Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Willow D. Beckett !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 Let it go, old friend. [Klaus.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 108
Message posté le Sam 17 Juin - 18:26





Let it go, old friend.

Les souvenirs sont malléables, ce sont des interprétations, rien de plus. Ils ne font pas le poids face à la réalité.

On pense souvent que son avenir est tracé, il arrive toujours un moment dans notre vie ou on se dis qu'enfin on à touché du bout des doigts cet idéal d vie. Ce presque parfait, ce morceau de nuage que l'on garde précieusement et jalousement sans partager ses offrandes au monde entier. Il nous arrive d'être égoïste face à une vie qui nous souris parfois. Pourtant à un moment donné, lorsque l'on s'y attends le moins, cette vie frappe, le destin revient toujours et de la plus cruelle des manières détruire son oeuvre. Le destin est une tempête, il arrive qu'il soit magnifique, perturbateur, que l'on regarde cet orage avec admiration, pourtant l'orage pars aussi vite qu'il est arrivé, de manière cataclysmique, dévastant tout sur son passage avec fracas, nous laissant alors seul pour admirer les dégâts. Il y à toujours un choix à faire, relever la tête ou sombrer, c'est toujours cela encore et à chaque fois. Il y à toujours plusieurs étapes, pourtant la fin rester la même, sombrer dans les abîmes, observer ce joyeux bordel qu'est la vie, ou relever la tête. Certaines personnes arrivent aussi à ne pas faire de choix, à essayer de trouver un autre chemin possible sans comprendre tout de suite que le choix se feras forcément à un moment donné.  

Nouvelle Orléans, quartier de Mid-City,Cirth n'était pas venu depuis bien longtemps avec une idée en tête dans ce quartier.
Pourtant à ses yeux, il était temps de rendre un petite visite à un ancien ami. Très ancien d'ailleurs, le blond ne savait pas vraiment si le terme ami convenait toujours. L'amitié était quelque chose de très bancal à ses yeux. Seulement aujourd'hui c'était complètement différent. Il s'avançait prés de l'immense propriété qui était à la famille Mikaëlson, le sorcier des runes pouvait sentir la magie émaner des murs, de la protection semblait couler sur chacun des murs, pourtant face à lui, cette magie était bien inefficace. Les runes avaient bien des inconvénients à ses yeux, pour se battre, pour réellement se protéger lui même, seulement face à cette magie la, il s'en sortait plutôt bien. Surtout qu'il n'était absolument pas attendu par le propriétaire des lieux alors il allait s'inviter lui même.Ses derniers temps, l'idée de rejoindre l'au delà n'avait pas l'air de le traumatiser plus que ça.

Son regard azur se posa sur l'immense portail clos alors qu'il sortait sa stéle de l'intérieur de la poche de sa veste, lentement et avec soin, il venait graver dans la paume de sa main, la rune Thurisaz.  le rune du Dieu-Guerrier Thor, un lien de guerre qui permet de passer outre les Défenses. Et après quelques secondes, sa paume se posa sur le fer du portail qui eu pour effet de s'ouvrir lentement sous son contrôle. Lentement Cirth venait à s'avancer dans la propriété, lentement mais sûrement. C'était Klaus qu'il cherchait et personne d'autre. D'ailleurs il ne pensait pas le croiser aussi vite, le blond venait d'entrer dans le grande cour intérieure quand son regard se posa sur l'hybride, perché sur son balcon. Un léger sourire en coin se dessina au coin des lèvres du sorcier alors qu'il murmurait. Sachant très bien qu'avec l'ouïe fine qu'il possédait, Klaus pourrait l'entendre sans aucunes difficultés. " Il faudrait penser à mieux protéger ton château Klaus, les ennemis se font nombreux ses derniers temps d'après ce que j'ai pu entendre."  









Castle on the hill.
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 235
Message posté le Sam 1 Juil - 23:19




« Le pouvoir au sang toujours, peu importe l'ère ».

Cette fichue journée s'éternisait de plus en plus, surement parce qu'il n'y avait que moi présent dans la bâtisse des Mikaelson. Hope était partie avec ses tantes profiter de l'air chaud loin de tout soupçons de danger. Elijah demeurait absent pour affaires personnelles et devait être en compagnie de Hayley ou de cette folasse d'Ambrosia. Bien que passer des heures à s'acharner sur un de mes passes temps favori, la peinture me provoquait de moins en moins d'inspiration. Sachant Hope hors de ma protection, il était assez difficile de me concentrer réellement. Alors, je tournais en rond tel un rat en manque de déchets dans l'immense demeure. Néanmoins, je prenais le temps d'admirer les moindres recoins, des détails que je n'avais pas pris le temps d'observer. Je remarquais, par exemple, qu'un des chandeliers poussiéreux avait changé de place. Je détestais à devoir à remettre les choses en ordre, cela me frustrait. Et rien que ce fichu détail me fit sortir de mes gongs. Un petit tour dans la salle secrète - dont moi seul connaissait avec exactitude l'endroit et le cheminement à faire - des tortures et là tout d'un coup, je pouvais souffler de plénitude. Scrutant le musée des horreurs, je pavanais dans les allées humides et me remémorais chaque geste que j'avais apporté à chacune de ces poupées, encore vivantes pour certaines. Derrière les vitres en verre épais, je m'arrêtais devant la cellule d'un adolescent enlevé il y'a plus d'une semaine. C'était surprenant de voir que son cœur résonnait dans sa poitrine sachant qu'il n'avait rien à manger ni à boire, j'imaginais que la seule ressource d'eau venait de son urine. C'était un battant, je devais l'avouer. Il était bientôt prêt pour sa mission suicidaire que je préparais. Et puis, je remarquais que ma tronçonneuse fétiche manquait cruellement de modernité, je me devais de l'améliorer. Je sortais de la salle avec un sourire satisfait et m’apprêtais à revêtir des autres vêtements. Un dernier ajustement de ma tenue - toujours - teintée de sombre, je sortais de ma luxure chambre et me stoppais à l'entente d'un bruit inhabituel. Quelque chose clochait, alors je me précipitais à vitesse vampirique vers la rambarde qui surplombait l'extérieur.

Comment oublier ce visage, cet homme, qui jadis, j'avais côtoyé pour affaires me semblait-il. Ma mémoire me faisait défaut, mais pas le temps de réfléchir à l'entende de ses paroles. Il osait me narguer chez moi, il osait venir sans invitation. Je n'étais pas tellement surpris de voir que la magie de Freya n'avait aucun effet sur lui. Cela m’agaçait fortement d'ailleurs. Non, je n'avais pas cette peur qu'il s'en prenne à ma famille ou à moi-même puisque si c'était le cas, il le payerait très cher par la suite. Peut-être que j'attendais cela, qu'on me brusque un peu et sentir l'odeur agréable du sang. J'étais en manque de compagnie, cette nouvelle rencontre tombait à pic ! Je sautais par-dessus le balcon pour atterrir à quelques centimètres de son visage, le regard fier orné d'un sourire cassant dessiné sur mes lèvres :  

« - Un revenant qui se permet d'ouvrir sa bouche et de se présenter ici l'air de rien. Si il y'a des représailles, je saurais donner la mort, tu devrais le savoir. C'est sympathique de voir ton inquiétude pour moi, cela me va droit au cœur Cirth » disais-je avec une once de dérision. Je ne bougeais pas et joignais mes mains derrière le dos puis rajoutais : « -  Que viens-tu faire ici, mon ami  ? » lâchais-je sans un ton particulier.


code by Chocolate cookie



Revenir en haut Aller en bas
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 108
Message posté le Lun 3 Juil - 20:23





Let it go, old friend.

Les souvenirs sont malléables, ce sont des interprétations, rien de plus. Ils ne font pas le poids face à la réalité.

La vie était étrange, un jour elle pouvait vous sourire et le lendemain tout vous reprendre et partir avec fracas. Le cœur de Cirth venait de se serrer sans même qu'il ne s'en rende compte, juste à cette étrange pensée. Pendant un instant, il eut l'impression d'avoir le poids du monde sur ses épaules et ses doigts tremblèrent légèrement. Si bien que le sorcier n'eut pas le temps de se rendre compte que l'hybride lui fonçait dessus pour le plaquer brutalement contre le mur, légèrement grimace et en effet c'était le genre de chose qui le faisait brutalement revenir sur terre.

Les paroles de Klaus le firent légèrement frissonner, frisson macabre et pourtant, il se démontait en rien. Il en était terminé d'essayer de comprendre, les gens, leurs réactions. Le sorcier des runes venait ici pour quelques choses et il comptait aller jusqu'au bout si il voulait bien arrêter de le maltraiter. Un léger grognement s'échapper de son visage alors qu'il murmurait simplement. "Kenaz." Rune de feu sacré, du feu qui cours en nous tous, rune du contrôle. D'un geste de la main, il faisait reculer Klaus de plusieurs pas, l'empêchant de bouger alors qu'il venait masser sa machoire,
son visage étant à peine abimé, il lançait un regard noir à l'hybride avant de continuer à le faire reculer en imitant la gestuelle du bout de ses doigts. " Il suffit Klaus, ce genre de chose. Je ne suis pas ta petite poupée hybride. Tu ne peux te permettre ce genre de chose avec moi, je n'ai pas peur de ta personne, il serait temps que tu le saches." Sa voix résonnait froidement alors qu'il observait un salon de jardin à quelques mètres d'eux, il faisait aller l'homme jusque la, s'asseyant avant lui avant de le faire asseoir juste après en face de lui. " C'est bon, tu es calmé ? Je peux tenir le sort durant des jours si cela me chante." Il levait les yeux au ciel pour montrer au brun que son attitude était complètement stupide mais qu'importe avec ce genre de nervosité il avait donné et il savait aussi complètement la maîtriser. D'ailleurs le maintenir n'était pas une solution mais il s'en fichait complètement. Dans le temps ils avaient été proche et Klaus été du genre à aimer entendre les histoires d'autrui. "Je suis partit en Irlande, il y plus d'un an. Pour retrouver mon frère jumeau, tu sais que je l'ai cherché partout en Irlande et la magie à finit par le trouver la bas et je suis partit la bas avec Lazare, recommencer une nouvelle vie. C'est vrai sur le coup, nous sommes partit rapidement." Il se tut, pinçant de manière imperceptible ses lèvres avant de baisser lentement la main pour retirer l'effet du sortilège sur l'homme avant de reposer sagement sa main sur son genoux. Il attendait de savoir si Klaus désirait en savoir plus ou si au contraire le contact était définitivement rompu.









Castle on the hill.
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 235
Message posté le Mer 5 Juil - 4:57




« Le pouvoir au sang toujours, peu importe l'ère ».

Je cherchais le regard du sorcier particulier et quelque chose avait changé. Il semblait avoir perdu l'étincelle dans ses yeux, cette petite chose qui rendait son regard si pétillant. Une chose, que nous avions en commun, il fallait se l'avouer. Des tonnes de questions nourrissaient ma curiosité, mais que c'était-il passé pendant ces années de séparation ? Étions toujours les mêmes ? Bien sûr que non, nous évoluons ou régressons au bon vouloir de la vie et du nôtre. Me concernant, j'avais succombé à devenir quelqu'un de moins palpable, de moins approchable qu'auparavant. La vie était une chienne que nous pouvions mépriser, apprivoiser. Elle attendra toujours patiemment qu'on touche du bout des doigts la concrétisation pour nous retirer ce minuscule moment de plénitude. Peu importe, je n'attendais pas un petit coup de pouce de sa part, je ne le méritais pas et vivre dans l'espoir ne m'intéressait guère. L'espoir détruit, il sera toujours, au final, une morose illusion.

Je suivais sa silhouette des yeux et je ne le quittais pas une seule seconde. Son attitude ne m'inspirait pas confiance et encore moins d'échanger quelques douces paroles avec lui. Et puis, comme avec une once de provocation, il me tournait le dos. J'aurais aimé lui arracher son sourire avec un cutter, j'aurais aimé le défigurer pour être parti sans un mot. Mais, je n'avais pas le cœur à cela. Gâcher de l'énergie pour une futilité, et salir la demeure Mikaelson avec son sang, aucun intérêt. Néanmoins, il ne manquait pas d'audace de me proposer quelque chose. Ma curiosité me titilla les nerfs et l'envie de lui arracher la colonne vertébrale se faisait de plus en plus ressentir.

Bien que j'essayais de me faire violence pour ne pas l'amocher, je le plaquais avec vivacité contre le mur. Sa joue venait alors à  s'écraser contre le marbre humide et je soufflais à son oreille :


« - Ma clémence est d'une rareté, alors j'espère que ton histoire en vaut la peine. Je t'écoute, tu as quinze minutes et après je pourrais juger ou non de l'importance de tes mots. » disais-je avec une certaine rancœur. Je secouais sa tête pour qu'elle vienne à plusieurs reprises frapper dans le mur avec une force plus ou moins contrôlée.



code by Chocolate cookie





Dernière édition par Niklaus J. Mikaelson le Ven 14 Juil - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 108
Message posté le Mer 5 Juil - 21:50





Let it go, old friend.

Les souvenirs sont malléables, ce sont des interprétations, rien de plus. Ils ne font pas le poids face à la réalité.

La vie était étrange, un jour elle pouvait vous sourire et le lendemain tout vous reprendre et partir avec fracas. Le cœur de Cirth venait de se serrer sans même qu'il ne s'en rende compte, juste à cette étrange pensée. Pendant un instant, il eut l'impression d'avoir le poids du monde sur ses épaules et ses doigts tremblèrent légèrement. Si bien que le sorcier n'eut pas le temps de se rendre compte que l'hybride lui fonçait dessus pour le plaquer brutalement contre le mur, légèrement grimace et en effet c'était le genre de chose qui le faisait brutalement revenir sur terre.

Les paroles de Klaus le firent légèrement frissonner, frisson macabre et pourtant, il se démontait en rien. Il en était terminé d'essayer de comprendre, les gens, leurs réactions. Le sorcier des runes venait ici pour quelques choses et il comptait aller jusqu'au bout si il voulait bien arrêter de le maltraiter. Un léger grognement s'échapper de son visage alors qu'il murmurait simplement. "Kenaz." Rune de feu sacré, du feu qui cours en nous tous, rune du contrôle. D'un geste de la main, il faisait reculer Klaus de plusieurs pas, l'empêchant de bouger alors qu'il venait masser sa mâchoire, son visage étant à peine abîmé, il lançait un regard noir à l'hybride avant de continuer à le faire reculer en imitant la gestuelle du bout de ses doigts. " Il suffit Klaus, ce genre de chose. Je ne suis pas ta petite poupée hybride. Tu ne peux te permettre ce genre de chose avec moi, je n'ai pas peur de ta personne, il serait temps que tu le saches." Sa voix résonnait froidement alors qu'il observait un salon de jardin à quelques mètres d'eux, il faisait aller l'homme jusque la, s'asseyant avant lui avant de le faire asseoir juste après en face de lui. " C'est bon, tu es calmé ? Je peux tenir le sort durant des jours si cela me chante." Il levait les yeux au ciel pour montrer au brun que son attitude était complètement stupide mais qu'importe avec ce genre de nervosité il avait donné et il savait aussi complètement la maîtriser. D'ailleurs le maintenir n'était pas une solution mais il s'en fichait complètement. Dans le temps ils avaient été proche et Klaus été du genre à aimer entendre les histoires d'autrui. "Je suis partit en Irlande, il y plus d'un an. Pour retrouver mon frère jumeau, tu sais que je l'ai cherché partout en Irlande et la magie à finit par le trouver la bas et je suis partit la bas avec Lazare, recommencer une nouvelle vie. C'est vrai sur le coup, nous sommes partit rapidement." Il se tut, pinçant de manière imperceptible ses lèvres avant de baisser lentement la main pour retirer l'effet du sortilège sur l'homme avant de reposer sagement sa main sur son genoux. Il attendait de savoir si Klaus désirait en savoir plus ou si au contraire le contact était définitivement rompu.  









Castle on the hill.
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 235
Message posté le Ven 14 Juil - 22:07




« Le pouvoir au sang toujours, peu importe l'ère ».


Alors que la rancœur envers cet homme envahissait mon âme démunie de toutes formes de sympathie, je fis rapidement pris au piège par sa fichue magie. Je ne pouvais aucunement bouger, je pestais sacrement d'être contrôlé par quelqu'un d'autre, moi le grand Klaus Mikaelson. Oser me mettre à genoux n'était pas une solution, je me sentais inférieur, je me sentais sali dans mon ego. Je me sentais revanchard ! À cet instant précis, j'imaginais lui arracher la tête de cet ingrat et de faire une partie de football avec celle-ci. Frapper dans son corps jusqu'à entendre le brisement de ses os, jusqu'à faire sortir ses yeux de ses orbites. Je m’efforçais de fredonner un air de musique classique dans mon esprit pour éviter d'entendre sa plaidoirie et puis je me résignais parce que Cirth était une des rares personnes dont j'avais liée un lien non-conflictuel - tout était relatif -. Donc c'était donc cela ? Il était parti pour retrouver le seul membre de sa famille qui le tenait à cœur ? Il était parti avec Lazare, cet être qui lui servait de petit-ami. Quelle idiotie, mais d'un sens je comprenais ses actions. La famille était d'une importance capitale peu importe la méthode dont on arrivait à la garder. La famille n'était qu'une malédiction, malfaisante et malsaine, et pourtant, je ferais tout pour ma famille « Always And Forever ».

Je ne quittais pas des yeux le blondinet, tout en le jaugeant de haut en bas avec cette froideur dans mon regard. Il payera ce geste un jour où l'autre, je me fis la promesse. Et puis, je ne pouvais m’empêcher de rechigner par des grognements plus ou moins fréquents et audibles. S'il lâchait le sort, c'était comme lâcher un lion dans une fosse cherchant la gazelle à étriper sous ses crocs. Cirth s'installa tranquillement en face de moi effaçant petit à petit le sortilège et pourtant, j'avais toujours cette envie de le fracasser encore une fois, mais je me contentais de me relever. Époussetant ma chemise emplie de prétention, comme-ci je me débarrassais d'un microbe bien trop ambulant.


« - Quel dommage, tu serais parfait en poupée pourtant Cirth. En guise de vêtement, un simple tutu et installé confortablement dans mon musée des horreurs, peut-être que là est ta place tu ne crois pas ? » disais-je sur un ton cynique et transpirant la colère. Je poussais un grand soupir : « - Plus sérieusement, je suis heureux, bien que cela soit un grand mot, de voir que tu as retrouvé la trace de ton frère. Quant à tes problèmes de fesses, cela ne me regarde pas si il y'a. Que veux-tu exactement, tu n'es pas venu ici pour me saluer n'est-ce pas ? » en croisant mes bras sur ma poitrine et en l'interrogeant du regard.



code by Chocolate cookie



Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}
» Goodbye my friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Mid-City :: Habitations-