Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Kol Mikaelson !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 Are we the hunters ? Or are we the prey ? ♚ Ambremily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 188
Message posté le Lun 12 Juin - 20:58


Are we the hunters ? Or are we the prey ?
Emily Cruz & Ambrosia Milkovich
Ta tête te jouer des tours, tu le sais, ce n’est pas étonnant mais en ce moment tout allé en crescendo. Comme si ton esprit essayé de te pousser qu’un peu plus vers la folie, brisant d’avantage les barrières qui se dresser intérieurement. Jusqu’où iras-tu avant de perdre totalement la raison ? Tu prends ton visage entre tes mains, secouant la tête violemment. Ça ne pouvait pas être la réalité, c’est impossible. Elle… Elle te l’aurait dit si elle venait ici, elle savait que tu habitais dans cette ville, que tu y resterais probablement toute ta vie malgré que tu aies des rêves de voyage. Non. Tu es sûre qu’elle n’aurait pas oublié de te le dire, si c’était vraiment elle, directement elle t’aurait appelé pour t’annoncer la nouvelle malgré ses années où vous vous êtes éloignées jusqu’à ne plus avoir contact. Pourquoi aurait-elle fait ça ? Est-ce qu’elle t’avait oublié au fil du temps ? Indifférente à ses moments passer à s’écrire, faisant l’impasse sur vos rêves de vous rencontrer. Tu lâches un long soupire douloureux, l’oubli faisait si mal.

Ta torture avait débuté récemment, lorsqu’au détour d’une rue tu as cru l’apercevoir de loin, ses cheveux blond platine, tu les reconnaîtrais entre milles. Certaine, que tu avais cependant halluciné, tu ne t’étais pas plus interrogé sur son existence. Puis tu l’as revu, deux fois, trois fois, quatre fois. De la même façon à chaque fois, de loin, les questions ont fusé dans ton esprit avant que tu conclues qu’elle devait être qu’un démon de plus dans ta tête. Qui contrairement à d’habitude avait choisi l’apparence de ton ancienne correspondante pour t’user. Grognant rageusement, tu t’étais décidé à confronter l’usurpateur, à le confronter pour lui dire d’arrêter. Il ne devait pas jouer à ça, la nostalgie qui s’associer à ses yeux-là te blesser. Emily Cruz avait été une personne importante dans ta vie, une jeune fille censée être ton tuteur au niveau des études, au fil de temps était devenue une amie. Lorsque ta maladie avait eu raison de toi, que le monde s’était retourné contre toi et que tu avais choisi la solitude, elle était là. Emily gardé pour elle tes confidences et tes larmes, elle savait quoi dire pour te remontrer le moral et quoi faire pour ne pas que tu abandonnes les tests des différents traitements qui te rendraient ton ouïe. Hors, aujourd’hui la femme n’était plus dans ta vie, lorsqu’elle avait perdu sa sœur Megan, elle avait choisi de prendre du temps pour elle, de s’éloigner quelques instants. Mais, elle n’était jamais revenue.

C’est ainsi qu’en la voyant plusieurs fois, persuadé que ce n’était qu’une manifestation de ta folie, tu l’avais suivie à plusieurs reprises. Une drôle de décision mais, vous m’direz que de toute manière la petite Ambre là, elle ne prend jamais la voie de la raison. Et vous avez tapé dans le mille. Pourtant loin de tout ça, ce soir aurait dû être un habituel rendez-vous entre la bouteille devant toi et ta personne. Noyant comme à ton habitude les choses que tu ne pouvais pas assumer, parce que t’es lâche ma fille, une gamine complètement conne et lâche.

Ton regard balaye une nouvelle fois la salle du rousseau alors que tu es au bar, tes yeux cessent leur petit manège quand tu vois encore cette frimousse platine. Tu lâches un nouveau soupire, commandant un nouveau verre, lui lançant un regard tu as la soudaine envie de lui attraper les cheveux pour l’engueuler. Il faut que tu te calmes, pas de scandale ici. T’es pas en état. Les minutes passent et elle te semble interminable, soudainement tu la vois se diriger vers les toilettes, sans un mot, tu la suis envoyant bouler ta conscience. Moins discrète que d’habitude, tu attends qu’elle y pénètre pour rentrer à ton tour, à peine la porte se referme que tu l’attrapes pour la plaquer contre le mur. Tu l’observes quelques instants, le regard dur, les traits crispés.

« - Je te conseille vivement d’arrêter ce que tu fais, je sais ce que tu prépares et ça m’agace franchement. Déclares-tu avant de la relâcher pour passer tes doigts sur tes tempes, rentre à la maison, arrête de me torturer je t’en prie. »


Murmures-tu en te reculant de quelques pas, tu lui jettes un dernier regard avant de te diriger vers les lavabos à disposition. Tournant le robinet pour avoir de l’eau froide, tu te fous de la flotte sur le visage, tapotant légèrement tes joues. Peu importe si ton maquillage coule, tu t’en fiches, tu dois reprendre tes esprits. Tu n’en peux plus de tout ça, tu es fatigué. Psychologiquement. Quand est-ce que tout ça sera terminé hein ?
where is my mind ?
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 16
Message posté le Lun 17 Juil - 21:44

La vie à la Nouvelle Orléans, elle commençait à s’y faire. En fait, elle s’y plaisait même beaucoup. Niklaus Mikaelson était un chieur de première, mais elle lui avait juré fidélité et bosser pour lui ne la dérangeait pas… enfin la plupart du temps. Elle devait bien avouer qu’elle n’avait aucune envie qu’il dévoile le fait qu’elle était encore liée à lui. Le fait d’être pas vraiment officiel dans la protection de la petite fille et de la famille Mikaelson lui convenait parfaitement. Elle devait déjà suffisamment surveiller ses arrières comme ça. En tant qu’hybride, elle n’était pas vraiment bien vue, ni par les sorciers, ni par les loups, ni par les vampires. Elle pouvait comprendre, elle avait une morsure mortelle pour les vampires. Elle pouvait éviter la transformation à la pleine lune si elle le voulait, ce qui lui donnait un avantage sur les loups. Et puis en tant qu’hybride, l’association avec la famille originelle lui donnait une mauvaise image envers les sorciers. Pas facile tous les jours. Depuis son arrivée, elle s’était fait suivre plusieurs fois. Elle avait sans peine semé la suiveuse, mais elle se demandait de plus en plus ce qu’elle lui voulait. Elle savait que c’était une femme, brune, plutôt jolie. Mais Emily n’avait pas bien pu la voir et ne savait donc pas qui était cette nana.

Enfin ce soir, elle sortait. Même si ça ne faisait pas partie de ses attributions, elle comptait bien apprendre à mieux connaître la communauté surnaturelle de la ville, communauté qui était très développée et qui ne s’aimait pas spécialement entre ses membres. Elle boit un verre tranquille, elle se mélange un peu aux gens, discutent. Ce bar est réputé pour sa faune surnaturelle et aussi pour le fait que c’est un endroit neutre… il n’y a jamais, enfin à sa connaissance du moins, de bagarres de clan ici. Certaines sont sûrement instiguée ici, mais elle se déroule toujours ailleurs. Il est déjà assez tard , et l’ambiance bien que festive ne motive pas plus que cela la jeune femme, ce qui est plutôt étonnant. Elle se dit qu’elle ne va pas tarder. Un tour à la salle de bain et elle serait sur le départ. Elle ne fait pas spécialement attention à la silhouette qui la suit une fois de plus. Elle s’en rend compte en passant la porte. Quelque chose va se passer. Elle réagit rapidement mais l’autre femme est un être surnaturel aussi et du coup, elle se fait plaquer au mur quand même. Une humaine ? Elle aurait pu l’éviter. Son odorat lui indique tout de suite qu’elle a affaire à une vampire.

Son visage lui dit quelque chose, mais elle n’arrive pas à la remettre. Pas tout de suite en tout cas. Ça va venir, sans aucun doute. Les mots de la jolie brune ne font aucun sens pour la blonde. Ce qu’elle prépare ? La torturer ? Sur ce coup-là, Em’ est certaine à 100% de n’avoir rien fait. Bon peut-être 99%, on ne sait jamais. Mais elle parle comme si elle la connaissait… mais peut-être que ce n’est pas elle qu’elle connaissait. Quelques secondes de réflexion intense et soudain elle se souvient où elle a vu ce visage. Sur une photo… dans les affaires de sa sœur. Oui, elle est en sûre. Mais merde, le prénom ne lui revient pas. C’est la gamine avec qui sa sœur correspondait, d’abord tutrice puis amie. Les détails lui échappaient légèrement, elle n’avait plus pensé du tout à cette nana depuis qu’elle lui avait envoyé un mail pour lui dire qu’elle ne lui écrirait plus pendant un certain temps, elle s’occupait de faire le deuil de sa sœur Megan, morte tragiquement. Le truc, c’est que c’est pas Megan qui était morte tragiquement, mais bel et bien Emily… Accident idiot, elle n’avait pas pu contrôler sa force et en essayant de la sauver, elle l’avait tuée. Oh oui, elle s’en rappelait comme si c’était hier. Cette fameuse nuit la hante encore régulièrement. Et puis, elle avait volé l’identité de sa sœur… les deux se ressemblaient suffisamment pour que ça fonctionne et le drame était assez violent pour que la coupure d’avec ses parents se comprennnent. Tout avait été si bien jusqu’à maintenant. Enfin en apparence du moins. Dans le cœur et la tête de Megan qui se faisait appeler Emily, c’était une toute autre affaire.

Elle ne savait pas trop comment réagir, surtout qu’elle ne peut pas l’appeler par son prénom vu que c’est un blanc total à ce niveau-là. Elle sait que ça lui rappelle un alcool, mais c’est tout ce qui lui revient. Elle espère juste pas se faire découvrir. "Je t’ai rien fait à part m’installer ici, lâche moi ! Okay, pas te contacter, c’était pas cool, mais lâche-moi. Aucun besoin de devenir violente !" Elle la repousse et même si la jeune femme mettait sa force vampirique en action, elle pourrait s’en défaire. Bon si elle attaquait à nouveau, ça risquait de devenir moche, mais à part ça, elle était sûre de bien s’en sortir. Elle avait l’entraînement pour sortir gagnante d’un corps à corps, mais les femmes pouvaient être vicieuses. Elle essaie de se rappeler de certains détails sur la demoiselle, mais elle a du mal. Merde, elle avait pas un handicap ? Une maladie qui s’était déclarée ou un truc du genre. elle ne dit rien de plus, elle verrait bien la réaction de la brunette et elle aviserait en fonction.

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» II,1. la moisson du district quatre
» Dans le sang et les larmes [Hunters + Aria Hinoi] [11-12/03/42]
» Between the Shadows Spoiler : The Hunters
» La chasse est ouverte (PV All Hunters)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Le Quartier Français :: Le Rousseau-