Bienvenue : Le dernier habitant à avoir posé ses valises est Hayley Marshall* !
On compte sur vous pour l'accueillir comme il se doit les petits loups.
Annonce : Si tu choisis de jouer un Post-Vacant ou un Scénario du forum, tu seras crédité de 300$ dès ton inscription.
Plutôt sympa comme Soldes d'hiver, non ?

 

 Ambrosia ♚ Et je te retiens du bout des doigts pour te ramener jusqu'à moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 189
Message posté le Dim 28 Mai - 21:39



Ambrosia Milkovich




☩ Nom: Milkovich, ça roule sur ta langue comme le miel. Tu murmures délicatement, plongeant ton interlocuteur dans le souffle fantasmatique des clichés provenant de ton pays natal. ☩ Prénom: Douce et tendre, Ambrosia. Ton père a toujours étais de ceux qui idolâtrent la mythologie grec, pour lui la logique voulait que son unique fille porte ce prénom tiré de l'ambroisie, qui appartient aux dieux. ☩ Alias: D'aussi loin que tu te souviennes on t'a toujours appelé Ambre, un diminutif simple et efficace.
Puis ta transformation est arrivée, avec ce foutu surnom que tu trouves tellement insupportable. Baby vamp. ☩ Âge: Vingt-quatre ans, le temps file entre tes doigts dangereusement et jadis il te terrifier. Pas encore habituer à ton nouveau statut, ça t'arrive encore. ☩ Lieu de naissance: A Kiev, en Ukraine. Tu n'as pas pu connaître bien longtemps ce pays puisque quelques années après ta naissance, tes parents sont venus habiter ici. ☩ Date de naissance: Le quinze février mille neuf cent quatre-vingt-quatre, probablement le fruit du hasard que tu as gâchée la saint-valentin de tes parents. ☩ Quartier de résidence: Marigny ☩ Orientation sexuelle: Bisexuelle, la chaleur des hommes et la douceur des femmes te transperces l'âme. ☩ Situation familiale: Célibataire, quelques histoires d'amour qui t'ont traversé, mais, tu n'as jamais réussi à en conserver une stable. L'amour, tu l'idéalises, tu ne le comprends pas, il t'effraye et te rend perplexe. Et pourtant il se pourrait bien que tu sois en ce moment prise de ses assauts. ☩ Occupation: Ta vie professionnelle est un vrai bordel, ancienne étudiante en lettres puis peintre, tu es une petite rêveuse d'une vie d'artiste. Tu as connu ton apogée, la gloire d'être exposé mais, ta motivation se perd et te fait dériver. Où est donc ta muse ? Tu es  à la recherche d'un emploi bien plus stable avant que ça ne soit la fin pour toi. ☩ Groupe: Vampire ☩ Avatar: Carlson lovely Young. ☩ Crédits: idk





☩ More about you.

Anecdotes ✙ Bien que tu aies passé toute ta vie ici, tu parles couramment ta langue natale, l'ukrainien en plus de l'anglais évidemment. Tes parents t'ont toujours parlé dans cette langue lorsque vous étiez qu'entre vous. C'est une petite manie que tu as gardée lorsque tu te retrouves avec tes frères. Naturellement tu as appris à parler la langue des signes, à lire sur les lèvres, pourtant sachant que peu de personnes savaient la parler tu écrivais sur un calepin pour te faire comprendre. ✙ Tu n'as jamais touché à la cigarette ni à la drogue, ce genre de chose ne t'as jamais attirer. Par contre tu es une faible face à l'alcool, tu as toujours aimé te faire perdre la tête avec ses liquides dépravant  ✙ Le seul domaine artistique où tu es doués c'est la peinture, tu as pourtout essayer tout un tas de chose dans ce domaine mais, seule cette discipline t'a séduite. Tu as trouvé un moyen de t'exprimer à travers celui-ci. C'est ta souffrance et la colère que tu gardais en toi qui t'as propulsé au sommet. ✙ Tu as attendu d'être majeur avant de prendre ton envol, tu as quitté le cocon familialle pour t'installer dans ce petit quartier sympa qu'est Marigny. Tu t'es toujours plu là-bas et tu ne comptes pas de sitôt déménager. ✙ Quand tu étais adolescente tu as été toucher par la maladie de Ménière avant que celle-ci ne te rendes sourde. C'est à cause de ça que tu as voulus devenir à ce point vampire, tu espérais que la transformation te rendait ton ouïe. Maintenant que tu la possèdes, tu es encore plus perdue qu'avant, réentende tout ça te terrifie tellement tu n'es pas habitué. Tu en fais des crises de paniques, d'angoisses lorsque tu es seule dans cet univers bruyant. ✙ Tu n'as jamais tourné bien rond dans ta caboche, tu as toujours été un peu détraqué. Ambrosia.. Combien de fois on a pu te dire que tu étais folle ? Tu ne penses pas l'être, enfin c'est vrai que tu avais eu des périodes propices à la dépression mais ça aller.. C'est vrai que tu avais toujours eu un certain petit goût à te jouer des autres, à les voir souffrir mais c'est rien non ? C'est vrai que tu étais excessive, que tu n'as jamais su contrôler tes émotions et que parfois celle-ci te laisse paraître comme une psychopathe. Mais.. Tu vas bien ? N'est-ce pas mon ange ?
☩ And your other side.

Ta morale ✙ Depuis que tu es gamine, tu as entendu parler de toutes ses histoires surnaturelles, au début tu ne pensais pas que tout ceci était réel. Pauvre petite humaine naïve que tu étais. Tu m'diras tu n'as jamais cru en rien, même pas à cette histoire de Dieu. Même en grandissant lorsque tes amis te parlaient des étranges évènements qui se dérouler dans cette petite ville tu n'y croyais pas. Pour toi c'était juste des histoires pour faire peur, des sottises inventés par les plus vieux pour effrayer les plus jeunes. Puis certaines choses sont arrivées dans ta vie, des trucs qui bouleversent n'importe quelles personnes, tu as appris certaines choses, notamment que ses légendes sont bien plus vraies que tu l'imaginer. Prise d'une fulgurante admiration, tu as toujours voulu en savoir plus. Pourtant tu n'en as jamais eu le temps, maintenant que tu es une vampire, tu te retrouves perdu dans cet univers. Lâchée comme une bouteille à la mer, tu dérives mon ange, tu coules avant de revenir à la surface pour attraper cette foutue bouée. T'es trop conne.
Don & Particularités ✙ Rien de bien excitant mise à part ceux destiner aux vampires, mais tu es encore un bébé vampire, une pauvre chose qui ne sait pas encore tout ça marche. Tu n'as pas le choix que d'apprendre sur le tas. Pourtant l'avantage d'être la seule fille de la famille, c'est qu'on t'a appris à te battre, enfin approximativement. Ne possédant pas un niveau exceptionnel, tu sais où frapper avant de fuir à grandes enjambées. Mise à part ça tu as un don, où plutôt un talent pour l'art. Surtout pour la peinture où tu excelles. Sinon tu as le fabuleux don de te foutre dans la merdre mais, ça s'est naturel.  

Ambitieuse

Paradoxale
Mystérieuse

Boute-en-train
Observatrice

Possessive


☩ Behind the screen.
☩ Pseudo|Prénom: Karmageddon
☩ Âge: 21 ans
☩ Pays|Région: Haut-de-France
☩ Comment es-tu arrivé(e) ici: Grâce à Elijah  
☩ Que penses-tu du forum: Il a l'air bien cool, j'espère que je vais réussir à m'intégrer.
☩ Fréquence de connexion: Je vais passer ma vie ici, j'vous le dit  





Dernière édition par Ambrosia Milkovich le Dim 28 Mai - 22:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 189
Message posté le Dim 28 Mai - 21:40



Aux antipodes de ton monde.




Luring you, neak up on you, really quiet, hisper "Am I what your heart desires?" I could be your ingenue. Keep you safe and inspired, baby, let your fantasies unwind.

Mai 2017, dans ta chambre à 21H43 ✙ Inspire, expire..

Ca doit bien faire une vingtaine de minutes que tu tournes comme un lion en cage dans ta chambre, tu te tournes la cervelle dans un sens avant de la retourner dans l'autre. Tout ça est ridicule, ton psy t'a conseillé de commencer un journal, une connerie qui te servirait à te parler à toi-même. Ça soulage les maux parait-il. Pourtant, toi, tu n'es pas du genre à croire en toutes ses conneries, les contes de fées c'est pour les enfants. T'es qu'une connasse aigrie toi, tout le monde le sait. Mais t'es faible, du genre à croire ce que dises les autres alors bon.. Finalement tu te résous à le faire. Au pire tu n'avais plus rien à perdre.

"Cher Journal.. Non mais sérieux ? Oui bon ok. Cher jour-.. C'est sacrément débile quand même. Parler à un bout de papier comme s'il allait nous répondre, ça te ferait du bien d'écrire un journal. Gngngn. Je ne sais même pas ce que je dois dire.. Coucou moi c'est Ambrosia, j'ai vingt-quatre ans, j'adore les robes, je fonds quand on me fait des papouilles et j'ai un certain penchant pour la pizza et la bière ? Raaaaah..Je sais même pas pourquoi je fais ça mais, bon. Quitte à avoir l'air idiot autant le faire jusqu'à la fin.


ALORS.

Cher journal,

Je ne me présenterai pas parce que j'ai juste une putain de flémingite aigue. Bon bon..

Il y a bien longtemps, plusieurs années, je suis arrivé dans la petite famille qui.. "


Tout aussi rapidement tu envoies valser le carnet sur lequel tu écrivais avant de te mettre à hurler de rage. Réécrire ainsi te rappelle ses années où ce petit bout de papier médiocre était ton seul moyen d'expression plutôt compréhensible, quand on est sourdes parler deviens rapidement un handicap également. Bien que pour la personne les mots qui sortent de sa bouche semblent être logique pour l'interlocuteur c'est une autre chose c'est bien pour ça que tu t'étais muré dans ce mutisme dont tu sortais occasionnellement. Tu trouvais cette idée soi-disant thérapeutique encore plus idiote qu'avant. Maintenant que tu étais plongé dans cet abysse de souvenir, tu ne savais plus quoi écrire. Comment tourner tout ce charabia pour que ça soit un minimum lisible. Prenant ta tête entre tes mains, tu geins douloureusement alors que tu te laisses tomber sur ton lit, te laissant alors submerger par toutes les brides de souvenirs que tu tentais d'oublier.

1993. C'est ton année de naissance, le lendemain de la saint-valentin aussi cul-cul qu'elle soit que tu as pointé le bout de ton nez. Tes parents étaient tout fous à tout arriver, c'est vrai qu'après trois gaillards tout aussi robustes les uns que les autres, avoir une petite frimousse féminine n'était pas de refus. Enfin une petite où ils pourraient lui mettre des jolies robes, lui faire des tresses, l'amener à la danse classique et apprécier la douceur et le charme naturel que dégagée la gente féminine. Ils étaient bien loin de la vérité parce qu'en réalité, le fait d'avoir grandi uniquement entourer d'homme en majorité t'a conditionner à te comporter comme eux. Les jolies robes étaient toujours tachées de boue, tu étais intenable, le genre de gamine un peu sauvageonne sur les bords qui voulait grimper partout et qui s'en fichait pas mal si on voyait sa culotte Minie. Le genre qui se battait avec les autres filles parce qu'elles avaient refusé d'être l'amoureuse de l'un de ses frères, détruisant au passage la superbe coiffure que ta mère s'était efforcée de faire. Mais bizarrement tu aimais la danse classique, tu étais folle de joie à chaque fois que ta mère faisait ce chignon si serré, tu savais que ça voulait dire que tu devais enfiler le tutu rose. T'étais plutôt douée.

Avec tes frères ça a toujours était comme les chaudrons brûlants, tellement d'amour et de jalousie en même temps. Faut dire qu'être la petite dernière, la petite princesse accessoirement, n'aider pas vraiment. Il y a toujours eu pas mal de tension, les disputes n'ont jamais cesser de fuser. Mais au fond ils t'ont toujours aimé, c'était toujours eux qui t'embarquer dans leurs coups foireux où à la fin vos parents vous disputez. Ils ont toujours étaient les premiers à te défendre quand les autres se moquer de toi, qu'importe ce qu'il pouvait t'arriver, ils étaient toujours derrière toi.

Tu es née en Ukraine, à Kiev, mais tu n'y es pas resté suffisamment longtemps pour avoir des souvenirs de ce beau pays. À peine quelques années après ta naissance tes parents ont immigré, espérant pouvoir trouver un travail qui leur permettraient d'élever plus correctement leurs enfants, ils ont fait le choix de rejoindre ta tante maternelle qui avait fait le choix de vivre à l'Américaine, à La nouvelle Orléans. À vrai dire tu n'as jamais eu à te plaindre de ce changement d'atmosphère, du plus loin que tu te souviennes ce renouveau à été bénéfique puisque vos parents ont pu vous élevez sans que vous manquiez de quoi que ce soit. Loin d'avoir cependant une vie de princesse prisée par la majorité de la population pauvre, tu as cependant bien vécu. C'est foutrement inintéressant bordel. Excuse-moi depuis toute à l'heure je me retiens mais là.. Passons.

Quant au sujet des études tu n'as jamais vraiment eu de problèmes, ton passage à l'école primaire n'est pas assez intéressant pour être mis en lumière. Celui du collège, c'est un peu la même histoire, tu te souviens que de peu de chose. Tu sais juste que tu n'étais pas une mauvaise élève, pas la meilleure non plus, mais plutôt celle qu'on écrivait à chaque fois dans son bulletin "peu mieux faire, à des capacités qu'elle ne se donnes pas la peine d'exploiter". Pourtant cette petite vie te suffisait, tu passais ton temps plongé dans les livres, à traîner avec tes quelques amis et à rêver de ton futur métier dont tu ignorais encore ce qu'il pourrait être.

Le lycée a était une phase déterminante dans ta vie, loin d'être de nouveau la petite Ambrosia plongée dans ses livres et qui se suffisait de ce qu'elle avait. C'est à cette période que tu as vraiment voulu te différencier de tes frères qui brillaient par leurs compétences ou bien par leurs intelligences. Entouré de ta petite clique, tu étais celle que certaines oubliées appelle la reine des abeilles. C'est venu comme ça, soudainement, sans que tu sache vraiment pourquoi même si tu sais qu'au fond être la soeur du quarterback du lycée jouer beaucoup. Cet univers de strass, de paillette, de reconnaissance, t'a plu. Peut-être un peu trop puisqu'à cause de ça tu es devenu une petite garce hautaine, typiquement le cliché qu'on voit dans les films pour ado boutonneux. Tu étais insupportable, tu ne sais pas comment tes "amis" pouvaient te supporter jadis. T'étais une sacrée salope Ambrosia. La crise d'adolescente sûrement, tu en as fait baver à tes parents, à tes frères que pour une fois on n'essayaient pas de t'associer à eux puisque tu étais tout le contraire d'eux. Dans le mauvais sens. Pendant ses longues années tu as pris conscience que tu devenais une femme, remarquant le regard que les hommes pouvaient avoir surtout mais, également celui des femmes. En vérité tu ne t'es jamais trouvé jolie, tu suivais ses régimes débiles pour être le plus mince possible ou bien ses fameuses recettes de grand-mère pour avoir la plus belle peau possible. C'était débile, tu le savais. Ce temps-ci à eu un véritable effet libérateur sur toi, tu goûtais aux fêtes, aux sorties entre amis dont on ne vous considérer plus comme des gosses, tu as eu tes premiers émois amoureux avec des femmes biens avant d'avoir celui avec les hommes. Mais au fond, tu n'étais pas si heureuse, la distance que ton comportement avait creusée entre ta famille, ton véritable toi et toi-même te peser. Tout ça à cause de cette gamine que tes amis et toi avaient harceler au point qu'elle n'atteigne le point de non-retour. Tu voulais changer, redevenir celle que tu étais avant mais, cette étiquette de pétasse te coller bien trop au visage pour que même toi-même tu peines à la retirer.

Puis c'est arrivé. Vers ta dernière année tu as déclenché des symptômes qu'au début tu ne comprenais pas, des étourdissements, des vomissements, la sensation de plénitude auriculaire, les tintements d'oreilles et d'autres choses qui ne t'ont pas alerté au début. Trop fière pour parler de ton état à tes parents avec qui tu étais en froid, tu as laissé les choses traînées. Beaucoup trop. Une grosse crise est survenue un jour, ayant atteint un certain stade, tu t'es réveillé un beau jour avec ton ouïe bousillé. T'étais devenue sourde à cause de ton idiotie. Tes hurlements de panique ont réveiller tes parents qui t'on aussitôt emmener à l'hôpital, plusieurs jours d'examens on suffit avant qu'on en découvre la cause. La maladie de Minèvre, cette foutue maladie qui s'était aggravé jusqu'à ce que tu en perdes l'un de tes sens les plus précieux. T'as essayé tout un tas de choses pour la retrouver, des appareils, des opérations, des médoc. Mais rien. Tu es restés plongés dans ce silence morbide, celui qui t'emprisonner avec tes démons que tu conservais dans cet enfer qui était le tien.

Et c'est là que tu as basculé dans la dépression, tu n'arrivais pas à accepter cette nouvelle vie. Tes amis disparurent, bien trop fiers pour traîner avec une handicapée, ton petit-ami de l'époque, ton premier d'ailleurs, celui que tu aimais comme une folle était bien trop gentil. Il voulait rester à tes côtés, t'aider dans cette épreuve mais, cette rage qui t'habitait n'a pas pu le laisser gâcher sa vie ainsi. Tu l'as quitté sans réelle raison, tu ne voulais pas de sa pitié. Tu avais tout perdus en un instant, tout cet empire dont tu t'étais cassé la tête à construire envolé à jamais. Vous m'direz que c'est le karma, et vous avez sûrement raison. Tu as complètement dérailler à partir de ce moment-là, tu as tout de même finie par avoir ton diplôme grâce à une institut spécialisé pour les gens comme toi. Même si tes parents étaient contre tu as fini par prendre ton envol, déménageant pour un nouveau chez toi, un lieu où tu pourrais enfin apprendre à te débrouiller par toi-même. Mais il y avait une condition : Vivre avec ton frère, plus vieux de deux ans. Tu as accepté après tout peut-être que ça vous rapprocherez. Tu n'as jamais renoncé aux parcours scolaires que tu voulais faire, prétextant que tout était comme avant malgré ton état c'était bien plus simple de fuir qu'affronter la chose même si tard le soir ça te bouffait. Tu t'es lancé dans une licence en lettres puis quand tu as obtenu celle-ci, tu as dû de nouveau batailler avec la dépression, revoyant ce fameux psy pour les sourds que tu t'étais retrouvé attribué lors de ton changement.

Quelques années sont passées, tu as vingt-quatre ans à présent. Ta vie n'a était qu'une accumulation de faux pas, de mauvaises décisions que tu as prises et dont tu te reprochais le soir quand tu étais en tête-à-tête avec cette fameuse bouteille. Alcoolique ? Non. Jamais. T'es pas comme ça toi. Tu vaux mieux que ça. Heureusement ta famille est toujours à tes côtés, malgré que tu les rejettes ils ne t'ont jamais lâcher. Même si à présent tu vis seule depuis bien des années, ils ne cessent de venir te voir. Tu ne l'avoueras peut-être jamais mais, cette maladie t'a servie pour renouer ce lien qui était brisé avec ton cocon, peut-être est-il encore fragile mais il est là. On dit que tous les artistes ont une vie misérable et tu es persuadée de ça quand tu vois tes tableaux. Pendant cette longue solitude imposer, tu t'es plongé dans l'art, plus précisément dans la peinture où ce domaine est apparemment le seul où tu es douée. C'est pendant ta période sombre qui a suivi ton diplôme que tu t'es vraiment lancé dans cet art, qui était ton réel seul moyen d'exprimer tout ce que tu pouvais ressentir. Et sans savoir vraiment comment, tu as était exposer. Plusieurs fois. Les gens s'arrachaient tes tableaux, comme quoi voir la souffrance des autres étaient jouissif.

Puis tu l'as rencontré.. Lors d'une de tes expositions, tu l'as tout de suite remarqué. Lui et son costar bien tailler, lui et son sourire enjôleur, tout chez lui t'a charmer. De sa manière de bouger les lèvres, de sa gestuelle à cette aura mystérieuse qui s'est dégagée. Ce moment a était le commencent de son inferno personnel, tu as bien mis longtemps à devoir batailler pour qu'il te transforme. Possédant l'espoir fou que l'immortalité te rendrait ton manque et ça a marché.

Aujourd'hui t'es à la dérive, tu es une peintre sans inspiration qui commence à se faire oublier mais, qui pourtant semble avoir retrouvé sa muse. Une pauvre gamine tout fraîchement devenue vampire et qui essaye de se débrouiller dans ce monde qu'elle ignore tout. Pas de relation, pas d'enfant. Juste un chien qui t'accueille lorsque tu rentres tard le soir, Duchesse. T'es aussi doué pour trouver des noms aux animaux que pour garder quelqu'un toi. Ta vie te plaît en somme, même si ta caboche ne tourne toujours pas rond, tu as décidé de vivre sur le sol américain et tu sembles plutôt bon dans ce que tu fais donc pourquoi partir ?

Et si un jour, Ambrosia, tu te faisais dévorer aussi par ta propre folie ? Te plongeant corps et âme dans des ténèbres que seul toi et tes peintures que tu gardes jalousement connaissent. Ce jour-là je serais encore là tu sais, j't'attendrais les bras ouverts.

Pose ta tête-là, j'suis là.

Comme d'hab, pour toujours.


..Inspire, expire..




Dernière édition par Ambrosia Milkovich le Lun 29 Mai - 0:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 72
Message posté le Dim 28 Mai - 21:43

NON MAIS IL ÉTAIT TEMPS QUE TU POSTES HEIN!!

Je t'aime

Et dépêche toi de nous pondre cette fiche!


Show a little respect
I swore you would not die by my brothers hand. I said nothing of my own.
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://kmcnamaragifs.tumblr.com/
✣ Messages : 59
Message posté le Dim 28 Mai - 21:45

Bienvenue ma jolie, réserve moi un petit lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Message posté le Dim 28 Mai - 21:45

Bienvenuuuue Baby Vamp !

Prénom au top, avatar au top. Je suis vraiment impatient de lire ton histoire.
En tout cas si tu as la moindre question, n'hésites surtout pas ! Bon courage pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
We take the best of both.
We take the best of both.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 157
Message posté le Dim 28 Mai - 21:45

Olleh ,

Bienvenue officiellement Framboise . Hâte de lire cette fichette et bonne redaction .


// IN FACT THE DETAIL MAKE THE LEGENDS


© Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 189
Message posté le Dim 28 Mai - 22:31

Merci beaucoup à vous tous, vous êtes cute I love you

Elijah: Tu sais bien que j'aime me faire désirer voyons  
Je t'aime encore plus
J'arrive, j'arrive

Alice: Pas de soucis ma belle, je te réserve ça !

Asriel: Dit-il avec ce pseudo, ce vava, et j'en passe   Merci beaucoup !

Nicklaus: Merci beaucoup vilain garçon  
Revenir en haut Aller en bas
Magic flows in our blood.
Magic flows in our blood.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 116
Message posté le Lun 29 Mai - 23:07


Bienvenue chez les fous !




Félicitations Ambrosia, tu es maintenant validé(e) !.

Je n'ai qu'une chose à dire, j'adore ta plume, c'est doux, c'est beau, c'est tellement agréable et joliment écris, prénom et avatar parfait, bref la validation parfaite
Bienvenue sur le forum ma jolie ! Amuse toi parmi les dingues I love you


Tu fais à présent partie officiellement des membres du forum ! Nous t’invitons à recenser ton avatar ICI afin qu'il t'appartienne définitivement. Tu peux ajouter ta fiche de liens et répertorier tes rps ICI pour te faire de nouveaux amis et quelques ennemis aussi ! Et tu peux créer des scénarios ICI si tu souhaites compléter des liens préexistants pour ton personnage. Enfin, nous espérons que tu as bien pris le temps de lire toutes les annexes, sinon nous t'invitons à le faire maintenant. Pour terminer, n'hésites pas à te rendre à la Boutique du Diable pour dépenser tes précieux dollars !

Amuse-toi bien,
et viens vite te joindre à nous pour profiter de la ChatBox !


Le Staff de PFR.










Castle on the hill.
Revenir en haut Aller en bas
Eternity is our best ally.
Eternity is our best ally.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
✣ Messages : 189
Message posté le Lun 29 Mai - 23:53

Aaaanw.. Merci beaucoup pour tous ses beaux compliments,

JE VAIS ALLER EXHIBER MA COULEUR PARTOUUUUUT
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Joe Jack-La vie au bout des doigts
» wu yi feng ☥ je te retiens du bout des doigts
» Magistra magicienne jusqu'au bout des doigts =D
» Pokémon sur le bout des doigts
» joyeux noel et bon bout d'an !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ Pray for Redemption. ::  :: Présentations :: Présentations validées-