Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Kol Mikaelson !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 Bastard Son Madness Ft. Niklaus Mikaelson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 81
Message posté le Lun 5 Juin - 2:38



Bastard Son Madness
Elijah | Niklaus
La plupart des gens jugent que c'est dans la nuit que les choses horribles arrivent le plus souvent.
Et dans un sens, ils n'ont pas vraiment tords.

Mais heureusement, cette nuit-là, Elijah ne faisait pas partie des monstres que l'on retrouvait un peu trop souvent dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Il dormait, chose étonnante, dans ses quartiers de la résidence familiale. Depuis les derniers mois, il quittait celle-ci bien peu souvent. Parce que dans une chambre pas bien loin de la sienne se trouvait sa nièce Hope et qu'il tuerait la terre entière avant de savoir qu'elle pouvait être en danger. C'était donc la raison qui le poussait à monter la garde le plus souvent. Bien sûr, son frère avait de nouveau créé ses abominations d'hybrides afin de les aider. Mais ceux-ci avaient déjà prouvé que la loyauté, aussi forte soit-elle, avait ses failles et Elijah se refusait à les laisser seuls en présence de la plus jeune des Mikaelsons. Ce n'était donc pas étonnant que l'originel ne dormait que sur une oreille. Il savait qu'il était le seul de la famille, avec Hope et Freya, à être dans la maison à ce moment-là et il préférait rester sur ses gardes. Encore heureux. Parce qu'aux petites heures du matin, un bruit épouvantable l'avait réveillé en une fraction de seconde. Quelqu'un était entré dans la maison. Bande d'hybrides incapables de reconnaître leurs nez de leurs pieds. L'originel se retrouva aussitôt en mode attaque. Il ne prit même pas la peine de descendre les escaliers et préféra sauter au-dessus de la rambarde afin de stopper l'intrus en se mettant aussitôt dans son chemin. Il était à deux doigts d'attaquer.

Puis il l'avait reconnu.

Son bâtard de frère. Niklaus Mikaelson dans toute sa prestance. Et il était couvert de sang. Elijah avait froncé les sourcils essayant de voir si ce dernier était blessé. Il ne put s'empêcher de lâcher un long soupir lorsqu'il comprit qu'il n'était heureusement pas blessé, mais que son taux d'alcoolémie dans le sang était dangereusement haut même pour l'hybride qu'il était. Il était stupide, son frère était stupide. Qu'est-ce qu'il avait pensé avant de partir Dieu seul sait où à faire Dieu seul sait quoi ? Pas grand-chose probablement. Hope était à l'étage, elle pouvait le voir sans difficulté si elle se levait pour une raison quelconque. Elijah secoua la tête et attrapa brusquement son frère par un bras afin de l’entraîner dans la cuisine, une des seules pièces qu'il n'était pas possible de voir à partir de l'étage. Il attrapa ensuite un linge laissé par la femme de ménage sur une des surfaces de travail et le lui lança au visage.

«  Tu es stupide ou tu es stupide ? Qu'est-ce qui te prends de revenir ici dans cet état quand Hope est juste en haut ! » grogna-t-il tout en croisant les bras sur son torse nu, n'ayant pas pris le temps de mettre autre chose que ce qu'il portait déjà avant de descendre soit son pyjama. Il plongea son regard furieux dans celui intoxiqué de l'hybride attendant visiblement une réponse.


Show a little respect
I swore you would not die by my brothers hand. I said nothing of my own.
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 171
Message posté le Ven 28 Juil - 23:40




« Le pouvoir au sang toujours, peu importe l'ère ».

Les routes fantômes. Un lieu de démence. Limbes, vide infini : aucun son - pas même un craquement d'os - aucune lumière. Du gris à perte de vue, sans frontière ni horizon. Pas de froid. Pas de chaleur. Simplement rien. Que voulait-il dire ? Parfois, il fallait se doter de - patience - pour trouver les réponses bien que chaque questionnement ne donnait pas forcement une réponse adéquate.  De toute manière, le mot rien ne transmettait pas des mots, mais des sensations.  J'ouvrais alors les yeux et scrutais le rideau d'étoiles sur son fond obscur, le ciel ne pouvait pas rivaliser avec l’intérieur de mon âme. Brisé, incompris, seul, pour toujours et à jamais. La Nouvelle-Orléans était comme ma deuxième caverne ou plutôt mon deuxième royaume inachevé. D'ailleurs, j'étais prêt à le reconquérir, seul et armé de véhémence. Mais pour l'instant, je cherchais le moyen de me divertir et suivais mes envies sans me soucier des conséquences comme à mon habitude. Accompagné de plusieurs bouteilles d'alcool, - pour être précis quarante-neuf - je buvais pour oublier. Je buvais pour lâcher prise et me sentir vivant l'espace d'un instant - tout était relatif -.  

/ Quinze minutes plus tard.

Quelle était la meilleure façon de se divertir que de se retrouver dans un lieu que j'appréciais tout particulièrement ? Un fin sourire carnassier se dessinait alors sur mon visage, mes yeux quant-à-eux, observaient avec une certaine intensité les giclures qui embellissaient le mur glacial de la cave de la bâtisse familiale. Funeste, mélancolique, elle était une de mes pièces favorites. Décrypter les moindres recoins, comme cette araignée velue planquée au coin d'un mur, je pouvais entendre ses mouvements, je pouvais attendre son combat avec d'autres bestioles de son espèce. Elle était énorme par rapport aux autres, je l'avais baptisé Clarisse. Je lâchais un ricanement fort rire psychédélique et me concentrais à étendre le sang pour écrire : « I see you weak mind ». Un brin provocateur envers ma famille, je rajoutais : « Always and Forever, It's a joke ! » en soulignant avec acharnement le mot « joke ». Je le pensais dans un sens, mais cela était une autre histoire. Pour le moment, je préférais vaquer à des occupations plus distrayantes. Je reculais pour admirer l'œuvre et écrasai au passage une main qui se trouvait détacher de son corps initial. D'ailleurs, tous ses membres étaient aux quatre coins de la pièce, piétinés par mes pas. Peut-être, que je devrais ramasser les carcasses pour alimenter un repas. En tout cas, découper au fil de fer était un excellent moyen de canaliser ma haine intérieure ou mon trop plein d'alcool. Titubant en empruntant les escaliers  pour rejoindre l'étage supérieur, je fis un saut à l'extérieur pour creuser un trou dans le jardin, à savoir pourquoi, je n'avais pas la moindre idée. Quelle était ma surprise quand je fus embarqué dans la cuisine par mon frère aîné : Elijah. J'essayais de me débattre quand il saisissait mon bras, mais en vain. Je laissais tombé le torchon qu'il me jetait au sol et haussais un sourcil. J'hésitais entre exploser de rire ou lui dévisser sa tête. Je me contentais de rouler des yeux et de cracher tout en cherchant mes mots avec une difficulté légère : « - Fermes là Elijah, veux-tu. Je ne suis pas d'humeur à entendre ta morale de pacotille, alors hors de mon chemin. »


code by Chocolate cookie



// IN FACT THE DETAIL MAKE THE LEGENDS


© Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 81
Message posté le Hier à 23:50



Bastard Son Madness
Elijah | Niklaus
Elijah ne pouvait s'empêcher de soupirer bruyamment. Un peu plus et il offrait aussi un roulement de yeux digne d'un enfant d'école. Mais qu'est-ce que son frère pouvait bien avoir entre les oreilles? Pas grand chose à ce qu'il pouvait voir. Il y avait là un manque de grâce flagrant qui lui fit presque plisser le nez de dégout, encore plus lorsque ce dernier refusa le torchon que le noble lui avait offert. Bon d'accord, il avait plutôt lancé le torchon, mais le message était clair. Le noble était fatigué, aussi bien physiquement et mentalement chose difficile pour un vampire millénaire, l'attitude de son demi-frère lui était d'autant plus désagréable. L'ainé haussa un sourcil lorsque le plus jeune ce mit à lui parler. Ce dernier ne cachait visiblement pas sa fureur dans les propos qu'il avait choisit, mais il ne cachait pas non plus son niveau d'intoxication, très élevé à ce qu'il pouvait voir, alors qu'il mâchait difficilement les brusques mots qu'il lui lançait. Elijah grimaça en relâchant alors son frère. Pas à cause de ce qu'il venait de lui dire, mais plutôt parce qu'il venait de mettre la main dans le sang qui maculait la peau de l'hybride et Dieu seul était celui qui savait d'où venait ce dernier. Il attrapa donc le torchon qui avait retrouvé le chemin du comptoir. Tout le monde savait qu'il avait toujours détesté être sale. Elijah pinça finalement les lèvres en s'empêchant de soupirer à nouveau.

«  Et moi je ne suis pas d'humeur à te gérer comme si tu n'avais que 4 ans. C'est Hope l'enfant ici, pas toi si je dois te le rappeler!. » Il secoua la tête «  Par pitié, prends au moins la peine de te nettoyer un minimum avant de monter à l'étage. Hope a le sommeil léger depuis quelques jours... une idée pour que tu la traumatise en ressemblant au grand méchant loup. » marmonna-t-il avant de s'éloigner vers le bar. Techniquement, il était beaucoup trop tôt pour un verre de bourbon, mais ses nerfs s'en fichait bien et en réclamaient un à grand cris afin de pouvoir se calmer.


Show a little respect
I swore you would not die by my brothers hand. I said nothing of my own.
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Niklaus Mikaelson (Joseph Morgan) PRIS
» Niklaus Mikaelson - Feat. Joseph Morgan
» Klaus Mikaelson - Vampire originel (libre)
» ♣ Niklaus Mikaelson peint, moi je joue de la musique et voici ce que je fais :
» Des retrouvailles... Hautes en couleurs. [Rebekah & Klaus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Mid-City :: Habitations-