Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Anne Di Medici !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 Are we the hunters ? Or are we the prey ? ♚ Ambremily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 156
Message posté le Lun 12 Juin - 20:58


Are we the hunters ? Or are we the prey ?
Emily Cruz & Ambrosia Milkovich
Ta tête te jouer des tours, tu le sais, ce n’est pas étonnant mais en ce moment tout allé en crescendo. Comme si ton esprit essayé de te pousser qu’un peu plus vers la folie, brisant d’avantage les barrières qui se dresser intérieurement. Jusqu’où iras-tu avant de perdre totalement la raison ? Tu prends ton visage entre tes mains, secouant la tête violemment. Ça ne pouvait pas être la réalité, c’est impossible. Elle… Elle te l’aurait dit si elle venait ici, elle savait que tu habitais dans cette ville, que tu y resterais probablement toute ta vie malgré que tu aies des rêves de voyage. Non. Tu es sûre qu’elle n’aurait pas oublié de te le dire, si c’était vraiment elle, directement elle t’aurait appelé pour t’annoncer la nouvelle malgré ses années où vous vous êtes éloignées jusqu’à ne plus avoir contact. Pourquoi aurait-elle fait ça ? Est-ce qu’elle t’avait oublié au fil du temps ? Indifférente à ses moments passer à s’écrire, faisant l’impasse sur vos rêves de vous rencontrer. Tu lâches un long soupire douloureux, l’oubli faisait si mal.

Ta torture avait débuté récemment, lorsqu’au détour d’une rue tu as cru l’apercevoir de loin, ses cheveux blond platine, tu les reconnaîtrais entre milles. Certaine, que tu avais cependant halluciné, tu ne t’étais pas plus interrogé sur son existence. Puis tu l’as revu, deux fois, trois fois, quatre fois. De la même façon à chaque fois, de loin, les questions ont fusé dans ton esprit avant que tu conclues qu’elle devait être qu’un démon de plus dans ta tête. Qui contrairement à d’habitude avait choisi l’apparence de ton ancienne correspondante pour t’user. Grognant rageusement, tu t’étais décidé à confronter l’usurpateur, à le confronter pour lui dire d’arrêter. Il ne devait pas jouer à ça, la nostalgie qui s’associer à ses yeux-là te blesser. Emily Cruz avait été une personne importante dans ta vie, une jeune fille censée être ton tuteur au niveau des études, au fil de temps était devenue une amie. Lorsque ta maladie avait eu raison de toi, que le monde s’était retourné contre toi et que tu avais choisi la solitude, elle était là. Emily gardé pour elle tes confidences et tes larmes, elle savait quoi dire pour te remontrer le moral et quoi faire pour ne pas que tu abandonnes les tests des différents traitements qui te rendraient ton ouïe. Hors, aujourd’hui la femme n’était plus dans ta vie, lorsqu’elle avait perdu sa sœur Megan, elle avait choisi de prendre du temps pour elle, de s’éloigner quelques instants. Mais, elle n’était jamais revenue.

C’est ainsi qu’en la voyant plusieurs fois, persuadé que ce n’était qu’une manifestation de ta folie, tu l’avais suivie à plusieurs reprises. Une drôle de décision mais, vous m’direz que de toute manière la petite Ambre là, elle ne prend jamais la voie de la raison. Et vous avez tapé dans le mille. Pourtant loin de tout ça, ce soir aurait dû être un habituel rendez-vous entre la bouteille devant toi et ta personne. Noyant comme à ton habitude les choses que tu ne pouvais pas assumer, parce que t’es lâche ma fille, une gamine complètement conne et lâche.

Ton regard balaye une nouvelle fois la salle du rousseau alors que tu es au bar, tes yeux cessent leur petit manège quand tu vois encore cette frimousse platine. Tu lâches un nouveau soupire, commandant un nouveau verre, lui lançant un regard tu as la soudaine envie de lui attraper les cheveux pour l’engueuler. Il faut que tu te calmes, pas de scandale ici. T’es pas en état. Les minutes passent et elle te semble interminable, soudainement tu la vois se diriger vers les toilettes, sans un mot, tu la suis envoyant bouler ta conscience. Moins discrète que d’habitude, tu attends qu’elle y pénètre pour rentrer à ton tour, à peine la porte se referme que tu l’attrapes pour la plaquer contre le mur. Tu l’observes quelques instants, le regard dur, les traits crispés.

« - Je te conseille vivement d’arrêter ce que tu fais, je sais ce que tu prépares et ça m’agace franchement. Déclares-tu avant de la relâcher pour passer tes doigts sur tes tempes, rentre à la maison, arrête de me torturer je t’en prie. »


Murmures-tu en te reculant de quelques pas, tu lui jettes un dernier regard avant de te diriger vers les lavabos à disposition. Tournant le robinet pour avoir de l’eau froide, tu te fous de la flotte sur le visage, tapotant légèrement tes joues. Peu importe si ton maquillage coule, tu t’en fiches, tu dois reprendre tes esprits. Tu n’en peux plus de tout ça, tu es fatigué. Psychologiquement. Quand est-ce que tout ça sera terminé hein ?
where is my mind ?
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» II,1. la moisson du district quatre
» Dans le sang et les larmes [Hunters + Aria Hinoi] [11-12/03/42]
» Between the Shadows Spoiler : The Hunters
» La chasse est ouverte (PV All Hunters)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Le Quartier Français :: Le Rousseau-