Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Caroline Forbes !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 Dancing in the dark. [Kol.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Dancing in the dark. [Kol.]   Jeu 5 Oct - 23:57


One rooftop, two shadows.

       

Dancing in the dark. .

La nuit s'est installé, la noirceur viens de tirer son rideau plein de mystères et noir sur ta ville qu'est la Nouvelle Orléans et pourtant tu ne fais pas comme toutes les jeunes femmes de ton âge qui se préparent pour sortir et s'amuser, profiter d'une jeunesse qui passe bien trop vite. Non tu es déjà habillé toi aussi, mais d'une autre manière. Toute de noire vêtue, ton arc à la main et ton carquois vissé sur le dos, maintes armes accroché à certaines sangles sur ton corps. Tu t'apprêtes à sortir comme souvent pour mener à bien ta mission, la raison de ta venue au monde. Tu dois respecter le code que l'on t'as appris, chasser les créatures surnaturelles, rééquilibrer la balance vu que la nature ne le fais plus d'elle même tant le monde est déséquilibrer. Tu n'as pas de vision particulière du bien et du mal, du monde noir ou blanc, non. Comme un parfait petit soldat tu te contentes de lire, d'étudier les légendes et de mener à bien les missions que l'on te confie. Ôter la vie, pour bien des gens, il était choquant de tuer, d'assister à un carnage, pourtant pour toi, c'était juste surfait.

Tu ne savais pas à quel point ton esprit et ton âme était déjà marqué et brûlée par tes actes et tes gestes horrifiants.Ton regard était aussi sombre que les pupilles de ses vampires que tu chassais. Et ce soir tu ne dérogeait pas à la règle, tu étais tout ce qu'il y avait de plus discret, ton arc était conçu de manière à ce qu'il ne se remarque pas, si tu ne le sortais pas. Alors tu te baladais d'abord dans Central City, comme une ombre, ta silhouette fine et agréable se baladant sans mal parmi la foule. Tu restes la, des heures, te contentant de regarder tout ses gens, ses humains qui se baladaient sans savoir ce qui grouillait autour d'eux, ne savant même pas la magie qui régnait parmi ses allées. Et de nos jours, la race que tu détestait le plus était sûrement les vampires, ils étaient de plus en plus vantard, imbus d'eux mêmes, se croyant invincible et pourtant un simple bout de bois pouvait mettre fin à leurs misérables vies. Comme d'habitude, il y avait des exceptions. Mais toi tu n'étais pas la pour faire des exceptions, parce que tôt ou tard, la véritable nature du monstre sans âme finissait toujours par reprendre le dessus. Chasse le naturel, il revient au galop, comme ils disaient tous. D'ailleurs, tu en voyais un, pas du tout discret, qui te regardait sûrement un jeune au vu de ses yeux qu'il ne semblait pas du tout contrôler, tu souriais en coin, c'était d'une facilité presque trop déconcertante. Et en un rien de temps, une lame sous la gorge et pour être sûre de terminer le travail, un objet magique qui te permettait de mettre en feu les cadavres en un rien de temps. C'était sûrement le seul bénéfice que tu trouvais à la magie, de pouvoir brûler tes cadavres dans un coin de rues isolé et de repartir comme si de rien n'était.

Finalement tu te retrouves sur le toit après ton énième crime, tu étais jeune en âge et pourtant tu étais loin de l'être quand on voyait ta façon d'agir. Tu es la, toi Serah, chasseuse à te balader sur les toits, ton arc en main, histoire de ne jamais perdre de vue ta mission, une présence en particulier semble attirer ton regard de loin, mais tu la perds rapidement de vue, tu fronces les sourcils, glissant une mèche de cheveux derrière ton oreille, tu aimerais parfois un peu de répit, mais cette pensée se chasse silencieusement de ta tête, tu n'as pas le droit à ce genre de pensée, elles sont réservés à ton frère qui est faible, toi tu es tout son contraire.Finissant par t'asseoir sur le rebord du toit, les jambes dans la vide, esquissant un léger sourire d'insouciance, ils se font bien rare ce genre de sourire. Seulement quand tu observes ses joueurs de jazz animant la rue avec une étincelle de vie que tu ne connais pas et pourtant la musique adoucie tout les mœurs, c'est bien le seul dicton auquel tu donnes raison sans chercher a tergiverser.  

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 94
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Sam 7 Oct - 12:26






Dancing in the dark




Puis la nuit fait un pas encore.
Tout à l'heure, tout écoutait.
Maintenant nul bruit n'ose éclore ;
Tout s'enfuit, se cache et se tait.

Tout ce qui vit, existe ou pense,
Regarde avec anxiété
S'avancer ce sombre silence
Dans cette sombre immensité.
C'est l'heure où toute créature
Sent distinctement dans les cieux,
Dans la grande étendue obscure.          Victor Hugo.


La nuit, si belle et si dangereuse, était le moment préféré de la journée pour Kol. Dès les premières minutes de sa journée, il attendait avec impatience le moment où le soleil se couchait, laissant place à une obscurité de plus en plus menaçante au fil des heures. Il y avait deux raisons face à cette préférence…

Tout d’abord, les rues étaient nettement moins bondées, peuplées que pendant la journée. Etant donné que la Nouvelle-Orléans était l’une des villes les plus touristiques, pas une seule rue n’était délaissée des touristes. Kol, malgré son caractère plus que charmeur, n’aimait pas tout ce monde autour de lui.  La deuxième raison était très simple : Il pouvait plus facilement tuer une fois la nuit tombée que la journée. La noirceur de la nuit lui permettait d’enchaîner victimes après victimes sans qu’aucune personne, du moins presque, ne le voit. Il aimait laisser des effrayants mystères au petit matin pour les habitants des quartiers.

Cependant la nuit était périlleuse, surtout pour les Originels. Cette période était le terrain de jeu favori des chasseurs qui se menaient une lutte féroce entre eux pour blesser voire tuer l’un des Mikaelson. C’était sans doute leur but ultime, leur objectif idéal de voir le sang d’un Originel sur l’une de leurs armes. Alors bien sûr ce n’était pas encore arrivé, fort heureusement, mais les chasseurs étaient de plus en plus nombreux, et de plus en plus puissants.

En parlant de chasseur, e voilà une qui Kol appréciait tout particulièrement. Serah de Vaillac. L’originel devait l’avouer, elle était assez douée pour son espèce, étant donné que la plupart des chasseurs qu’il avait rencontré ne savait même pas viser droit à l’arc. Elle, en revanche, était aussi douée qu’un archer professionnel. Bien évidemment, aussi provocant qu’il l’était, Kol s’amusait à jouer avec cette jeune femme qui avait du répondant. Il l’avait taquiné, attaqué par surprise, quelque fois il l’espionnait pour observer ses points faibles…

Adossé à une ruelle sans éclairage, il avait croisé les bras sur sa poitrine et observait la jeune Serah marcher d’un pas affirmé dans l’artère principale de la ville, encore bondée à cette heure-ci. Ses armes cachées, ses vêtements sombres, sa discrétion hors pair, elle se fondait parfaitement dans l’immense foule, disparaissant parfois derrière un groupe d’adolescent un peu grand.  Kol suivait la chasseuse du regard, en prenant soin à ce qu’elle ne tourne jamais la tête vers lui, pour ne pas griller sa présence. Mais non, elle ne le fait pas, tout simplement car elle était attirée par un tout jeune vampire, fraîchement transformé, que Kol avait remarqué depuis son arrivée. Il savait très bien comment il allait finir. Mort.

Tout s’était passé très vite. Un échange de regard, un sourire malicieux et une gorge tranchée. Bye bye le petit vampire imprudent. Discrètement, Kol sourit d’amusement en voyant le corps tomber sur le sol, tâchant le béton d’un rouge ocre. Elle ne ratait vraiment aucune cible, excepté lui-même bien évidemment.
Son regard se releva vers les cieux, plus précisément vers le toit d’un immeuble, où son divertissement pour la soirée venait de s’installer. Restant dans sa petite ruelle sombre, il l’observait alors qu’elle venait de s’asseoir, laissant ses jambes dans le vide. Le temps d’un instant, elle semblait heureuse, elle semblait apaisée en écoutant ces joueurs de jazz que l’originel trouvaient plus qu’agaçant à entendre. Enfin, passons. Cette affaire sera pour une autre fois.

Utilisant sa vitesse surnaturelle pour se retrouver sur le même toi que sa partenaire d'un soir, il arriva derrière elle, et se stoppa, les mains dans les poches de son jean bleu foncé.

-Certains préfèrent une tasse de café, tu préfères...un bol d'air frais pour ta pause ? C'est original, je dois l'admettre Serah. *Dit-il, une petite pointe d'ironie dans sa phrase. -En tout cas je t'ai connu plus prudente, être sur un toit comme ça t'exposes face aux monstres que tu chasses.

Il continuait à s'approcher d'elle, puis s'arrêta, pour garder une distance de sécurité avec elle. Elle se retourna vers lui. Il pouvait enfin profiter de son visage...c'était le début de sa soirée.





by tris
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Lun 9 Oct - 22:47


One rooftop, two shadows.

       


"Prendre une vie innocente ça ne laisse pas indemne. Tu perds toujours une partie de toi. Une partie de ton âme. Ça l’assombrie. Et ce qui était jaune et flamboyant, cède alors la place au plus profond et au plus glacial des bleus."


Un toit, la nuit, la musique en fond et cet air si paisible, on aurait presque pu croire qu'elle était une jeune fille normale. Qui attendait simplement, peut être un ami ou encore son petit ami. Seulement la vérité était tout autre, quand on voyait Serah au premier abord, on ne pouvait absolument pas se douter de la personne qu'elle était véritablement. Depuis son enfance, la jeune femme n'avait pas eu, une véritable vie. De véritable enfance,
pendant que certains enfants étaient bercés de contes et de princesses, de fête foraine, d'ours en peluche. En grandissant,ses enfants la, étant maintenant de jeunes adolescents vivaient leurs premières fêtes, les sorties et surtout l'insouciance. Pourtant la jeune De Vaillac avait vécu tout autrement ses années, entrainement, sans cesse, sans relâche. Ce qui était des histoires et des légendes pour d'autres étaient de véritables études pour la demoiselle. Connaitre leurs origines, leurs atouts et même leurs faiblesses. Les sorties nocturnes, apprendre à ne pas avoir peur du noir comme la plupart des humains, à s'acclimater à ses armes,à cet arc, jusqu'à en saigner des doigts. Qu'importe, il fallait qu'elle soit parfaite, la digne descendante d'une famille renommée.

Pourtant dans ton esprit tout était parfaitement logique, même quand ton regard azur s'attardait sur ce groupe de jeune plus bas, qui riait aux éclats, qui croquait la vie à pleine dent. D'ailleurs tu est tellement prise dans tes pensées futiles que tu ne remarques pas la présence qui s'est installé sur le même toit que toi. Tu ne le remarques que lorsque la voix retentit, une de tes mains se serre sur le rebord en pierre. Kol. Kol Mikaelson. Tu reconnaîtrais sa voix parmi bien des vampires. Un sourire s'installe sur le coin de tes lèvres durant un court instant avant qu'il ne disparaisse aussi vite qu'il était arrivé. L'ironie, le cynisme du vampire originel était un délice à entendre, d'ailleurs la jeune femme que tu es, eut un léger rire alors que tu te retournait lentement, passant simplement une jambe de son côté, l'autre étant toujours dans le vide. Tu l'observes longuement avant de répliquer d'une voix posé, calme. " Kol, décidément, toujours la ou ta présence n'est pas désirée."  

Petit sourire malicieux au coin des lèvres alors que tu le regardes avancer, oseras-t'il simplement continuer? Non il finit par s'arrêter. Entre vous, c'st ainsi, une certaine tension règne sans que vous ne puissiez y mettre un terme. Toi parce qu'il est un vampire et on code te hurle de l'éliminer, pourtant ta conscience te martèle de reproche quand secrètement tu lui murmures que cela t'amuse. Ta conscience est une rabat-joie parfois. Mais tu sais qu'il y trouve aussi son amusement, lui aussi. Le plus sanguinaire des Mikaelson, le vampire au visage d'ange. Si tu ne savais pas sa véritable nature, tu lui donnerais le bon dieu sans confession. Le brun te trouve imprudente d'être ici sur un toit, tu lèves les yeux aux ciel, cette manie c'est sûrement la trace enfantine qu'il reste chez toi. Ta main se glisse avec finesse prés de ta chaussure, il ne peux voir ce geste et d'une rapidité déconcertante, un petit poignard file avec précision à l'encontre du vampire pour simplement l’érafler au niveau du visage, au niveau de sa pommette saillante et masculine. Un simple entaille, absolument pas grave pour un sous, tu avais parfaitement calculer ton coup. "Peut être que j'attendais simplement un cobaye pour tester mon nouveau coup au couteau. Je trouve que je me suis amélioré, t'en penses quoi?"

Tu viens de te retourner, de lui faire face, tu fais dos au vide et tu poses tes prunelles claires dans les yeux sombres du vampire. Un petit sourire candide aux lèvres, tu l'observes, longuement avant de te lever, lentement. Chaque geste étant calculé pour ne pas brusquer l'autre, tu te lèves mais tu n'avances pas. La douceur, la douleur, l'animosité, la haine, tant d'émotions, tant de ressentis, se partagent et même se mélangent entre vous deux. Ce jeu ne prendras sûrement jamais fin, pas tant qu'un de vos deux corps ne jonche le sol, sans vie. " Mais ton inquiétude me vas droit au coeur, soit en sûr."L'ironie est votre moteur.



(c) REDBONE



Black Siren.


Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 94
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Dim 15 Oct - 20:55






Dancing in the dark




Qu’est-ce que le risque ? Il n’y sans doute aucune définition pure et simple pour ce mot. Certains diront que c’est le fait de faire des choses non habituelles, risquées, dangereuses, d’autres diront que c’est un jeu auquel il faut être expert pour y jouer, sans perdre. Quoique qu’il en soit, le risque est présent dans nos vies quotidiennes. On se risque à aller parler à cette fille ou ce garçon qui nous plaît tant, on se risque à griller le feu orange car on est en retard ou qu’on veut tout simplement rentrer plus vite chez soi, et enfin, on se risque à affronter nos démons. Nos vieux ennemis qui refont surface au plus mauvais moment de notre vie. Qui n’a jamais rencontré une personne qu’il détestait et qui refait surface de longues années plus tard ? Ce genre de chose était inévitable, comme si le destin ne voulait pas que l’on quitte ce monde sans avoir vécu ceci.

Kol ne détestait pas Serah, loin de là. Elle n’était pas sa meilleure amie, c’est sûr, mais elle n’était pas sa pire ennemie non plus. Il aimait s’amusait avec elle, aimait cette tension papable qui l’unissait avec elle. Cette bonne tension qui forçait les deux individus à être sur leur gardes. Chose qui visiblement, n’était pas encore acquis pour Kol. Le couteau, que Serah lui avait lancé, avait coupé assez profondément sa joue gauche, laissant le sang tâcher sa peau si parfaite. Les gouttes finissent leurs routes sur sa veste ou son tee-shirt. L’originel eut le temps de rattraper le couteau avant qu’il ne se perdre dans l’atmosphère.

Adressant un regard perplexe face à la lame ensanglantée de son sang, il le fit tourner dans ses mains. Habituellement, il aurait sans hésitation décapiter la chasseuse ou chasseur qui aurait osé faire ça. Mais, comme il se trouvait en face de son divertissement pour la soirée, il n’allait pas gâcher la marchandise de suite.

-Peut être que j'attendais simplement un cobaye pour tester mon nouveau coup au couteau. Je trouve que je me suis amélioré, t'en penses quoi?"

Charmant. Il avait toujours trouvé son humour très subtil et charismatique. Elle pouvait tout aussi bien faire ce genre de stupides blagues lorsqu’elle s’apprêtait à tuer l’une de ses victimes, que quand elle traversait une période difficile. Kol n’était pas particulièrement fan de son humour, mais appréciait le fait qu’elle ose ce genre de blague, devant un originel.

Celui-ci s’avança, gardant toujours ce précieux couteau qu’il gardait fièrement dans sa main. Un sourire, à la fois sarcastique et mauvais se dessina sur ses lèvres, signe d’une éventuelle attaque. Il s’assit à côté d’elle, laissant pendre ses jambes dans le vide, tout comme elle.

-Okay darling, beau tir. Cependant, on ne va pas jouer à ça ce soir, ce serait dommage de gâcher une telle soirée n’est-ce pas ? Alors je vais ranger ce fameux couteau dans son étui, et tu ne vas plus toucher, compris love ?

Sans attendre de réponse, il dirigea le couteau vers l’étui de la chasseuse. Sauf que, en bon Mikaelson qu’il était, il n’allait pas faire exactement ce qu’il avait dit. Avant de le ranger, il coupa sèchement la paume de la main de Serah, laissant le sang couler sur le toit de la résidence. Après avoir refermé l’étui, il lui sourit d’un air faussement sympathique.

-Je dirais qu’on est quittes comme ça. Cependant, si tu t’amuses à te servir de moi comme cobaye, je peux très facilement faire ça….

D’un geste précis et rapide, il jeta Serah dans le vide. Elle aurait pu mourir, elle aurait pu survivre également, mais il y avait plus de chance qu’elle finisse dans une tombe que dans un hôpital. Elle aurait pu oui…Si Kol ne l’avait pas rattrapé par le bras au dernier moment. Son corps entier pendait dans le vide, à la merci de l’originel. S’il lâchait son bras elle mourrait, c’était quasiment sûr, mais, comme il l’avait dit, il n’allait pas gâcher la marchandise trop rapidement.

Fixant Serah d’un regard amusé et presque sadique, alors qu’elle peiné à reprendre son souffle, il lâchait un rire froid qui résonnait dans l’atmosphère.

-Tu pensais vraiment blesser un originel aussi facilement love ? Je suppose que tu t’es trompé. Alors, la prochaine fois, réfléchis avant t’attaquer, car la prochaine fois je ne te rattraperais pas.

Il remontait, avec une facilité déconcertante Serah, pour la remettre sur le toit, bien en sécurité, assez loin du bord, au cas où qu’elle vacillera. Il se tournait vers elle, se mettant dos au vide, et ramenait ses jambes contre son torse.

-Surtout ne tente pas de refaire la même chose à moi. Tu sais très bien que cette possible chute n’entraînera pas ma mort. *Il prit une profonde inspiration, en souriant malicieusement puis expira* -Je sens que cette soirée va être excellente, non ?




by tris
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Mar 17 Oct - 0:19


One rooftop, two shadows.

       


"Les monstres ne dorment pas sous votre lit il dorment à l’intérieur de votre tête.."


Son sang commence à perler puis à couler face à ton coup de couteau et sans que tu ne puisses en prendre conscience, un sourire s'est dessiné sur ton visage, un fin sourire que tu ne dissimules pas. Tu te contentes d'observer ce liquide si précieux s'écouler lentement sur sa peau albâtre, sur sa peau qui semble si lisse et si agréable lorsqu'on passe ses doigts dessus. Du sang, ce n'est que du sang, pourtant cette vision du liquide de vie te rends souvent pensive. Avec l'envie de recommencer, de voir ce sang couler, toujours plus, avec toujours plus de violence. C'est sûrement pour cela que ta famille, tu es celle qui fait le plus de véritables carnages. Certains tuent proprement, tu es plutôt du genre à te laisser entraîner par tes pulsions véritablement meurtrières. Mais le vampire ne semble pas se formaliser, du moins pour l'instant, Kol est plutôt du genre imprévisible et tu ne le sais que trop bien. Depuis le temps que tu le connais, tu as grandis avec son ombre sur la tienne et pourtant tu n'as jamais réussis à l'avoir, peut être parce qu'au fond tu ne le veux pas vraiment, tu ne sais pas et tu ne te poses pas la question. Ce lien qui vous unis est parfaitement inexplicable et si ta famille savait que ce soir tu étais sur un toit avec l'Originel tu te prendrais sûrement un sacré savon, mais qu'importe, tu tais ce genre de soir. Le genre de soir ou tu as l'impression de vivre, véritablement.

" Et à quoi veux-tu jouer alors ce soir mon cher Kol?" Tu le défies du regard à ses paroles alors qu'il vient prés de toi, s'asseoir à tes côtés, tu observes la cicatrice sur sa joue qui ne saigne déjà plus et qui dans quelques minutes ne seras plus rien. Il te dis qu'il vas ranger ton couteau, tu tends la main pour l'attraper dans le creux de ta main et forcément le retour ne se fais pas attendre bien longtemps, il utilise ton propre poignard pour trancher ta peau au creux de ta main, tu serres brusquement la mâchoire en un claquement de dent, pourtant aucun son ne sors de ta bouche. Même si tu dois avouer que tu l'insulterais bien en cet instant. Tu lui lances un regard noir alors que tu serres ta main qui saigne abondamment. Est ce qu'il sait au moins qu'il te faudra des semaines avant de cicatriser ? Tu écoutes à peine ses paroles bien trop occupé à serrer ta main pour essayer de refréner le sang qui y coule.

Sans que tu ne t'y attendes tu retrouves propulser dans le vide, ton coeur manque de sortir de ta poitrine sous la surprise et le vide que tu ressens comme une dose fulgurante d'adrénaline, juste qu'à qu'il te retienne, ta main serre le tissus de sa veste en cuir alors que tu le fixes sans un mot. Ton cœur bat rapidement dans ta poitrine, tu n'as jamais eu peur du vide, le vertige n'est pas ta phobie, il allait franchement qu'il cherche si il voulait te faire peur ainsi. Tu n'avais qu'une phobie dans ce foutue monde et il résidait en la matière de l'eau. Alors avant que tu puisses te retrouver prés d'une étendue d'eau en sa compagnie, il allait se passer bien des mondes. "Tu peux te la boucler et me remonter ? Pas que ce soit appréciable de pendre dans le vide comme un asticot." Tu marmonnes ses mots entre tes dents, ne le quittant pas des yeux. Ta famille t'as déjà préparé à mourir, tu ne crains pas particulièrement la grande faucheuse. Ta propre famille t'as  préparé à être de la chaire à canon et à mourir au combat, pourtant tu fixes les yeux du beau brun, te demandant si il serait capable de te lâcher. La réponse viens rapidement lorsqu'il remonte ton corps, tu n'est déjà pas épaisse mais avec sa force vampirique tu n'es qu'un brin d'herbe. Reposer les pieds au sol te tranquillise légèrement et tu le fixes un court instant. " Vivement que je mette la main sur un pieu en chêne blanc alors." Tu lèves les yeux au ciel de manière clairement excédé, tu n’apprécies pas tellement d'être passé pour une cruche avec son petit numéro. Tu viens te rasseoir à ses côtés, tu lèves les mains comme pour lui montrer que tu ne comptes pas sortir ni un couteau ou même une flèche. Ton attention se porta alors sur juste une trace de sang, logé sur sa joue, tu esquisses un léger sourire, dirigeant tes doigts sur celle ci juste un court instant, tes doigts passant comme une brise sur sa peau. Juste un instant bien entendu avant que tu ne lui colles ta main encore clairement ensanglanté sur la bouche en lui marmonnant. " Tiens c'est sûrement le sang le plus pur que tu auras goûté de toute ta vie avec tout les délurés que tu vides de leurs sangs." Tu recules ta main après ce que tu viens de faire, te relevant avec rapidité alors que tu lui adresses un sourire malicieux. " Cette soirée, vas être magnifique, tu as raison." Un léger rire s'échappe de tes lèvres alors que tu marches jusqu'à un rebord d'un autre toit, l'observant un court instant avant de sauter sans même une hésitation, pourtant lorsque Kol s'approcherait, il se rendrait compte que tu n'allais pas te suicider par peur, non tu étais simplement sur un autre toit juste en contrebas, t'amusant à courir de toit en toit, en hauteur, jouant avec le danger, comme toujours. C'est comme ça que tu t'amuses en cet instant, à jouer avec la mort, le sourire malicieux que tu arbores en cet instant veux tout dire.


(c) REDBONE



Black Siren.


Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 94
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Jeu 26 Oct - 16:05






Dancing in the dark




La peur était sans doute l’énergie vitale de l’originel. Voir la crainte, la stupeur sur le visage de ses victimes, ou, de ses amies, comme avec Serah, alimentait son corps et son esprit. Il était un Mikaelson, ce qui veut dire qu’il aimait effrayer les pauvres petits passants qui rentraient chez eux après une longue journée de travail, les jeunes collégiens à la sortie des écoles, les petits retraités qui sortaient pour aller au marché... En d’autres termes il aimait mettre la zizanie dans la ville, mais ça, tout le monde le savait.

C’était donc pour ça qu’il s’était amusé à effrayer Serah en le jetant littéralement dans le vide. Si elle n’avait pas eu la réaction qu’il souhaitait, il savait qu’elle n’était pas indifférente à son geste. Si elle était une excellente chasseuse et non pas une bonne
chasseuse, elle devrait sans doute savoir que Kol pouvait faire bien pire pour effrayer les proies récalcitrantes.  Serah était certes son divertissement de la soirée, mais elle était avant tout une amie. Il n’avait pas la même relation qu’il avait avec Beneditch, son ami de longue date, certes, mais il s’était promis de ne jamais la tuer. Peu importe ce qu’elle ferait, elle resterait toujours en vie. Pourquoi gâcher une si intéressante personne avec qui il pouvait rester sans se prendre une flèche dans le cœur ? Leur relation était ironique. Un originel qui sympathise avec une chasseuse et vice versa était peu commun, mais, nous sommes à la Nouvelle-Orléans, tout est possible dans cette ville.

Il la regardait s’avancer élégamment vers lui, un sourire narquois sur ses lèvres. Il la gardait à l’œil, bien qu’il doutât qu’elle oserait l’attaquer après ce flirt avec le vide. Il n’avait pas peur d’elle, après tout, il était Kol Mikaelson, mais, il ne fallait jamais être trop sûr de soi. C’était donc pour ceci qu’il était resté à l’affût lorsqu’elle approchait sans hésitation sa main sur sa cicatrice fraïche, prête à se refermer. Elle savourait sa victoire, elle savourait sa réussite à blesser un originel, bien que Kol avait subi d’autres blessures beaucoup plus graves. Cependant il pouvait comprendre l’enthousiasme de Serah vis-à-vis de son attaque. Elle avait certes blessé, voir tué d’autres créatures surnaturelles, mais toucher un Originel était LA récompense ultime des entraînements.
Il prit violemment le bras de Serah pour l’éloigner de son visage, où elle avait tout innocemment étalé le sang de sa blessure. Il haussait les épaules en laissant apparaître un sourire narquois sur ses lèvres.

-Étale mon sang pur comme tu me dis, il parait que c’est un bon remède pour l’acné. Si tu rendre ma peau plus belle, je t’en prie, étales-en encore.

Il utilisait toujours l’humour pour répondre à ce genre d’acte. Après tout, rien d’autre ne fonctionnait, l’humour rassemblait toujours des personnes entre eux. Serah était en général réceptive à ses blagues, ce qui favorisait et facilitait leurs échanges.

-Où penses-tu aller comme ça love ? Demanda-t-il en observant la chasseuse s’éloigner vers le rebord opposé du toit. Ce serait quelque peu pathétique de vouloir mettre fin à ta vie de cette manière non ? Reprit-il en marchant vers elle, l'air complètement détendu.

Il connaissait assez Serah pour savoir qu'elle le taquinait juste, jouant avec ses nerfs. Kol ne tombait dans son jeu, il savait qu'elle allait faire...et bien, ce qu'elle faisait. Sauter de toits en toits, jouant avec la mort à chaque seconde. Tout à fait elle.

-Apparemment le vide est ton ami vu que tu le défi à chaque seconde. *Il sourit, en la voyant s'aventurer de plus en plus dans l'obscurité, dans la nuit dangereuse* -Stop ! *Dit-il en se retrouvant devant elle, ayant utilisé sa vitesse surnaturelle* -Je ne veux pas que mon divertissement du soir meurt d'une mauvaise chute !

Il tenait à elle oui, après tout, elle était comme une sorte d'amie pour lui.







by tris
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Jeu 2 Nov - 22:50


One rooftop, two shadows.

       


"Les monstres ne dorment pas sous votre lit il dorment à l’intérieur de votre tête.."

Il y avait des relations bien étranges, peu communes, voir même exclusives. C'était ainsi avec Kol, il était un peu le secret qu'elle gardait avec possessivité. Personne ne devait savoir que la chasseuse de Vaillac fréquentais Kol Mikaëlson, l'originel. Non ce serait bien trop dangereux pour elle si sa famille l'apprenait, sans aucun doute qu'elle passerait un sale quart d'heure et que sa tête finirait au bout d'un pique pour servir d'exemple. En ce moment, elle sentait que son père préparait quelque chose à son encontre, il était distant, froid, bien plus qu'à l'ordinaire. Pour l'instant Serah ignorait ce qu'il tramait mais elle se doutait que cela n'allait pas du tout lui plaire. Alors elle faisait ce qu'elle savait faire, le mieux dans sa vie : elle chassait. Tout ce qu'on lui avait appris, détruire. C'était son mode de fonctionnement on ne lui avait jamais appris autrement. Et ce soir elle était tombé sur la route du vampire et mine de rien, la brune se sentait finalement de meilleure humeur et quand elle était joueuse et malicieuse c'était bon signe. Bien entendu son esprit essayait toujours de lui hurler, de détruire le monstre qu'il était. Seulement pour une fois, elle voulait faire taire ses pensées qui venaient à l'envahir. Parce que pour une fois, cela faisait juste du bien, ne de pas devoir tuer, juste une soirée elle voulait s'accorder ce peu de répit qu'elle ne se laissait jamais.

" C'est vrai que de se jeter dans le vide, ce serait plat.. Presque banal, tu ne crois pas?" Elle fit mine de réfléchir alors qu'elle continuait d'avancer en regardant vers le ciel sombre et étoilé. "Le poison serais plus digne, ou peut être que je te laisserais m'arracher la gorge un jour, ce serait beaucoup plus dramatique, j'adore." Tu te permets même de rire à la fin de ta phrase tellement votre discussion est peu banale. Après tout entre vous, rien ne l'est.

Alors qu'elle continuait d'avancer, elle hochait la tête à ses paroles, bien sur qu'elle adorait le vide. Elle adorait jouer avec le danger, il n'y à que comme cela qu'elle se sentait réellement vivante. Kol venait la stopper, prétextant ne pas vouloir que son divertissement du soir meurs d'une mauvaise chute. La belle haussait un sourcil alors qu'elle l'observait, ses mains se glissaient sur ses avants bras alors qu'elle le contournait pour s'approcher du vide, ne se tenant que sur ses bras pour ne pas tomber alors qu'elle chantonnait presque de manière amusé. " Tu t'ennuierais sans moi, tu crois?"

La jolie brune l'observait, cherchant peut être la seule chose qu'elle n'avait pas dans sa vie, un retour. Pourtant, la malicieuse Black Siren n'était jamais loin, elle se redressait en tirant sur ses avants bras, observant sa main qui saignait toujours. Bien sur il avait fallu qu'il la coupe à un endroit qui mettait un moment à s'arrêter de saigner. Foutu petit con. " Au faite. Pour le sang pur." Elle regardait sa main et la mettait devant le visage du vampire. " Je parlais du mien." Elle lui collait son sang sur sa bouche avant de se mettre à rire légèrement. " Un bon cru n'est ce pas?"


(c) REDBONE



Black Siren.


Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 94
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Mer 8 Nov - 22:26






Dancing in the dark




Flashback : Février 2010.

La neige tombait abondamment sur la Nouvelle-Orléans, tapissant les rues d'un épais tapis de neige, qui, à certains endroits de la route, s'était noirci à cause des nombreux passages de voitures. Le ciel, couvert par l'obscurité de la nuit, semblait alourdir l'atmosphère.
Seul dans les rues, vêtu de sa simple veste en cuir, Kol Mikaelson déambulait dans les allées désertes, à la recherche de la bonne victime. Il voulait avoir une une adversaire à sa taille, qui sache, pour une fois, se défendre au lieu de, comme la plupart de ses proies, criait ou fuyait. Il voulait un peu d'action, de danger pour pimenter sa soirée.

Alors, se postant à une intersection d'avenues, il observait avec attention les alentours, pour voir si quelques braves passants ne s'étaient pas aventurés dans cette nuit froide. Son œil s'arrêta sur une jeune brunette qui était plus qu'occupée à regarder une vitrine de vêtements, sans se préoccuper de la neige qui tombait sur son bonnet. Au premier abord, elle avait l'air innocente, sympathique, mais Kol comprit qu'elle cachait quelque chose sous cette carapace d'empathique jeune fille.

L'originel s'approcha doucement d'elle, sans abandonner son sourire espiègle sur ses lèvres. Il posait quelque peu rapidement sa main sur son épaule, ce qui la fit sursauter, mais, elle retrouva vite son sang froid lorsqu'elle retira brutalement la main de Kol. Sa gentillesse s'était transformé en noirceur, en méchanceté tant son regard s'était assombri.

-Réserves ce genre de regard meurtrier pour quelqu'un d'autre veux-tu love ? Demanda-t-il en caressant sa joue.

Sans plus attendre, il mordit rapidement la jeune fille, ne contrôlant plus sa soif, comme toujours. Il reçut des piques brûlants sur sa langue comme dans sa gorge. Il venait de consommer quelques centilitres de veine de vénus, le poison des vampires. Alors, relâchant Serah, il recracha son sang à terre, en grimaçant suite à cette sensation de brûlure...Il avait eu l'action qu'il voulait, mais ce n'était pas en sa faveur...

Aujourd’hui.

Kol avait bien évidemment repensé à ce souvenir lorsque Serah lui colla vulgairement sa main tâchée de sang sur sa bouche. Sans doute la chose à ne pas faire, surtout avec Kol Mikaelson, le plus impulsif des Originels. Elle avait certes, voulu jouer avec lui, mais Kol ne put contenir sa soif. Il fermait cependant les yeux en tournant sa tête à l’opposé, histoire de s'éloigner du sang. Cependant, le liquide rouge présent sur sa joue rappelait à l'ordre l'instinct naturel du vampire.

Se tournant rapidement vers Serah, il passait son bras gauche autour de ses hanches pour la rapprocher de lui et dégageait son cou de ses cheveux. Oubliant son désagréable souvenir qu'il avait eu, il plantait ses crocs dans le cou de la chasseuse. Bien évidemment, il eut la même sensation qu'il avait eu des années plus tôt. La verveine était toujours présente dans le corps de Serah.

Comme en 2010, il recracha le sang à terre en s'éloignant de Serah, au cas où tout ceci était prémédité pour le piéger. Plaquant une main sur sa gorge, il se plia presque en deux pour recracher le sang. Il se releva doucement, en fusillant du regard Serah.

-Cours darling, car quand j'aurais récupéré ma force, je me ferais un plaisir d'enlever tes membres un à un.





by tris
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Dim 12 Nov - 18:30


One rooftop, two shadows.



"Les monstres ne dorment pas sous votre lit il dorment à l’intérieur de votre tête.."

Il y à bien des années maintenant que tu connaissais Kol. L'originel avait croisé ton chemin un soir d'hiver, ceux que tu aimes particulièrement, ceux ou tu adores rester dehors pendant des heures. Seulement ce soir avait été particulièrement différent. Le brun avait voulu te faire peur, s'amuser de ta terreur, il avait été bien surpris, déjà sept années avant, tu étais en pleine formation à devenir chasseuse et l'obscure partie de toi était déjà bien éveillée. Et vu que tu étais encore discrète en tant que plus jeune de la famille des De Vaillac, tes sorties n'étaient pas seule, du moins pas lorsque tu chassais. L'originel ne savait pas encore à quel point il allait s'y bruler la bouche. Forcément même si tu étais en plein entrainement ta force physique n'était pas celle que tu possédais aujourd'hui, encore mois ta réactivité. La douleur de sa morsure tu t'en souviens encore, parce que tu t'étais dèja fais mordre à cause de ton imprudence mais Kol avait une manière particularité de mordre ses victimes. Ce n'était pas que pour se nourrir, c'était pour se délecter de leurs souffrances. De la peur qu'ils dégageaient tous, à chaque fois. Mais ses parents lui faisaient boire tout les jours du thé à la verveine. Et le brun venait d'en faire les frais amèrement. C'est sûrement grâce à cela qu'elle s'en était sortie vivante. Et c'est depuis ce jour d'hiver que ta rivalité première avec Kol Mikaelson vint au monde. Pendant des mois tu avais voulu te venger de ce petit effronté, t'entrainant sans relâche pour pouvoir te mesurer à lui, le poursuivre la nuit, lui décocher parfois quelques flèches ou ton couteau fétiche. Pour finalement après de longs mois en jouer. Car tu te rendais compte qu'une fois la colère passer, la haine pour ce qu'il était, tu avais hâte de sortir le soir, partir à sa recherche, l'empêcher de se nourrir, de le chasser et finalement de finir par en rire et de t'en amuser avec lui. Tu ne savais pas vraiment ce que cette proximité entre vous donnerait avec le temps. Si ta famille venait à l'apprendre o même toi, par rapport à ton statut. A vrai dire tu ne voulais pas y penser, parce qu'une boule venait se former dans le creux de ton estomac, tu savais que tu devais l'éliminer, qu'un jour il y aurais peut être une fin à votre affection. Même pour lui, il devait profondément détester ce que tu étais et il y faisait une exception, pour l'instant.

C'était à quoi elle repensait lorsque Kol n'était pas entrain de se contenter de son sang sur sa main mais venait de l'attirer contre lui, dégageant ses cheveux pour attaquer la peau de son cou. Revenant mordre dans la cicatrice qu'elle avait déjà, vieille de sept belles années. Il venait de la rouvrir sans aucune douceur et Serah ne pu pas retenir une plainte de douleur. Seulement elle fronçait les sourcils lorsqu'elle le voyait reculer. Parce qu'elle se rendait compte qu'elle n'allait rien faire pour se dégager de sa prise. Comme si pendant un instant, cela l'aurait arrangé qu'il écourte sa vie. Mais elle n'eut pas ce qu'elle avait penser. C'était une vision toute autre, il avait l'air de souffrir, comme avant lorsqu'il avait essayé de la mordre. Sauf qu'il y avait une nuance. Elle ne prenait plus de verveine depuis des années. Hormis celle qu'elle avait autour de son poignet pour empêcher qu'on l'hypnotise. Tu veux t'approcher mais il recule, l'air clairement incompris. Tu léves les yeux au ciel alors que tu murmures. " Je ne prends plus de verveine depuis des années Kol, ton cerveau te joue vraiment des tours."

Seulement tu as quand même un doute sur le fait qu'il vas quand même essayer de te faire du mal. Tu le regardes d'un air clairement indéchiffrables avant de sortir ton arc, non pour lui tirer dessus mais pour tirer une fléche, cordée au bout, au sol, bien loin de ce que toi tu peux sauter. Et à l'aide de ton arc, descendre avec la corde, lui lançant un regard d'en bas. Tu ranges ton arc dans ton dos, lui faisant un sourire malicieux, que tu sais qu'il vas très bien avec sa vue bien aiguisés. Rentrant dans le premier bar devant tes pieds, tu sors de la ruelle sombre pour entrer dans le lieu bondé, la musique et l'alcool battant son plein.


(c) REDBONE



Black Siren.


Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 94
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Dim 19 Nov - 17:45






Dancing in the dark




Kol avait l’habitude d’être très fidèle concernant l’amitié.  Une fois qu’il avait donné sa confiance, si dure à avoir, il ferait n’importe quoi pour aider son ami(e), quitte à mourir pour lui s’il le faut. Mais Kol ne donnait pas sa confiance à n’importe qui, et, en conséquence, il n’avait pas beaucoup d’amis, bien que cela ne semblait pas l’embêter. Serah, malgré le fait qu’elle soit chasseuse, avait la quasi-totalité de la confiance de l’originel. Il restait toujours méfiant car il savait que sa famille, contrairement à elle, détestait les Mikaelson.

Cependant, le fait que la jeune fille avait de la verveine qui coulait dans son sang était une trahison pour Kol. Même s’il était en parti en tort, n’ayant pas pu contrôler sa soif, il était prêt à briser toute l’amitié qu’il avait pour Serah, en la tuant d’un coup sec.  Sa gorge lui brûlait encore affreusement, et il sentait que la totalité de ses muscles avaient été affectés par ce poison si dangereux. S’appuyant sur le rebord du toit, il écoutait Serah tout en la fusillant du regard. Malgré la douleur, il fut surpris de sa réaction tant la jeune chasseuse avait l’air sûre d’elle. Disait-elle vrai ? Etait-ce une hallucination ou la réalité ?

Alors qu’il voulait répondre, il la vit sortir son arc vers lui et se leva instinctivement pour se défendre. Il assombrissait davantage son regard en voyant ceci dans une seconde trahison, comme une rupture à leur amitié pourtant si lointaine. Cependant, il détendit quelque peu ses nerfs en la voyant descendre, glissant sur le fil que sa flèche avait tissé, jusque sur la terre ferme. Malgré la rancœur qu’il exprimait pour elle, Kol ne put s’empêcher de sourire d’amusement, tant sa méthode était rare, dangereuse, et intelligente.

Les brûlures à sa gorge s’étant quelque peu calmées, il décidait de ne pas quitter Serah de si tôt et sauta du toit pour atterrir sans difficultés sur le béton abîmé de la ville. Ayant vu, précédemment la jeune chasseuse rentrer dans un bar, c'est tout naturellement qu'il l'avait suivi, tout en préparant mentalement sa vengeance.
Rentrant dans le lieu qui débordait d'alcool, Kol plissa les yeux et s'arrêta devant la porte coulissante, pour observer les quelques clients présents. L'endroit était tellement bondé qu'aucune table, ou presque, n'était disponible.

Il s'approchait de Serah, assise au comptoir, et passait son bras gauche autour de sa taille, il gardant contre lui. Posant sa tête sur son épaule droite, il observait le comptoir en bois rustique devant lui, tout en murmurant à l'oreille de la chasseuse.

-Tu sais love, je ne crois pas à ton stupide mensonge. Ton but était que je te morde pour me voir souffrir n'est-ce pas ? Malheureusement pour toi, je déteste que l'on se joue de moi, et je pense que tu vas vite l'apprendre...Serah.

Resserrant davantage son bras autour de sa taille, exerçant ainsi une pression surhumaine, il posait sa main sur le couteau de Serah, afin de le prendre, la désarmant discrètement.

-J'ai aimé passer quelques années avec toi, dommage que tu as décidé de tout détruire ce soir. *Il embrassait sa joue, tout en plantant le couteau dans ses côtes.

La soirée pouvait réellement commencer.






by tris
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Jeu 23 Nov - 22:00


One rooftop, two shadows.

       


" Et ton geste, si tu savais comme intérieurement il m'as tué. Il m'as brisé."

Tu étais rentré dans ce bar, pour au moins avoir la tranquillité quelques minutes, ta main épongeant le sang qui s'écoulait un peu de ta blessure. Quel con. Quel psychopathe. Quel déséquilibré. Tu le maudissait intérieurement. Tu n'avais pas de verveine dans ton sang, tu le savais et le fait que ce petit vampire de pacotille ne prenne pas la peine de te croire était entrain de t'irriter. Le fait qu'il fasse de toi, son petit objet humain, sa petite poupée de chiffon avait vraiment le don de te mettre hors de toi. Et voila qu'il revenait à la charge, sa tête se posait sur ton épaule et toi tu levais les yeux au ciel, ta main venant serrer sans aucune délicatesse le bras qu'il avait autour de ta taille. Et voila qu'il recommençait son petit discours, tu soupirais fortement alors que tu répliquais directement en tournant légèrement la tête pour pouvoir affronter son regard, ton souffle saccadé courant sur sa peau quand tu lui parlais, ton souffle chaud et fougueux. La situation te plaisait autant qu'elle te mettait hors de toi.

- Ferme la, bordel. Si je te dis que je n'ai pas de verveine dans mon sang, tu me crois et c'est tout. Je ne mens pas, je ne te mens pas. Si t'as des soucis de confiance, c'est pas mon problème Kol.

Il resserrait son bras, tu serrais les dents parce que même si Kol était taquin avec toi, que parfois vous jouiez ensemble à vous faire mal, la tu sentais que c'était clairement différent. Il te faisait mal et volontairement et à tel point que tu ne voyais même pas qu'il te désarmais. Tu lâchais trop la garde en sa compagnie et c'est lorsque tu sentais ton propre couteau déchirer ta peau lorsqu'il insinuait la lame que cela venait t'éclater au visage. Ses lèvres sur ta joue, tu fermais brusquement les yeux, un cri déchirant s'échappant de tes lèvres, c'était impossible de le retenir. Les yeux s'étaient tournés sur vous, certains se levant à la vue de la jeune femme en difficulté que tu étais en cet instant. Pourtant tu restait silencieuse. Même si la maintenant, tu te sentais, faible et vulnérable tu lui murmurais alors. Ton cœur tambourinant comme un malade dans ta poitrine.

"Je ne suis pas un monstre comme toi Kol alors dégage ou tue moi tout de suite." Tu lui donnais un coup de coude, tes jambes tremblaient sous l'effet de la douleur immonde qu'il t'infligeait, ton haut commençant a être humide de ton propre sang, tu t'appuyais sur le comptoir en bois du bar, essayant de te reprendre mais c'était chose difficile quand tu étais submergé de cette manière, cela ne t'arrivait jamais. L'air faible, comme si tu allais tomber à la renverse, à moitié plié, pourtant tu prenais un poignard caché dans ta botte, la lame étant imbibé de verveine pour lui planter dans le ventre alors qu'automatiquement, sa prise se desserrait. Tu reprenais ta course, la main appuyé sur tes côtes. Tu courais aussi vite que tu le pouvais. Allant dans une ruelle ou tu t'asseyais, ta carrure frêle se fondait aisément dans l'obscurité. Tu retirais ta veste pour essayer d'appuyer sur ta plaie. Le jeu était entrain de mal finir, il t'accusait de quelque chose dont tu n'étais pas coupable. Rageusement des larmes venait à perler au coin de tes yeux alors que tu tapais au sol de tes poings, d'un air rageur. Pas un seul instant une larme ne coula le long de ta joue, il ne t'avait que trop atteint. Il était en tord, c'était terminé. Finalement, oui ils étaient tous pareil ,tu avais eu tord, de croire qu'il était peut être plus intéressant, différent. Non il était même pire. Il t'avait fait croire ce que personne n'avait pu réussir à te faire entendre avant.

(c) REDBONE



Black Siren.


Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 94
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Lun 11 Déc - 9:48






Dancing in the dark




Son cri était plus que jouissif, il était agréable à l’oreille. Il était un son que Kol aimait plus que tout. Voir ses victimes souffrir était sa passion numéro un, son accomplissement de son travail pour effrayer, mais aussi pour blesser ses proies d’un soir. Oui, entendre ses victimes crier, le supplier était un son qui lui donnait des frissons d’excitation.

Peu importe les propos qu’avançaient Serah, il ne l’écoutait pas. Pour lui, elle n’était qu’une menteuse qui s’était joué de Kol, qui s’était joué de leur amitié, pour finalement, le trahir, en injectant de la veine de vénus dans son corps. Certes, Kol était en tort, mais, tout le monde savait qu’il ne reconnaissait jamais ses fautes. Il voulait la mort de Serah, et il était prêt à l’avoir. Caressant son cou, il reprit sur un ton tout à fait menaçant.

-Je n’ai pas de problème de confiance love, du moins, je n’en avais pas jusqu’à ce que je découvre ta trahison. Tu ferais bien mieux de courir car je suis à deux doigts de t’achever dans ce bar, rempli d’innocentes âmes qui sont, étrangement prêtes à te secourir.

Pour accompagner ses paroles, il lançait un regard plus que meurtrier aux quelques curieux qui s’étaient amassés autour de lui et de toi, demandant si tu avais besoin d’aide. Cependant, ton cri sonnait comme une alarme, comme un signal pour les hommes ayant décidé de jouer les super-héros. Deux hommes, tous les deux blonds, se précipitèrent vers Kol qui ne bougea absolument pas. Au contraire, un sourire amusé vu le jour sur ses lèvres.

-On dirait que des hommes t’aiment sweetie. Dit-il ironiquement alors qu’il retirait simultanément les cœurs des deux blonds, qui tombèrent ensemble à terre.

Il s’apprêtait à se retourner vers toi lorsqu’il sentit la lame du couteau transpercer son ventre, répandant ainsi, la veine de vénus dans son sang. Décidément, son organisme n’aura jamais eu autant de poison en si peu de temps. Se courbant, en lâchant un faible cri de souffrance, il remarquait que Serah s’échappait une nouvelle fois pour partir on ne sait où. Il allait la rattraper, c'était évident, il ne laissait pas partir ces proies aussi facilement, surtout lorsque celles-ci jouaient avec lui, ou pire, le blesser...

Examinant sa main couverte de sang, il criait subitement ton prénom, faisant sursauter les quelques "héros" qui avaient voulu te sauver auparavant. Ils se reculaient, pour laisser passer un Mikaelson furieux, car tout le monde sait que lorsqu''un originel était furieux, il ne fallait pas être sur son chemin.

Sa blessure se refermait petit à petit alors qu'il parcourait rapidement les rues de la Nouvelle-Orléans, dans l'espoir de te trouver...pour t'achever. Au coin d'un tournant, il te remarquait, assise à terre, sans pour autant une seule larme sur ta joue. Cela ne le surprit qu'à moitié. Il ne t'avais jamais vu pleurer, du moins, pas en public, il savait que tu étais une femme mentalement forte, et, physiquement aussi.

S'approchant de toi, un sourire espiègle aux lèvres, il se positionna devant toi, en joignant ses mains dans son dos.

-Tu veux mourir ici love ? Assez pathétique et lugubre comme lieu tu ne penses pas ?





by tris
Revenir en haut Aller en bas
Normality is our quality.
Normality is our quality.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 117
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Lun 11 Déc - 23:12


One rooftop, two shadows.

       


" And I find it kinda funny, I find it kinda sad. The dreams in which I'm dying are the best I've ever had."

Et pendant un instant tu avais regardé les deux hommes qui s'étaient levés dans un élan d'héroïsme pour venir t'aider, te sauver de la situation délicate dans laquelle tu venais de te mettre avec l'originel qui était entrain de prendre un malin plaisir à te torturer et à en finir avec ta courte vie. Tu fermais un court instant les yeux pour reprendre ton souffle, la douleur était telle que tu aurais pu t'en évanouir à ce moment. Tu l'entends te dire que les hommes t'adorent et tu lèves les yeux au ciel de manière clairement exagérée . Les cœurs et les corps des deux hommes tombent à terre et tu observes leurs corps et plus précisément, le sang qui s'écoulent à terre. Pendant quelques secondes tu te perds à contempler ce liquide qui te fascine tellement sans que tu l'expliques. Tu aurais sûrement un parfait vampire vu ton adoration à faire couler le sang.

Tu t'échappes, parce que tu ne comptes absolument pas finir tes jours aujourd'hui. Bien qu'il est vrai que ce soit mal partit. Kol qui se mets à crier ton prénom et malgré tout le courage et la témérité que tu possèdes, assise dans l'obscurité. Sa voix te mets des frissons jusqu'à l'échine, il te mets vraiment froid dans le dos quand il s'y mets. Tu détestes cette position, tu es la souris ce soir, il est le chat et si votre jeu continue, le brun seras bientôt le seul survivant. Tu savais qu'il allait arriver, Kol n'était pas du genre à lâcher prise et abandonner un jeu qui l'amusait énormément. Sauf que trop poussé dans sa folie notoire et le fait qu'il était persuadé que tu l'avais trahis, le vampire avait oublié que tu n'étais pas éternelle toi. Tu te vidais de ton sang dans cette ruelle et le fait de comprimer ta plaie était reculer pour mieux sauter. Tu fermais longuement les yeux alors que ses pas s'approchaient de ta position, tu fouillais dans ta poche silencieusement alors que tu relevais lentement la tête, l'observant longuement silencieusement. Mourir ici ? C'était hors de question.

Tu te redressais lentement, fébrilement, ta veste pleine de sang tombait au sol, ta main reprenait le relais alors que tu venais à le toiser, sans aucune once d'hésitation. Ta mâchoire tremblait, tu étais pâle comme la mort elle même et pourtant tu ne perdais rien de ton affront envers le beau brun. "Ecoute moi bien Kol Mikaëlson." Tu l'attrapais par les bords de sa veste brusquement, l'attirant si proche de toi. " Je ne t'ai pas trahis, je ne te trahirais jamais. Tu vas te rentrer ça dans le crane maintenant tout de suite. Je tue, toujours, tout le temps, chaque créature qui est en travers de mon chemin, tu m'entends ? Si quelqu'un de ma famille apprenait que le soir, je traine avec lun Mikaëlson je serais mise à mort sans attendre." Ta voix était cassante, froide et plus forte qu'à l'ordinaire. " J'aurais pu te nuire, bien plus de fois, je ne l'ai jamais fais. Toi et uniquement toi tu m'entends ?! Pourquoi ? Je ne sais pas. Quand je vois à quel point tu peux être immonde au point de me poignarder de la sorte. Je ne suis pas comme toi, je n'ai pas l'éternité bordel, tu vas le comprendre quand ?!" Ton souffle venait à se couper et pourtant tu reprenais directement, le fixant dans les yeux sans jamais ciller. " J'avais confiance en toi Kol. J'avais confiance en toi et tu viens de me trahir. J'ai toujours couvert tes arrières. Si j'avais voulu te buter j'aurais trouvé autre chose que de la verveine dans mon sang. J'en ai rien à foutre que tu me mordes. C'est la première chose que t'as fais, quand tu m'as vu, quand j'étais qu'une gosse dans cette ruelle enneigé. Tu te rappelles ? J'aurais pu te tuer bien avant."

Tu fermes un court instant les yeux, reculant légèrement parce que ta tête vacille, juste quelques secondes. Tu relèves les yeux, tu l'observes de ton regard de poupée. Parce que tu as bien des défauts mais tu n'es pas une menteuse, jamais. Ta main s'approche de son visage à lui, tu le frôles du bout de tes doigts, ton geste est totalement contradictoire avec le regard haineux que tu lui lances, pourtant sans prévenir tu viens l'embrasser, fougueusement, comme le caractère que tu as et qui ne te quitte jamais, un baiser passionné, non pas un baiser timide, comme la plupart pouvait donner, c'était tout autre, ta main s'écrasant contre sa joue durant cet instant court mais intense. Et il fallait dire que tu y avais déjà pensé mais tu allais le retourner contre lui. Parce que Kol pouvait sentir pour de vrai, cette fois. Que sa bouche vienne à le démanger, tu avais à peine passer la verveine que tu avais dans ta poche sur tes lèvres avant de la remettre à sa place. Tu lâches lentement ses lèvres avant de lui murmurer. " Ça, c'est de la verveine, connard." Tu recules de nouveau mais cette fois ce n'est pas toi qui le décide, tes jambes flanchent car tu commences à perdre bien trop de sang pour ta corpulence frêle. Tu te rassois par terre, enfin ton corps te mets littéralement à terre et ton dos s'appuie contre le mur avant de lui marmonner. "Maintenant si tu veux me buter, fais le. Ici ou ailleurs, j'en ai strictement rien à faire. J'ai ma conscience pour moi."

(c) REDBONE



Black Siren.


Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 94
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   Mer 13 Déc - 20:04






Dancing in the dark




Qu'était un Mikaelson sans colère ou sans rage ? Il deviendrait sûrement l'un des nombreux indifférents vampires qui parcouraient les rues de la Nouvelle-Orléans. Un Mikaelson sans rage, n'était pas un Mikaelson. Tous, sans exception, même le plus sage et le plus noble de la fratrie, Elijah, avaient déjà expérimenté un sentiment de haine dans leur organisme. Tous, sans exception, avait juré qu'il tuerait, torturerait, exterminerait cette raison de la haine. Ils étaient les Mikaelson, les premiers vampires sur Terre, il fallait qu'ils montrent l'exemple aux autres.

Cependant, tout le monde connaît que le plus jeune de la fratrie, avait une rage très excessive et surdimensionnée. Il pouvait très bien tuer une simple personne qui l'a involontairement bousculé dans la rue, en prétextant qu'il était dans l'un de ses (fréquents) mauvais jour. Alors, quand quelqu'un le poignardait, et le trahissait, il était évident que sa rage dépassait la courbe moyenne de la famille originelle.
Certes, son impulsivité et ses techniques plus que barbare, avaient longuement suscité des discussions et des règlements de compte au sein de la fratrie, mais, que dire, Kol s'en fichait pas mal de l'avis de ses frères. Il avait donc prévu de faire passer à Serah, l'un des quart d'heure les plus douloureux et interminables de sa vie, peu importe l'avis des autres.

Regardant Serah se relever doucement, il plissait les yeux en la détaillant de haut en bas. Malgré sa haine qu'il portait envers elle en ce moment, il ne put s'empêcher de souligner sa détermination, faisant comme abstraction de sa blessure qui saignait continuellement. C'était pratiquement sûr : Un possible combat entre elle et lui, durerait bien plus longtemps qu'un banal combat avec un chasseur. Serah était au-dessus des autres, aussi bien mentalement que physiquement. Lui et elle formait un beau duo...à l'époque. Comme on dit : Toute bonne chose à une fin.

Il fut si intrigué par le comportement de la chasseuse, qu'il remarquait à peine qu'elle était à présent devant lui, tenant solidement sa veste dans ses mains. Posant les siennes sur ses avants-bras, il ne repoussa pas Serah. Non, il se contentait de l'observer exprimer sa rage...aussi bien que lui le faisait. Décidément, elle lui ressemblait comme deux gouttes d'eau.
Étrangement, ses paroles ne le laissait pas indifférent, non, au contraire, il sentit comme un pincement au cœur, un pieu que l'on enfonçait dans son organe vital, une coupure mentale. C'était bien la première fois que des paroles le secouait à ce point.

Par réflexe, ou...peut-être volontairement, il posait une main dans le bas de ton dos pour te rapprocher de lui, afin que tu ne tombes pas au sol, ne supportant plus l'effet de la blessure. Encore une fois tu l'impressionnais. Tu avais récité tes paroles avec une telle hargne, une telle vivacité que l'on aurait dit que tu étais au top de ta forme. Il allait répliquer, lorsque tu posais ses lèvres empoissonnées sur les siennes.

Il était autant surpris par ton geste qu'il n'attendait pas du tout, que par la veine de vénus sur tes lèvres, qui venait pimenter les siennes. Cependant, il ne détestait pas ce geste, et répondait presque, bien que la veine de vénus l'empêchait de t'embrasser complètement. Il fut presque déçu lorsque tu te reculas pour mettre fin à ce moment. Il était heureux que Davina n'avait pas vu cette scène, car...il avait aimé.

Il rattrapait Serah juste avant qu'elle ne frappe violemment le sol froid de la nuit. Il s'accroupit devant toi, ne montrant aucune émotion sur son visage. Il caressait doucement la joue de la chasseuse, en pinçant ses lèvres, sentant encore le poison dessus. Au bout de quelques secondes, il se mit à sourire, descendant sa main dans son cou, pour serrer la nuque de la jeune fille.

-T'as un sacré caractère darling, l'un des meilleurs que j'ai vu. Honnêtement, je connais beaucoup de chasseuses qui auraient abandonné la bataille, qui auraient laissé la mort venir les chercher. Mais, toi tu es différente, tu as toujours été différente après tout. C'est sans doute pour ça que j'aimais le duo que l'on formait.

Il sourit une nouvelle fois, remettant une mèche de cheveux derrière l'oreille de Serah, avant de s'avancer vers elle, pour poser une nouvelle fois ses lèvres contre les siennes, fermant les yeux pour profiter du moment présent. Il se recula au bout de quelques secondes, avant de mordre dans son poignet pour te le donner, afin de te soigner. Une fois fait, il posait son crâne contre le tien.

-On se reverra darling.
Sur ce, il parti de la petite ruelle, en vitesse surnaturelle...

TO BE CONTINUED







by tris
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dancing in the dark. [Kol.]   


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Central City :: Rues-