téléphone. Une « connaissance » vampirique avouons-le par pur intérêt pour toi, t’informe de la situation, apparemment il s’inquiète pour toi. Mais tu t’en fiche sortant de ton lit avec hâte tu enfiles des fringues au hasard, te mettant en chemin pour rejoindre la position des vampires. En chemin l’appareil électronique en main, tu n’arrêtes pas de spammer ton amant d’appel qui reste sans réponse. T’inquiétant de son état, tu arrives à une vitesse fulgurante dans les rues non loin quartier français. Croisant quelques vampires te lançant des regards noirs, tu t’arrêtes pour te concentrer sur ton appel. Entendant vaguement des chuchotements sur ton passage, tu te concentres sur les bips sonores avant de t’exclamer.

« - Mais il va répondre à son putain de téléphone celui-là ? »

Un mouvement non loin de toi attire ton attention mais c'est trop tard, ton épaule percute brutalement une autre épaule, jetant un regard à la personne tu remarques qu'il s'agit d'un autre vampire, @Kol Mikaelson , grognant légèrement avec voracité de faire attention tu continues tes pas ignorant la réputation de ce dernier.
(c) DΛNDELION


Mermaids' song

Tu es partout, dans ma solitude, ma mémoire, c'est toi le poignard qui me transperce le coeur. ALASKA (@bleulivide)

Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 206
Message posté le Dim 29 Oct - 1:05


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.

« Happy hunger games. »
Il y avait t'il un meilleur moment que celui de se doucher ? Pour toi, c'était juste le moment parfait, un bon moyen de se nettoyer aussi parfois après tes nuits mouvementés ou tu allais chasser tes proies et tu ôtais la vie, on ne pouvait pas dire que tu était des vampires les plus soigneux. En même temps tu n'allais pas t'ennuyer à tuer proprement, le sang était tout bonnement un délice alors pourquoi s'en priver. Alors ce matin en te levant forcément ton premier geste pour aller te réveiller avant de prendre un bon café était de te doucher. La surprise que tu avais eu lorsque l'eau se mettait à te brûler la peau comme si un chalumeau venait lécher avec joie ta peau. C'était sûrement la première fois que tu sentais le véritable effet de la verveine sur toi et comment dire ? Tu n'étais pas prêt de renouveler l'expérience de si tôt. Tu avais entendu en descendant dans les rues que les vampires voulaient trouver le coupable. Aucun doute, c'était sûrement un sorcier pour toi, Quartier Francais. Tes pas rapides se dirigeait sans attendre la bas, le regard déterminé, celui qui voulait s'amuser avec les vampires allait en payer le prix fort et tu serais un des premiers qui lui ferait payer cet affront. Sans surprise tu voyais de ton regard vairon un des Originel, tu lui adressais un regard avant de balayer les rues et les gens qui pouvaient s'y trouver, tu remarquais Amaël. Sûrement le sorcier que tu n'aimais pas dans ce monde. Tu étais en bon terme avec la plupart des sorciers étant un ancien des leurs, mais lui, c'était impossible de l’apprécier. Tu le regardais avec un sourire en coin.

« - La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre, comme la peste. Tu t'es amusé cette nuit petit sorcier?  »

Oui tu insinuais bien fort que cela pouvait être lui qui avait installé de la verveine dans les canalisation et tu t'en fichais complètement. Tu reculais d'un pas quand les regards se posaient sur lui, croisant les bras sur ton torse musclé avec toujours ce même sourire en coin.
(c) DΛNDELION


Quand on aime,c’est pour mourir d’amour. Dans nos étreintes, à hurler à la pleine lune, nos maux d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 78
Message posté le Dim 29 Oct - 1:29


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.

«L'âme en ébullition. »
Forcément que tu avais entendu parler du scandale qui était entrain de s'intensifier de minutes en minutes dans la ville. Tu avais entendu ta famille se réunir en plein milieu de la nuit, quelqu'un avait infesté les canalisations de la verveine. Mince sourire sr ton visage, c'était marrant mais absolument inutile à part mettre le feu aux poudres. Bien sur en tant que curieuse maladive, il avait fallu que tu prennes tes armes, ton arc et tes flèches et que toi aussi tu files au quartier français, juste pour voir, tu ne comptais pas te mêler de quoi que ce soit, ce n'était pas ton combat. Sûrement pas seule face à autant de créatures surnaturelles, c'était juste du suicide. Tes armes cachées sur toi, comme d'habitude, ta capuche sombre sur la tête, tu te rendais la bas, dans le quartier sorcier en te camouflant parmi la foule avec l'aisance habituelle dans tu fais preuve. Et une fois la bas, une terrasse vide et en hauteur était un parfait point pour observer les vampires s'amasser dans la ruelle pour chercher le coupable. Le moins que l'on puisse dire, c'était que c'était intéressant de voir, des loups, des vampires et des sorciers sur la même plaine. Du jamais vu. Tu repérais Kol du regard un sourire venait se dessiner sur tes lèvres durant un instant. Il semblait d'ailleurs plutôt sur les nerfs, tu fronçais les sourcils quand tu voyais un brun le bousculer de manière clairement peu respectueuse. Forcément ta réaction ne se faisait jamais attendre, une flèche venait frôler avec une justesse insolente prés de son visage. Histoire de lui donner un avertissement, il n'y en aurait pas un de plus. Tu rangeais ton arc avec la même rapidité, te contentant de descendre l'air de rien de ton perchoir, restant tout de même à l'écart. Ecoutant, les menaces et les protestations des uns et des autres.  
(c) DΛNDELION


Black Siren.

Tout les monstres naissent humains. ALASKA (@bleulivide)

Revenir en haut Aller en bas
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 485
Message posté le Dim 29 Oct - 2:09





CIVIL WARS

Dimanche 29 Octobre


Je réfléchissais tellement que je commençais à me méfier de tous les habitants de cette ville qui m'observer sans cesse en train de trembler de peur. Je n'avais confiance qu'en si peu de cette ville maudite.

Quand je reprends mes esprits, je voyais Kol marcher d'un pas élancé, je ne voulais pas prendre le risque de l'appeler, les murs ont des oreilles et je veux garder notre lien secret pour le bien de sa famille. Quand je regardais à l'opposé de son chemin, je me mis en route pour partir quand d'un coup, j'entends une voix qui m'est étrangement familière, mais je n'avais pas de doute du propriétaire de ces paroles, ce ton arrogant et prononçant de la haine, c'est Araquiel.

« - La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre, comme la peste. Tu t'es amusé cette nuit petit sorcier ?  »

Je me retournais sans hésitations tout en voyant l'attention qui l'avait créer à mon égard, plutôt malin d'apporter l'attention sur un sorcier, je dois l'admettre, mais tout simplement inutile.

« Bonjour à toi aussi Araquiel, et que veux, tu dire par ''amusé'' ? Veux-tu parler de cette rumeur ? Je ne suis au courant que depuis quelques minutes par un vampire. »

Que pouvais-je trouver d'autres comme excuse ? Je ne disais que la vérité après tout, mais la vérité ou le mensonge, je sais très bien qu'il ne m'apprécie pas après ce que je lui ai fait et je m'en veux. D'habitude, je suis diplomate, mais le fait de le voir trop prêt de Raziel m'était insupportable, mais aujourd'hui, je sais que c'est couru d'avance, Raziel ne succombera jamais sous mes charmes et ce n'est pas plus mal.
 
Mais maintenant j'avais un sacré problème, c'est que ce vampire m'a mis quelques habitants sur le dos.

Comment vais-je faire pour les raisonner ?


Dernière édition par Amaël O'Connell le Mer 15 Nov - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 28
Message posté le Dim 29 Oct - 9:11





CIVIL WARS

Dimanche 29 Octobre


Un bruit sourd, deux portes qui claquent, un cri de rage. Nul doute que Kol venait d'avoir un très mauvais réveil. William, posté à son poste dès l'aube, n'avait pas échappé à la crise de colère de l'originel.
Posté au balcon du deuxième étage du manoir, il observait les rues, inhabituellement agitées, les mains posées sur la barricade en fer forgé. La Nouvelle-Orléans était certes, connue pour ses soirées enivrées où le jazz, la danse et l'alcool faisaient oublié les malheurs de la vie, mais ce n'était pas la même animation qu'il y avait ce matin. Vampires, loups-garous, chasseurs, sorcières se baladaient, ou parfois se disputaient entre eux.

"Dingue ce que la verveine peut déclencher comme rage" pensa William pour lui-même.
Sautant avec grâce et agilité au dessus du balcon, il se retrouva directement dans la rue, prêt à aller chercher quelques informations pour comprendre ce chaos. Niklaus, bien qu'il appréciait l'animation, n'allait pas tolérer longtemps ce désordre dans sa ville. 

Observateur comme il était, il n'attaquait personne, une fois arrivé au quartier français. Pour lui, il n'accuserait pas tant qu'il n'aura pas de preuves solides. Alors, ne voulant pas détruire sa couverture d'hybride de Klaus, il se mit, comme un pur citoyen humain ferait, à prétendre acheter des légumes, au marché du coin.

Il n'était absolument pas intéressé par les différentes variétés de tomates que le vendeur lui proposait, mais plutôt par une conversation entre Araquiel et un certain sorcier non loin de lui. Les choses se tendaient entre eux et William risquait un regard vers eux, pour poser un visage sur leur nom.

Quittant le stand les mains vides, afin de ne pas rester trop longtemps au même endroit, il remarquait Serah, peu discrète, sur une terrasse en hauteur. Il plissait les yeux, comprenant qu'elle était un chasseuse étant donné son équipement.

Peut-être était-elle la coupable, peut-être non. C'était peut-être ce sorcier en conflit avec Araquiel, ou bien ce loup-garou, qui, comme Kol, n'avait pas l'air très détendu. Il ne savait pas....encore.
Adossé à un lampadaire public, il prétextait être sur son portable pour en réalité, écouter les milliers de conversation entre les créatures surnaturelles pour entendre LA précieuse information qu'il garderait évidemment pour lui, ou qu'il partagerait avec Niklaus afin qu'il ne loupe aucun ragots croustillants.


Revenir en haut Aller en bas
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
✣ Messages : 65
Message posté le Dim 29 Oct - 10:19

What's wrong ?

Loin de tout, les oreillettes dans les oreilles, la musique à fond, je cours. Après rien, si ce n’est une meilleure condition physique, le calme, arrêter simplement de penser. Vouloir tenter d’oublier qu’IL est là, quelque part prêt à frapper. Oublier les tracas, la librairie, les pouvoirs, les doutes. Le vide. Je cherche le vide, l’apaisement et avec envie, dormir.

Déambulant dans les rues, le temps semble s’arrêter, il n’y a personne, juste moi et le vide que je cherche.

Et d’un coup, comme un attroupement dans les rues. Assez étonnée, je m’arrête presque aussitôt. Les gens sont nombreux et matinaux. Mon instinct me dit que quelque chose cloche, je cours assez le dimanche pour constater qu’il n’y a jamais autant de gens et surtout, pas avec de telles mines déconfites et énervées. Le cœur encore battant d’une course effrénée, mon regard se pose sur chaque visage, j’en reconnais certains. Dont ce roux. Mon regard se pose un peu plus longuement sur sa personne. Je croise même son regard quelques secondes et un léger sourire vint perler sur mes lèvres, avant qu’un infime signe de main ne passe pour le saluer. Je suis contente de le voir, je ne le cache pas, je suis une très mauvaise menteuse. Le voir et le déranger ? Lui et ses sautes d’humeurs ?

Une voix reconnaissable entre toutes se fait entendre alors que la musique s’arrête. Je constate avec plaisir, enfin, je suppose avec plaisir, que mon collègue et ami est lui aussi présent. Je m’approche de lui, un peu nerveuse de constater que son visage est aussi semblable que les autres, comme de celui qu’il vient de bousculer. Mon cœur loupe même un battement quand une flèche frôle la joue de l’antiquaire.

- Razièl !

Je m’approche de lui, ma main sur son bras en fronçant les sourcils. Je le regarde avec minutie, il ne semble pas blesser. Je regarde l’endroit d’où pouvait provenir cette flèche : Rien.

- Tout va bien ? Il se passe quelque chose, non ? Je n’ai jamais vu un tel attroupement et vu ta tête…Ca semble grave.

Un peu plus naturelle, je sais qu’il cache quelque chose, il sait que je cache quelque chose. Mon regard se pose à nouveau sur les alentours, ça sent tellement le problème magique. Enfin, pour la novice que je suis, ça ne changera sans doute rien. Je reconnais Amaël, je suis presque contente de le voir, alors que son visage, à lui aussi trahi la même émotion. Il se passe quoi dans cette ville ? C’est le matin, bon sang ! Allez tous vous recoucher !

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 89
Message posté le Dim 29 Oct - 10:49

Sad morning.


Le sommeil est une chose surfaite. L’envie de boire un verre d’eau le matin, non. Aussi, il prit son verre, comme il le faisait chaque matin. Un vieux réflexe humain sans doute. Il le porta à ses lèvres et quand le liquide coula le long de sa gorge, il ne pu réprimer ce cri intense. Ce grognement de rage, de colère, de douleur. Il pouvait sentir son être se consumer sous la douleur, douleur qu’il avait connu très récemment. Quand il pu parler, il ne prononça qu’un seul mot.

- KATHERINE !

Il explosa le verre dans sa main et prit la première servante de passage pour se repaitre de son sang pour tenter d’apaiser la brulure en lui. Cette garce de Petrova avait décidé de se jouer de lui ! Il ne tua pas sa servante, après tout, elle était à son service, il n’allait pas en rechercher une autre. Il délaissa son corps à une autre femme et parti s’habiller, avec cette envie furieuse de trouver la peste et de lui arracher la tête. Elle allait payer.

Et son téléphone vibra, simultanément, un message d’Ambre et de Kol. Il fronça les sourcils en comprenant que ça n’était pas que chez lui, mais dans toute la ville. Ca ne pouvait être que dans toute la ville, car s’attaquer à la famille originelle était du suicide. Il s’habilla en hâte, sa veste en cuir parfaitement sur ses épaules et quitta sa maison, à la recherche de ceux qu’ils considéraient comme amis. Les trouver fut une chose aisée et à l’odeur de sang présente, il comprit que Kol avait déjà sévit. Il s’approcha d’abord d’Ambrosia, une main sur sa taille, un sourire en coin.

- Délicate tenue, Ambre. Les chaussures…Une perfection.

Susurra-t-il au creux de l’oreille d’Ambrosia avant de jeter un regard vers Kol pour lui indiquer de venir près de lui.

- Donc, si je comprends bien, on veut jouer avec les vampires ? Quelqu’un à conscience d’une mort certaine ?

Autour de lui, son regard se posa sur Amael et le vampire en face de lui avec un sourire moqueur sur les lèvres. Toujours à se fourrer dans les problèmes lui. Beneditch jubilait et s’il devait mourir aujourd’hui, le vampire s’assurait une nuque de brisée en moins. La chasseuse était là. Avait-elle osé jouer à ce jeu ? Il planta son regard sur elle, la scruta avec insistance avec l'envie de trouver ou non la réponse à cette question.




Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 79
Message posté le Lun 30 Oct - 11:17

]



CIVIL WARS

Samedi 28 Octobre

Ne pas savoir, voilà ce qu'il détestait. Il n'aimait pas ne pas connaître celui qui s'amusait à le faire tourner en bourrique, ainsi que toute la ville. Ce n'était pas dans son habitude de se laisser marcher sur les pieds et il allait découvrir le coupable, même s'il devait retourner cette ville.

Il fut soudain sorti de ses pensées lorsqu'il percuta un homme, loup-garou vu son odeur. Croisant le regard noir de Razièl, il le regardait de haut en bas avec son habituel regard arrogant. S'arrêtant, après que celui-ci ait grogné, il le regardait partir.

-Tu devrais plutôt faire attention au lieu de demeurer dans tes pensées ! La rue est assez large mais il faut que tu passes près de moi.

Sans s'attarder plus, il reprit la route à la recherche d'autre chasseurs. Il plissait néanmoins les yeux lorsque son ouïe fine entendit un sifflement. Une flèche. se dit-il. Il levait les yeux, et croisait le regard de Serah, sa seule amie chasseuse. Kol lui adressa un clin d’œil discret suivit d'un sourire amusé. Il arquait ensuite un sourcil lorsqu'il remarquait Raz, la joue éraflée, aux côtés d'une jeune rouquine qu'il n'avait jamais vu en ville. En bon Mikaelson, il se rapprochait d'eux, pour les taquiner.

-Oh love, cette flèche aurait pu faire plus de dégâts si c'était voulu. Lorsque ces bloody loups comprendront qu'ils n'ont pas leur place ici, cette foutue ville ira peut-être mieux. Dit-il en souriant faussement à Razièl.

Il ramassait la flèche de Serah et la fit tourner dans sa main, en jetant un coup d’œil à la chasseuse toujours sur le toit. Il pointait ensuite le bout de la flèche vers le torse de Razièl.

-Si tu t'es amusé toi et tes camarades, à empoissonner les canalisations de la ville, je ne retirerai pas ton cœur avec mes mains mais avec cette flèche, compris ?Demanda-t-il d'une voix beaucoup plus froide.
 
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 54
Message posté le Lun 30 Oct - 15:01


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.




Alors ca non. Elle n'allait pas laissé passer ca. Elle sent encore le liquide acide lui atomiser la peau. Une douche, une simple douche et c'est partie en séance de torture. Lâchant un cri abominable, les points noir dansant devant son champ de vision. La douleur était tel qu'elle avait bien faillit perdre connaissance. C'était tout bonnement insupportable et inadmissible. La double Petrova sort de la douche en trombe et s'écrase presque sur le sol. Un autre gémissement plaintif et frustrant s'échappe d'entre ces lèvres. Ca fait un mal de chien. De la verveine dans l'eau de sa douche. Elle grogne sous la douleur, un grognement de haine. Petit à petit son corps se met à cicatriser mais elle se sent encore faible. Elle a beau ignorer qui est le responsable une chose est sur il va payer, sa souffrance sera abominable et sans sursis. Les yeux remplis de haine Katherine se redresse s'habille rapidement et du haut de sa paire de talon se rend dans les rues de la ville.

Surprise par une tel foule dans les rues ses pas la conduisent directement au quartier Français. Une tel agitation à une heure pareil est tout à fait anormal. La bulgare fronce les sourcils, les yeux plissé elle utilise son ouie de vampire pour tenter de comprendre la raison. La verveine. Alors c'est ca. Quelqu'un c'est amusé à mettre de la verveine dans les canalisations de la ville. D'une démarche pleine d'assurance elle bouscule les personnes sur son passage d'un air contrarié. Puis son champ de vision s'ouvre sur des visages familiers. Il y avait Benedicht son ancien amant et cruelle ennemi, Amaël le sorcier qu'elle avait trompé en se faisant passé pour Elena. Raziel le loup qu'elle avait tenté de manipuler pour le dresser contre Klaus. Mais son regard s'attardait plus particulièrement sur cette petit tête rousse, Donna. Surement la seule personne ici à retenir un minimum son affection. Même si elle avait du mal à se l'avouer, Katherine l'appréciait. Puis elle avait cette curieuse envie de savoir si elle allait bien.

Alors, sans vraiment connaître la cause qui l'a pousse à faire ca elle rejoint le petit groupe où se trouve la rousse. Et ceci comme si de rien était, elle ne voudrait pas que la sorcière crois qu'elle lui porte de l'importance. D'un soupire légèrement exagéré elle s'arme d'un sourire parfaitement hypocrite pour entrer en scène -"On dirait que c'est la fête aux vampires se soir, alors, loups ? Sorciers ? Chasseurs ? A qui doit on arracher le coeur ?" Non elle ne leurs dis pas bonjour, elle va droit au but, elle agit seule habituellement mais pour l'instant elle ignore de quoi il s'agit. Son regard se pose sur Donna, puis sur Raziel alors qu'elle étire un de ses fameux sourire dans le coin de ses lèvres puis enfin sur l'homme à leurs côté. La bulgare plisse des yeux, son visage lui est familier. Le temps de reformer les pièces du puzzle elle réalise finalement qu'il s'agit de Kol Mikaelson, le frère de Klaus. Jamais rencontré mais entendu parlé de réputation, elle l'avait brièvement reconnu à partir de photo.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 206
Message posté le Lun 30 Oct - 19:28


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.

« Happy hunger games. »
" J'insinue simplement que, comme tu es du genre à briser des nuques, tel un lâche. La verveine dans les canalisations pourrais être dans tes cordes."

Sourire complètement hypocrite avant de lever les yeux au ciel, si seulement ça pouvait être aussi simple. Qu'il perde la vie pour en suite retourner chacun à leurs occupations et basta. Sauf que les choses n'étaient pas aussi futiles et le monde commençait à s'amasser dans la ruelle du quartier français. Le blond repéra bien vite Raziel accompagné d'une rousse. Un brun venait se posait devant eux, sûrement un vampire à la manière qu'il avait de se comporter, le blond le regardait de haut en bas, il s'en fichait pas mal de ses grands airs de ténébreux. Il tournait la tête en entendant la flèche voler dans la direction du brun, léger froncement de sourcil. Décidément tout le monde était bien excité aujourd'hui. Un long soupire passait la barrière de ses lèvres alors qu'il s'avançait à hauteur de Raziel et de Kol, l'originel, qu'il ne connaissait que par les histoires de la ville. Après tout qui ne les connaissait pas. Sans attendre, il attrapait la flèche qu'il tenait entre ses doigts pour la briser en deux, le fusillant littéralement du regard. " Et si tu t'occupais d'autre chose ? De plus intéressant ? Comme de trouver qui est l'origine de l’agression de tout les vampires? Il me semble que ce serait plus judicieux il me semble. Après tout, c'est votre ville n'est ce pas? Il serait temps de le prouver." Tu jetais les restes de la flèche à terre, attrapant Raziel par le bras pour le faire reculer alors que tu lui lance un regard emplis de reproche. L'air de dire, tiens toi à carreau. Tu lui murmures alors à l'oreille. " Le seul loup dans un nid à vampire, des fois je me demande si t'es pas suicidaire tu sais." Tu esquisses un sourire en coin, pourtant à la personne qui viens d'arriver et à la voix qui résonne, tu fronces les sourcils. La démarche, la chevelure brune, tu savais déjà qui elle était, une très vieille connaissance. Katherina. Tu la pensais morte depuis le temps. Tu l'observes, faire son petit manège comme toujours, serrant le bras de Raziel entre tes doigts.
(c) DΛNDELION


Quand on aime,c’est pour mourir d’amour. Dans nos étreintes, à hurler à la pleine lune, nos maux d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 265
Message posté le Ven 3 Nov - 18:53





CIVIL WARS

Aucune notion du sablier

Quelle sensation jouissive de voir le corps en vie d'une vampire capturée pour mon divertissement, et qui brûlait partiellement sous l'effet d'une lame aiguisée ,nettoyée à l'eau au préalable. Pendant un moment, je me régalais du spectacle et accumulais l’opération plusieurs fois, pour être certain qu'il ne s'agissait pas d'un sort auquel je pourrais être affecté en la torturant salement. Je concluais grâce à elle, le coté néfaste des conduits d'eau et pensais directement à Hope, en premier lieu. En aucun cas, il fallait qu'elle trempe ses lèvres dans ce liquide infecté, ni d'ailleurs le reste de ma famille. Je remontais précipitamment à l'étage supérieur en laissant la tête de ma proie se noyer dans un bac d'eau sous mes ordres, pour y ressentir le vide. Personne. J'essuyais alors mes mains ensanglantées dans les rideaux du salon, et m'apprêtais à sortir pour regrouper d’éventuelles informations.

Qui avait osé commettre ce crime dans mon royaume ? Quelle était la folie qui avait gagné le ou les investigateurs de se liguer contre nous ? Bien que je trouvais l'action très distrayante, mon côté précautionneux m'alarmait que quelque chose se tramait dans la ville lumière et j'eus confirmation quand les créatures de la nuit s'agitèrent dans les rues. Quelques vampires de Marcellus sur mon chemin, soucieux de leurs sorts dans leurs conversations timides, étaient postés aux aguets. Quel dommage de ne pas avoir fait appel à mes hybrides pour les massacrer ! Mais le temps n'était pas lieu à malmener les sbires d'un prince - bouffon du roi -, enfin pour le moment. Je me dirigeais vers le cœur de la Nouvelle-Orléans, plus précisément dans le Quartier Français pour apercevoir des visages familiers, Kol était présent, et ainsi que quelques larbins. Et.. Elena ou Katherine était aussi de la partie, je clignais plusieurs fois des yeux devant cette abomination, cette crevarde était donc revenu d'entre les morts. Bien. Que le spectacle commence. Rajustant le col de ma chemise teintée de noire et de zestes bleus, le sourire mesquin aux lèvres, je m’avançais vers eux.

Les mains entrelacées derrière mon dos, la posture d'un conquérant ainsi que des pas résonnants d'un loup assoiffé, je m'exclamais d'une voix hautaine : « - Le jour s'annonce prometteur mes chers amis. Profitons de cette sortie pour lancer des festivités digne de cette ville ». L'index porté à ma bouche, je poussais un ricanement glacial : « - Néanmoins, j'insiste sur le fait que personne ne sortira de ma ville, surtout pas toi Katerina, sans avoir avoué son crime, mais peut-être que c'est l'un d'entre vous ? Qui de mieux placé pour faire croire à son innocence que de se mêler à la foule ? » lâchais-je sur un ton qui se valait dubitatif.

        

 


Revenir en haut Aller en bas
The moon mades ​​us his slaves.
The moon mades ​​us his slaves.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 123
Message posté le Lun 6 Nov - 17:04





CIVIL WARS

Samedi 28 Octobre

La nouvelle s'était répandue comme une traînée de poudre : on avait déversé de la verveine dans les canalisations de la ville. Cela avait provoqué un tollé au sein de la communauté surnaturelle, si bien que Alessia avait été rapidement mise au courant. En temps normal, elle s'en serait moquée, se disant que cela ne la regardait et ne la concernait pas. Mais son amour pour les vampires s'était quelque peu entaché, ces derniers mois. Alors elle descendit de la rue, quittant son Bayou adoré pour rejoindre le Quartier français. Son instinct lui disait que c'était l'endroit où tout allait se dérouler. Pas manqué. Il ne lui fallut qu'une dizaine de minutes pour trouver un groupe d'individus. La tension qui s'en dégageait était palpable, ce qui arracha un sourire à Alessia. Elle n'avait rien à se reprocher, elle affichait donc un regard serein, derrière cette mine mesquine qui jurait avec son visage d'ange. Plus elle se rapprochait, plus elle reconnaissait quelques visages connus, comme Araquiel ou Serah. Les Originels étaient également de la partie, avec en tête, Klaus Mikaelson. L'autre homme devait être Kol, probablement. La voix de Klaus parvint aux oreilles de la louve et son sourire s'agrandit davantage. Si le petit malin qui avait fait cela ne se dénonçait pas, cela allait être un véritable carnage. Parfait. Alessia n'était pourtant pas une femme violente, mais si quelques créatures surnaturelles pouvaient disparaître de la circulation, elle ne s'en plaindrait pas. Elle-même savait qu'elle ne ferait pas long feu dans ce monde où la mort était presque une délivrance. Elle jeta un regard à Serah, un peu en retrait et s'en approcha d'un pas léger. "Si je peux me permettre, tu devrais garder tes flèches en stock. Tu risques d'en avoir besoin d'ici peu..." Ses yeux sombres balayèrent l'ensemble de la foule, à la recherche du coupable. "Il faut quand même dire que celui ou celle qui a fait ça est un vrai petit génie." ajouta-t-elle dans un murmure, un regard interrogateur se portant sur la jeune chasseuse,comme si elle lui demandait silencieusement si elle avait quelque chose à voir avec cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 28
Message posté le Lun 6 Nov - 18:10

]



CIVIL WARS

Dimanche 29 Octobre


Les choses commençaient à s'envenimer petit à petit devant ses yeux. Le petit groupe en face de lui, montait en tension de minutes en minutes sans qu'aucun ne le remarque, pas même son maître, Niklaus, qui venait, comme toujours, d'arriver sur une démarche théâtrale.
Katherine avait bien entendu énervé le groupe entier avec ses nombreuses piques, Kol avait, sans surprise, laissé son impulsivité gagner face à un stupide loup et Niklaus s'était imposé maître de cette ville alors qu'il ne l'était pas.

William avait donc une vue imprenable sur cette scène de ménage. Il connaissait presque tout le monde, de moins, de vu, excepté cette louve qu'il sentit arriver. Croisant les bras sur sa poitrine, il observa Alessia arriver d'un pas sûr vers le petit groupe. William remarquait rapidement qu'elle aimait voir ce chaos présent dans la Nouvelle-Orléans, mais il ne savait pas encore pourquoi.

Quittant son "poste" se dévoilant ainsi à la vue de tous, il rejoignit ce groupe déjà assez épais après avoir senti l'énervement qui commençait à monter chez les Originels. Il passait son bras autour du cou de Katherine, sans pour autant le serrer, lançant des regards froids aux personnes présentes dans le groupe.

-Que diriez-vous si l'on arrachait votre cœur Mlle Pierce ? Demanda-t-il en adressant un sourire complice à Niklaus, sachant qu'il ne portait pas Katherie dans son coeur.

Une chose est sûre, c'est que le chaos ne faisait que commencer, et que chacun des habitants était un potentiel suspect.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 485
Message posté le Mar 7 Nov - 4:47





CIVIL WARS



Je dois dire qu'il a du culot de m'accuser sans preuves, mais c'est vrai que j'aurais pu être un coupable parfait, mais malheureusement pour lui, je ne le suis pas. Et j'aurais était largement plus imaginatif que ça même si c'est déjà malin. Je le regardais dans les yeux ne montrant aucune peur et il partit rejoindre Raziel qui se dernier se fait attaquer par une flèche. Je préfère le laisser jouer le rôle de l'amant parfait jusqu'à un jour en mourir.

Je regardais aux alentours, balayant du regard tous les visages dont ceux que je connaissais, Raziel, Katherine, Elena et Ambrosia avec ses chaussons licornes. Je ne savais pas quoi faire, je me sentais terriblement seul, sans aide, je devais maintenant me débrouiller seul.

À présent, je regrette amèrement d'avoir été nommé le briseur de nuque, certains vampires me connaissent sous ce titre, il fallait que je m'exerce dans mes pouvoirs pour pouvoir me protéger des futurs attaques des vampires ou même des loups ou encore mes semblables.

Au loin, j'apercevais Klaus en train de faire un discours en nous menaçant de ne pas quitter la ville. Toujours aussi dictateur l'hybrid originel, mais il ne peut pas être deux endroits à la fois, en conclusion ces chers disciples hybrids doivent surveiller les sorties de la ville. Et je voyais ce William le petit copain de Donna, la fameuse cuisinière et vendeuse irlandaise, s'en prendre à Katherine. Même si elle n'avait pas de bonnes intentions à mon égard, en me manipulant pour ses fins avec ma magie que je ne contrôle à peine, à vrai dire, sans l'aide des grimoires que j'ai acheté et ceux de ma grand-mère, je n'y serais jamais parvenu.

Je prenais la décision de rejoindre Ambrosia, c'était encore la seule en qui j'ai réellement confiance après tout. Je me diriger vers sa position jusqu'à arriver à ses côtés.

« Ambrosia ! Ca va ? Disais-je en l'enlaçant dans mes bras. Mais que fais-tu dans cette tenue ? »



[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 79
Message posté le Dim 12 Nov - 11:27





CIVIL WARS

Dimanche 12 novembre


S'impatientant rapidement, il continuait de faire tourner sa flèche entre ses doigts lorsqu'il sentit l'arme partir. Tournant la tête vers son nouveau propriétaire, Kol dévisagea le jeune blond d'un air hautain. Il ne l'avait jamais vu en ville, décidément, il ne rencontrait que des nouvelles personnes en ce matin bien particulier. Il n'aimait pas sa manière irritante de parler, encore moins le fait qu'il le fusillait du regard.

Regardant la flèche brisée tomber à terre, il plaçait ses mains sur ses hanches, avant de secouer sa tête, riant étonnement froidement.

-Excuse-moi, qui es-tu ? Il s'approchait d'Araquiel, plongeant son regard, devenu noir, dans le sien. Un simple vampire qui cherche à se faire remarquer ? Je vais te dire une chose. Prends ton jeune clébard de loup et pars d'ici car sinon il prit Araquiel par le col et l'attire violemment vers lui -les problèmes de canalisation ne seront plus ton seul problème.

Il lâchait le jeune blond quand Niklaus arriva, au même moment. Le toisant, il ne fut pas surpris de le voir quelque peu amusé par la situation. Croisant ses bras sur sa poitrine, il eut un rictus d'amusement face à la remarque de son frère.

-Eh bien Nik, pourquoi ne pas mener l'enquête à la façon des Mikaelson ? Si tu vois ce que je veux dire par là. Il échangeait un regard complice à son frère avant de le reporter sur le petit groupe en face d'eux, insistant tout particulièrement sur Raz et Katherine. -Cela fait bien trop longtemps que je n'ai plus eu de sang sur mes mains.

Le jeu était officiellement lancé, du moins, pour lui et le game over n'était absolument pas prévu dans son esprit.

Revenir en haut Aller en bas
The moon mades ​​us his slaves.
The moon mades ​​us his slaves.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 291
Message posté le Dim 12 Nov - 18:34


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.

«  Are we the hunters ? Or are we the prey ? This is a wild game, game of survival. »
« - J’vais bien, j’vais bien Kit, ne t’inquiète pas. Déclares-tu en touchant du bout des doigts ta joue éraflée, Tu ne devrais pas rester ici, il se passe quelque chose ouais… »

Que tu lui souffles assez bas malgré que tu saches très bien que les murs ont des oreilles ou plutôt que la plupart des gens autour de toi ont des capacités surnaturelles qui puissent aisément les aider à écouter ce que tu dis. Ton regard se lève balayant les hauteurs pour trouver le propriétaire, rien, tu ne vois rien et ça t’énerve. Déjà que tu es déjà assez sous l’emprise de celle-ci au vu de l’autre idiot qui ne te répond pas, ce qui te rends mort d’inquiétude voilà que le vampire que tu avais bousculé revient à la charge. Tu l’avais préalablement ignoré pour ne pas faire plus d’esclandre, le châtain n’est probablement pas de ton avis vu qu’il profite de cette subtile attaque pour revenir vers toi et te provoquer. Fronçant les sourcils, tu sens ton cœur battre plus fort dans ta poitrine quand tu entends ses paroles sur les loups, tu ne sens même plus la main de la rousse sur ton bras beaucoup trop concentré sur l’abruti face à toi. Tu as entendu des rumeurs toi aussi, tu sais qui il est mais, tu t’en branles. Il braque la flèche vers toi et c’est ton instinct de survie et probablement ta rage qui lui réponds.

« - Si j’avais voulu empoisonner les canalisations de la ville, j’aurais eu l’intelligence de ne pas me montrer. Ou du moins je serais venu avec un tuyau d’arrosage que j’aurais enfoncé dans ta gorge. Réponds-tu en faisant un pas vers lui sentant la pointe de l’arme s’approcher de ton corps, Et tu sais où elle est la tienne abruti ? Dans un putain de cer-… »

Des mouvements inattendus te coupent en plein dans ta phrase, le blond que tu ne connais que trop bien vient faire son entré, au milieu de la tension palpable entre le vampire et le loup. Le froncement de tes sourcils s’accentue alors que tu le regardes avec un air offusqué, avec une pointe de satisfaction parce que tu aimes quand il prend ta défense. Il t’attrape par le bras et vous fait reculer, ça a le don de calmer ce qui te rends si impulsif quelques instants.

« - Si monseigneur daignerai à répondre à son téléphone je n’aurais pas eu besoin de jouer les suicidaires. »

Que tu lui réponds ave le même ton, le même regard plein de reproches et la boule au ventre qu’il soit dans un état grave qui disparaît. Il resserre sa prise, tu retires ton bras brusquement en lui foutant un coup de coude à ce petit con. Puis enfin tu remarques la brune qui vient d’arriver, le sourire qu’elle te lances et tu ne peux pas t’empêcher de lui faire un grand sourire hypocrite. Puis d’un seul coup tout pars en vrille le jeune Mikaelson s’en prend à Araquiel et tu vois automatiquement rouge. Ou ambre. Comme la couleur de tes yeux qui changent directement lorsque les iris du châtain deviennent noirs, tu fais quelques pas pour pousser plus au moins violemment en arrière profitant qu’il a lâché le blond pour ça.

« - Vire tes sales pattes de lui ! T’écris-tu soudainement, Tu sais ce qu’il te dit le clébard ? »

Un nouveau grognement. Tu as envie de lui arracher la tête à ce connard de première, c’est officiel tous les membres de cette foutue famille sont totalement insupportables. Tes yeux retrouvent leur couleur habituelle quand le plus terrible des Mikaelson débarques comme un cheveu sur la soupe, tu lèves les yeux au ciel quand tu vois le bordel qui se déroules, le regard insistant sur ta personne et sur celle qui te fait du chantage. Levant un sourcil perplexe tu ne quittes pas du regard les deux hommes, ça sent le loup cri ton esprit. Aussitôt tu tournes le regard vers la direction de l’odeur, cherchant le propriétaire puis tu tombes sur la frimousse brune. Alessia ?
(c) DΛNDELION


Mermaids' song

Tu es partout, dans ma solitude, ma mémoire, c'est toi le poignard qui me transperce le coeur. ALASKA (@bleulivide)

Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 78
Message posté le Dim 12 Nov - 19:32


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.

«L'âme en ébullition. »
Pour toi en tant que chasseuse c'était juste jouissif de voir tout ses monstres entrain de s'embrouiller, petit à petit, la haine était entrain de s'installer et tu ne connaissait que trop bien la suite, ils allaient tous finir par s'entretuer et tu était presque déçue d'avoir oublié les pops corn pour assister à tout ça. Ils allaient faire tout le travail et tu allais rester en retrait, histoire d'assouvir ta curiosité bien connue pour être insatiable. Seulement un sourire vint naitre au coin de tes lèvres quand une voix s'adressa à toi. Tu tournais un instant le regard, ta main se glissant automatiquement sur le couteau que tu avais à la taille, celui ci encore rangé dans son étui. Alessia, la louve. Tu hochais la tête comme pour la saluer avant de rire légèrement à ses mots. " Tu verras que j'en ai largement assez. Ils vont s'entretuer tout seul."

A son sous entendu que tu as très bien compris, il est vrai que celui qui avait fait cela était un véritable petit génie.Tu ne pouvait contredire la louve à ses côtés. Un air angélique se dessina sur son visage comme si tu laissais planer le doute rien qu'un instant. Pourtant tu murmures alors pour la jeune femme. " Je lui enverrais moi même des fleurs je pense." Tu restes silencieuse avant de jouer avec on couteau du bout de tes doigts. " Moi, non. Ma famille, je ne sais pas." Tu haussais les épaules avant de la regarder. " Tu viens satisfaire ta curiosité toi ou ta vengeance vampirienne n'est que le début par ce geste?"Sourire amusé avant de reporter ton regard sur le petit groupe aux éclats de voix, le loup que tu avais visé tout à l'heure revenait à la charge contre Kol et il fallait dire que cela ne te plaisait guère. Surtout avec l'autre vampire qui semblait prêt lui aussi à lui sauter dessus à tout instant. Tu sors ton couteau de ton étui, continuant de jouer avec d'un air plutôt vindicatif. Tu murmures alors, tu sais que Kol l'entendras. " Dis moi si tu veux qu'une flèche finisse dans son petit coeur bien trop palpitant." Tu te retiens de jurer alors que tu observes Klaus Mikaëlson. Le fameux hybride Originel, tu hausses un sourcil en l'observant avant de reporter ton regard sur Alessia. Tu te retiens clairement de te jeter dans la foule pour aller tous les massacrer toi même. Foutu freak show.
(c) DΛNDELION


Black Siren.

Tout les monstres naissent humains. ALASKA (@bleulivide)

Revenir en haut Aller en bas
The moon mades ​​us his slaves.
The moon mades ​​us his slaves.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 123
Message posté le Lun 13 Nov - 17:08





CIVIL WARS


A peine Alessia avait-elle adressé la parole à Serah que la chasseuse portait sa main sur sa ceinture. Les lèvres de la louve s'étirèrent un peu plus quand elle comprit qu'elle avait attrapé son couteau. "Tu n'auras pas besoin de ça avec moi." se permit-elle de dire, doucement. Niveau confiance, elles avaient encore du boulot toutes les deux, mais au fond, Alessia n'était pas là pour planter un couteau dans le dos de la chasseuse. Elle avait encore besoin d'elle, pour le moment. Elle haussa les épaules  à sa réponse, approuvant d'un signe de la tête le fait qu'ils allaient probablement tous s'entretuer. "C'est presque prévisible." Alessia reporta son regard sur la foule et vit William apparaître dans son champ de vision. L'air mesquin qu'elle affichait jusqu'à présent s'adoucit légèrement à la vue de l'hybride. Il y avait au moins une personne qu'elle ne détestait pas trop ici. Reportant son regard sur la chasseuse, Alessia comprit rapidement qu'elle n'y était pour rien dans cette histoire. Serait-ce l'acte d'un des membres de sa famille ? Apparemment, ni l'une, ni l'autre ne pouvaient l'affirmer. Mais quand elle lui retourna la question, Alessia lui répondit par le même sourire amusé : "Ce n'est que de la curiosité, je ne suis pas encore assez futée pour établir de si bons plans. Mais ça viendra, je n'en doute pas." Elle se permit même de rire, ce qui jurait énormément avec l'atmosphère déjà bien pesante. Mais Alessia s'en fichait royalement. Elle jubilait. Mimant Serah, elle reporta son regard sur le petit groupe, dont trois personnes semblaient se démarquer. Araquiel en faisait partie, ainsi que l'Originel. Mais Alessia n'avait pas vu la dernière personne, mais son instinct lui faisait comprendre qu'il était un loup. L'instinct ou l'incroyable faculté à retrouver des personnes de son espèce, au choix. Elle entendit le murmure de Serah, comprenant que cela ne lui était pas adressé. Elle observa la jeune femme et le groupe qu'elle observait. Quand soudain, le brun qui affrontait l'Originel tourna son visage vers elle. Le sang d'Alessia ne fit qu'un tour en rencontrant ce regard qu'elle connaissait bien. "Razièl..." murmura-t-elle, choquée. Qu'est-ce qu'il faisait là ?! Alessia avait perdu toute contenance, se permettant toutefois de se tourner vers Serah. "Tu ne comptes quand même pas planter une flèche dans le coeur de ce loup ?!" Les masques tombaient. Alessia avait besoin de comprendre, de savoir de quel côté la chasseuse se mettait.
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 358
Message posté le Mar 14 Nov - 2:36


CIVIL WARS
La manigance de la verveine.

«  Are we the hunters ? Or are we the prey ? This is a wild game, game of survival. »
Complètement perdue dans cette fourmilière ambulante, tu ne sais plus où donner de la tête, toutes les conversations que tu entends, les cœurs battant si vite dans les poitrines qui grondent à la haine. Tu déglutis difficilement alors que ton regard passe-partout et nul part à la fois. Tu la sens montée dangereusement en toi, la crise d’angoisse récurrente pour l’ancienne sourde pas encore habituer à tant de bruit. Si différent de son monde silencieux. Ta gorge se compresse et tes tripes se resserrent comme si une main habile les tenait, des sueurs froides coulent le long de ton dos. Il te faut un ancrage, un phare. Puis soudainement tu le vois, face à un vampire et quelques mots arrivent à ton esprit. Tes sourcils se froncent alors que tu fais quelques pas dans leur direction, si le blond au blouson de cuir s’amuser à s’en prendre au sorcier tu allais vite débarquer. Du moins, si son innocence est réelle. Ça s’insère dans ton esprit, ça remonte comme une vipère et glissent le long de tes neurones. Et si c’était vrai ? Si c’était Amaël qui avait glisser la verveine dans les canalisations ? Et le même sentiment dérangeant s’enflamme de nouveau, il ne t’avait pas vraiment quitté malgré la distraction. Ce n’est pas possible, il ne ferait pas ça alors que ça aurait pu te mettre en danger, si ? Tu ne comprends pas, tu ne comprends plus. Le monde ralentit et il suffit qu’une main pour te ramener. Un souffle près de ton oreille. Ça t’arrache un violent sursaut et te fais faire volte-face en levant le bras dans un but purement défensif. Celui-ci se rabaisse automatiquement quand tu réalises qu’il s’agit de Beneditch, soufflant un bon coup tu finis par lui frapper le bras en t’écriant.

« - Mais tu es malade toi ! J’suis déjà morte une fois ça ne suffit pas ? Demandes-tu avant d'aborder un air boudeur, Je n’ai pas eu vraiment le temps de me changer comme tu peux le voir. Tu vas bien ? »

Peu à peu l’attroupement ce forme autour d’un petit groupe qui attire ton attention, tu recules de quelques pas quand les voix s’élèvent et que les esprits et les corps se rencontrent. Cette chasse au coupable prend une direction que tu ne soupçonnais pas, était-ce le début d’une nouvelle ère entraînant une guerre inter-espèces ? Tu soupires préférant grommeler dans ton coin en t’adressant au vampire britannique que tout ça n’avance pas sur l’identité du coupable. Ton ex petit-ami vient vous rejoindre s'inquiétant pour ta personne, tu es à la fois soulagée et perplexe. Soit il est vraiment innocent, soit il joue très bien la comédie. Tu le fixes un long moment avant de lui répondre un peu plus brusquement que tu l'aurais voulu « - Je vais bien Amaël. Disons que je ne m'attendais pas à une réunion ce matin, je viens juste de sortir du lit comme tu peux le voir. Réponds-tu avant de lui souffler tout bas, Pourquoi l'autre vampire t'accusais ? Et c'est quoi cette histoire de brisage de nuque ? » Finalement un autre homme fait une entrée triomphante, proclamant que cette ville est la sienne et tout un tas d’autre choses que tu n’écoutes qu’à moitié. Trop concentré sur le visage de la personne, ça fait un flash dans ta tête. Un souvenir ? Un rêve ? Tu ne sais pas mais, il ne t’a pas inconnu, tu vois son minois couvert de sang et sa voix te dire qu’il te promet une mort lente et douloureuse. Trop perdue dans des brides que tu ignores la provenance et dont tu pris qu’il ne s’agit pas des tours de ta folie, tu t’approches lentement de lui levant la main et pointant ton index dans sa direction.

« - C’est toi… Je t’ai vue. »
(c) DΛNDELION




She's got a bad reputation.
ℳILKOVICH VIBES✧Tout était insipide et incolore, chaque chose que j'aimais devenait un souvenir insupportable, je ne voyais plus la lumière, juste son ombre. Un sombre orage fit irruption dans ma vie, le bourgeon de ma jeunesse mourut dans la tempête. - @Bleulivide (Icons : BONNIE/ASTRA)
Revenir en haut Aller en bas
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 485
Message posté le Mer 15 Nov - 9:50





CIVIL WARS



À ma grande surprise, mon ex-petite amie vampire me répondit sur un ton sec, je ne comprenais pas sa réaction. Je lui ai juste demandé si elle allait bien et pourquoi elle était habillée ainsi, c'est tout et elle me parle sous ce ton. Enfin sûrement la nouvelle qui la met dans cet état de nervosité. Par la suite de la conversation, je saluais Beneditch Atcliff au passage, je reste poli après tout. Ambrosia me demandait tout bas l'histoire que j'ai avec ce vampire blond qui m'accusais d'avoir mis de la verveine dans les canalisations de la ville, mais encore pire pour l'histoire de mon titre, le briseur de nuque.

« Je vais répondre à tes deux questions en une seule, Ambrosia. Ce vampire m'a accusé, car nous avons eut une énorme dispute que je lui ai brisée la nuque par magie, j'étais en colère. Il m'en veut depuis et je comprends qu'il m'accuse. Tu n'as pas entendu parler du '' briseur de nuque '' ? Et bien, il est devant toi ! Et notre cher ami Beneditch en a subi aussi les conséquences si tu veux savoir, car il a attaqué une de mes anciennes consœurs. Mais à présent, j'ai des questions pour toi, est-ce que toi aussi, tu m'accuses d'avoir fait ça ? Est-ce que tu penses sincèrement que j'aurais pu faire une chose pareille alors que toi, mon ex, est un vampire et que je serais prêt à nuire tes jours ? »


Je n'attendais pas vraiment de réponse de sa part, j'étais tellement apeuré et énervé de savoir que les autres croyaient que j'étais le coupable de cette supercherie. Tout d'abord Araquiel qui fait des siennes et qui a foutu le doute à celle que j'estimé de confiance dans ce genre de mécontentement, mais je vois que je peux me débrouiller seul et sans l'aide de personnes.

Je repartais avec une déception énorme de la part d'Ambrosia qu'elle ait des doutes sur moi et je me dis une chose, c'est que celui qui a fait ça, a littéralement fait une déclaration de guerre entre nous tous. Il fallait que je prépare à la bataille et vite. Avant de repartir, je voyais Kol et Klaus au loin ainsi que Raziel qui défier Kol ! La connerie qui n'a pas fait celui-là sérieusement et vu que nous ne sommes pas en de bons termes je vais le laisser assumer sa bêtise de défier l'originel, ça le calmera un instant peut-être.

Au passage, je voyais également Alessia avec une autre femme que je ne connaissais pas, mais qui est ce ? Elle n'a pas l'air méchante alors je me suis dit que j'allais la voir.

« Alessia ! Je suis content de te voir ! Je tournais mon regard sur la jeune femme. Bonjour à vous , tu me présentes, Alessia ? »


Espérons que je n'ai braqué personne, ce n'est pas mon but en tout cas.


Revenir en haut Aller en bas
The moon mades ​​us his slaves.
The moon mades ​​us his slaves.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 60
Message posté le Dim 19 Nov - 16:55





CIVIL WARS


J'ai à peine emménagé dans le quartier du Bayou, à la Nouvelle-Orléans, que l'ambiance commence déjà à devenir palpable. En effet, j'ai entendu dire dans les rues qu'un habitant avait empoisonnées les canalisations avec de la verveine. D'après ce dont j'ai entendu parler, ce poison peut-être mortel pour les vampires, c'est dommage que ce n'était pas mortel pour les sorciers. Cela aurait marrant de les voir souffrir.

Je m'avançais dans les rues de la ville en observant à droite et à gauche les habitants, je voyais une jeune femme blonde entourée de deux hommes. Elle m'a fait comme un électrochoc, enfin sa tenue, des licornes et une robe de chambre, c'est peu commun et assez comique. Je tournais également mes yeux en direction de Razièl, accompagné de deux vampires, vu l'odeur ils ne pouvaient que ça. Ce dernier rentrait dans une rage, je ne sais pas ce qui a pu le mettre en colère. Par le pur instinct défensif en moi, j'accourais vers lui. Mon associé et mon ami.

« J'arrive au mauvais moment ? » Disais-je sur un ton ironique avec un sourire en coin.

Et mon regard ténébreux devient un bleu glacial en direction du vampire qui cherche la bagarre.

Comment vais-je faire pour les raisonner ?

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Message posté le

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» John Tiller's Napoleonic and US Civil Wars
» INTRIGUE # 2 ► civil war
» Star Wars Pocket Models TGC
» René Civil devant le tribunal criminel
» René Civil est libéré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Intrigue et Evènements-